Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Diantho sylvatici - Meetum athamantici (Luquet 1926) B. Foucault 1986

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse oligotrophile acidicline mésophile atlantico-montagnarde, sur sol issu de roche mère volcanique et cristalline.

Nom cité du syntaxon

Diantho sylvatici - Meetum athamantici (Luquet 1926) de Foucault 1986 (Doc. Phytosociol., NS, X : 275 ; malencontreusement nommé Violo luteae - Meetum athamantici dans le titre du tab. 8), incl. Gentiano luteae - Centaureetum nigrae Billy 2000 (Bull. Soc. Bot. Centre-Ouest, NS, n° sp. 20 : 108) nom. inval. (art. 3b).

Synonymes

Association à Nardus stricta et à Plantago alpina Luquet 1926 (Rev. Géogr. Alpine XIV (III) : 16) nom. inval. (art. 2b, 7) p.p.

Type nomenclatural

Typus nominis : rel. in de Foucault (1986b, Doc. Phytosociol., NS, X (1) : 275), au lieu du Rel. 1 du tab. 8 in de Foucault (1986b, Doc. Phytosociol., NS, X (1) : 275) réservé au cerastietosum trivialis.

Physionomie

Pelouse très dense à fermée (90-100 %), exceptionnellement ouverte, très riche en espèces, notamment dicotylédones, donc très coloré par les diverses floraisons (Dianthus sylvaticus, Viola lutea, Prunella hastifolia…), sans vraiment d’espèces dominantes sur les autres, d’optimum estival.

Combinaison caractéristique d'espèces

Agrostis capillaris subsp. c., Galium verum subsp. v., Genista sagittalis, Dianthus sylvaticus, Viola lutea, Meum athamanticum, Gentiana lutea, Nardus stricta, Prunella hastifolia, Thymus chamaedrys, Danthonia decumbens.

Variations

- typicum subass. nov. hoc loco, différencié par l’absence des espèces pastorales ;
- cerastietosum trivialis de Foucault 1986 (Doc. Phytosociol., NS, X (1) : 275, ‘… triviale’ art. 41b), typifié par le rel. 1 du tab. 8 in de Foucault (1986b, Doc. Phytosociol., NS, X (1) : 276), différencié par plusieurs espèces pastorales traduisant des influences biotiques extensives (fauche, pâturage) : Cerastium fontanum subsp. vulgare (= subsp. triviale), Rhinanthus minor, Trifolium pratense…
De son côté, Stieperaere (1990) sépare un cerastietosum arvensis (De Heischrale Graslanden… : 61, ‘… arvense’ art. 41b) nom. ined., typifié par le rel. 108 de son tab. 4, différencié par le taxon éponyme, Helianthemum nummularium s.l., Hypochaeris maculata, Thesium alpinum, plus thermophile, et un galietosum saxatilis (De Heischrale Graslanden… : 62) nom. ined., typifié par le rel. 76 de son tab. 4, différencié par Galium saxatile, Carex pilulifera, Polygala serpyllifolia, Veronica officinalis, plus psychrophile.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit du Massif central basaltique : monts Dore (Luquet, 1926), Aubrac (de Foucault, 1986b, 1987 ; Corriol, 2008) et ailleurs (Billy, 1988, 2000 ; Stieperaere, 1990 ; Choisnet & Mulot, 2008) ; cartographie in Bensettiti (2005 : 258) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

Meilleure connaissance du typicum à rechercher dans des sites faiblement ou non marqués par les activités pastorales extensives ; revoir l'ensemble des variations sous un angle plus synthétique Il faudra peut-être dans l'avenir modifier le nom en Diantho pseudocollini - Meetum athamantici par suite des progrès nomenclaturaux (Dianthus sylvaticus modifié en Dianthus seguieri subsp. pseudocollinus).

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Nardetea strictae Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 241-344. (Source)

Bensettiti F., 2005

Billy F., 1988, 2000

Choisnet G. & Mulot P.-E., 2008

Corriol G., 2008

de Foucault B., 1986b, 1987

Luquet A., 1926

Stieperaere H., 1990.