Festuco rubrae - Genistetum sagittalis Issler 1927 emend. Oberd. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse oligotrophile acidicline mésophile subcontinentale collinéenne à montagnarde, sur sol décalcifié, entre 500 et 1 000 m.

Nom cité du syntaxon

Festuco rubrae - Genistetum sagittalis Issler 1927 emend. Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 316), incl. Calluno vulgaris - Genistetum sagittalis Bartsch & Bartsch 1940 (Pflanzensoziol. 4 : 67).

Synonymes

Festuceto - Genistetum sagittalis Issler 1927 (Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar, NS, 21 : 285) p.p.

Type nomenclatural

Rel. 1 du tab. X in Issler (1927, Bull. Soc. Hist. Nat. Colmar, NS, 21 : 372) désigné in Stieperaere (1990, De Heischrale Graslanden… : 29).

Physionomie

Pelouse dense marquée par la cohabitation de nombreux hémicryptophytes et quelques chaméphytes.

Combinaison caractéristique d'espèces

Genista sagittalis, G. tinctoria subsp. t., Antennaria dioica, Luzula campestris, Danthonia decumbens, Nardus stricta, Campanula rotundifolia subsp. r., Viola canina subsp. c., Polygala vulgaris.

Variations

Stieperaere reconnaît les suivantes :
- typicum Stieperaere 1990 (De Heischrale Graslanden… : 42) nom. ined., différencié par Cuscuta epithymum, Euphorbia cyparissias, Helianthemum nummularium, plus thermophile ;
- meetosum athamantici Stieperaere 1990 (De Heischrale Graslanden… : 42) nom. ined., non typifié, différencié par Meum athamanticum, Viola lutea…, plus psychrophile.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit des Vosges et Forêt Noire (Issler, 1926-27 ; Bartsch & Bartsch 1940 ; Oberdorfer, 1957, 1978 ; Stieperaere, 1990 ; Chastenet, 2010) et reconnu dans l’Aisne (Jouanne, 1926), le Centre-Est (Ferrez, 2004 ; Ferrez et al., 2011 ; Royer et al., 2006), la basse-Auvergne (Billy, 2000) ; sans doute présent dans le Jura (de Foucault, 1986e, malgré l’absence de Genista sagittalis dans les deux relevés du tab. 2) ; cartographie in Bensettiti (2005 : 249) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

Typification du meetosum athamantici. Ce nom de Festuco rubrae - Genistetum sagittalis Issler 1927 pourrait être antidaté par l'association à Nardus stricta - Arnica montana Jouanne 1926 (Bull. Soc. Bot. France 73 : 937), mais la liste floristique conforme à l'art. 2b est un peu courte pour en juger définitivement (pour la même raison, Krahulec (1988) fait du nom de Jouanne un nom dubium) ; à revoir dans l'Aisne et environs, vers les sources de l'Oise.

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Nardetea strictae Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 241-344. (Source)

Bartsch J. & Bartsch M., 1940

Bensettiti F., 2005

Billy F., 2000

Chastenet A., 2010

de Foucault B., 1986e

Ferrez Y. et al., 2011

Ferrez Y., 2004

Issler E., 1926-27

Krahulec F., 1988

Oberdorfer E., 1957, 1978

Royer J.-M. et al., 2006

Stieperaere H., 1990.