Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Ranunculo sardoi - Myosuretum minimi Diemont et al. ex Oesau 1973

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse amphibie mésotrophile acidiphile des champs cultivés (actuellement surtout maïs) et des prairies ouvertes inondables sur sables ou sables limoneux acides sous climat Nord- et subatlantique.

Nom cité du syntaxon

Ranunculo sardoi - Myosuretum minimi Diemont et al. ex Oesau 1973 (Mitt. Pollichia 3 (2) : 30).

Synonymes

Myosurus minimus - Ranunculus sardous - gezelschap Diemont et al. 1940 (Nederl. Kruidk. Arch. 50 : 251) nom. inval. (art. 3c) ; Myosuretum minimi Tüxen 1950 (Mitt. Flor.-soz. Arbeitsgem. 2 : 141) nom. inval. (art. 2b, 7) ; Cerastio anomali - Ranunculetum sardoi Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 97) nom. inval. (art. 3b).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis : rel. 1 du tab. VI in Diemont et al. (1940, Nederl. Kruidk. Arch. 50 : 252).

Physionomie

Pelouse discontinue, d’optimum phénologique vernal, superposée à une végétation de friche vivace estivale à Cirsium arvense, Equisetum arvense (Convolvulo arvensis - Agropyrion repentis) ou à une végétation prairiale ouverte ; illustrations in Bournérias et al. (2001 : 219) et Catteau et al. (2009 : 178).

Combinaison caractéristique d'espèces

Myosurus minimus, Ranunculus sardous subsp. s., Juncus bufonius subsp. b., Gnaphalium uliginosum et des thérophytes habituelles des champs cultivés dont Spergula arvensis.

Variations

Dupont et de Foucault (1994) ont tenté une synthèse peu claire des données alors connues pour tenter de cerner ces variations (dont un montietosum chondrospermae) ; il faudrait reprendre cette tentative sur des bases plus rigoureuses. Royer et al. (2006) citent, à côté du typicum, un veronicetosum peregrinae sans auteur, ni diagnose, ni écologie.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon subatlantique décrit d’Allemagne et pays voisins (Diemont et al., 1940 ; Lebrun et al., 1949 ; Tüxen, 1950 ; Vanden Berghen, 1951, 1953 ; Gaume, 1952 ; Falinski, 1966 ; Oesau, 1973 ; Oberdorfer, 1957, 1977) et cité plus récemment de France Nord- et subatlantique (Julve, 1980, 1994 ; Dupont & de Foucault, 1994 ; Royer et al., 2006 ; Catteau et al., 2009 ; Ferrez et al., 2011) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

Variations à préciser.

Bibliographie

de Foucault B., 2013. Contribution au prodrome des végétations de France : les Isoëtetea velatae de Foucault 1988 et les Juncetea bufonii de Foucault 1988 ("Isoëto - Nanojuncetea bufonii") (Partie 2). J. Bot. Soc. Bot. France, 63 : 63-109. (Source)

Bournérias M. et al., 2001

Catteau E. et al., 2009

Diemont W.H. et al., 1940

Dupont F. & de Foucault B., 1994

Falinski J.B., 1966

Ferrez Y. et al., 2011

Gaume R., 1952

Julve Ph., 1980, 1994

Lebrun J. et al., 1949

Oberdorfer E., 1957, 1977

Oesau A., 1973

Royer J.-M. et al., 2006

Tüxen R., 1950

Vanden Berghen C., 1951, 1953.