Molineriello minutae - Juncetum fasciculati (Poirion & Barbero 1966) B. Foucault 2013

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse amphibie oligotrophile à mésotrophile peuplant les niveaux moyens de mares temporaires sur matériaux volcaniques, peuplant les ouvertures de l’Isoëtetum duriaei, sous climat méditerranéen.

Nom cité du syntaxon

Molineriello minutae - Juncetum fasciculati (Poirion & Barbero 1966) ass. nov. hoc loco.

Synonymes

Pseudonyme : Isoëtion duriaei sensu Poirion & Barbero 1966 (Bull. Soc. Bot. France 113 (7-8) : 410) p.p. non Braun-Blanq. (1931) 1936.

Type nomenclatural

Typus nominis : rel. 10 du tab. A in Poirion & Barbero (1966, Bull. Soc. Bot. France 113 (7-8) h.t.).

Physionomie

Pelouse lâche, avec parfois une grande abondance de Molineriella minuta, au-dessus d’un dense Isoëtetum duriaei.

Combinaison caractéristique d'espèces

Bellis annua, Molineriella minuta, Lotus angustissimus subsp. a., Centaurium maritimum, Veronica acinifolia, Anagallis arvensis subsp. parviflora, Juncus bufonius subsp. b. var. fasciculatus, J. pygmaeus, J. capitatus et des thérophytes plus xérophiles transgressant des pelouses de niveau supérieur.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon décrit de mares temporaires du massif de Biot, Alpes-Maritimes (Poirion & Barbero, 1966 ; Salanon, 2008 ; Noble & Offerhaus, 2011) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 2). J. Bot. Soc. Bot. France, 63 : 63-109. (Source)

Noble V. & Offerhaus B., 2011

Poirion L. & Barbero M., 1966

Salanon R., 2008.