Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Aveno pratensis - Genistelletum sagittalis (Kuhn 1937) Oberd. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Pelouse oligotrophile acidicline (pH 4,3-4,8) xérophile continentale planitiaire à collinéenne sur sables modérément acides stabilisée par le fauchage occasionnel et le pâturage extensif.

Nom cité du syntaxon

Aveno pratensis - Genistelletum sagittalis (Kuhn 1937) Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 319).

Synonymes

Arnico montanae - Nardetum strictae Kuhn 1937 (Die Pflanzengesellschaften im Neckargebiet... : 186) nom. illeg. (art. 31, non Jouanne 1926 (Bull. Soc. Bot. France 73 : 937).

Type nomenclatural

Rel. 3 du tab. 25 in Kuhn (1937, Die Pflanzengesellschaften im Neckargebiet... : 206) désigné in Stieperaere (1990, De Heischrale Graslanden… : 253).

Physionomie

Pelouse toujours très dense (100 %), sans réelles dominantes, mêlant de nombreuses hémicryptophytes et quelques chaméphytes (Genista pilosa subsp. p., Calluna vulgaris…), bien marquée en juin par la floraison éclatante de Genista sagittalis.

Combinaison caractéristique d'espèces

Dianthus deltoides subsp. d., Calluna vulgaris, Campanula rotundifolia subsp. r., Carex caryophyllea, Danthonia decumbens, Thymus pulegioides, Nardus stricta, Pimpinella saxifraga subsp. s., Polygala vulgaris subsp. v., Viola canina subsp. c., Veronica officinalis, Galium verum subsp. v., G. pumilum subsp. p., Genista sagittalis, Leontodon hispidus subsp. h., Luzula campestris.

Variations

- euphorbietosum cyparissiae Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 321, = typicum), différencié par Euphorbia cyparissias, Scabiosa columbaria subsp. c., Plantago media, Cirsium acaule, Brachypodium pinnatum subsp. p., correspondant au volet mésophile ;
- molinietosum caeruleae Muller 1986 (La végétation du pays de Bitche… : 113) nom. ined., non typifié (en cas de validation ultérieure, le rel. 156 du tab. 12 in Muller (1986, La végétation du pays de Bitche… h.t.) pourrait être retenu comme typus nominis), différencié par Molinia caerulea subsp. c., Succisa pratensis, Galium boreale, en conditions édaphiques humides et en plaine continentale ;
- salicetosum lividae Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 321), typifié par le rel. 6 (neotypus nominis) du tab. 24 in Kuhn (1937, Die Pflanzengesellschaften im Neckargebiet... : 188), différencié par Salix starkeana (= S. livida), Trollius europaeus, Succisa pratensis, Scorzonera humilis, Galium boreale, en conditions édaphiques humides et en montagne continentale.

Synchorologie

- territoire d’observation : décrit d’Allemagne (Kuhn, 1937 ; Oberdorfer, 1957, 1978) et étudié en Lorraine, vers 250-300 m (Muller, 1986, 1989a) ; cartographie in Bensettiti (2005 : 249) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : relativement à la forme allemande, apparemment plus continentale-collinéenne, celle de Bitche, plus subatlantique-planitiaire, s’enrichit en Thesium linophyllon, Botrychium lunaria, Festuca filiformis, Rumex acetosella, alors qu’y manquent Gentianella germanica, Cirsium acaule, Antennaria dioica, Euphrasia rostkoviana, Jasione laevis subsp. l., Koeleria pyramidata.

Axes à développer

Validation du molinietosum caeruleae ; à rechercher ailleurs en France orientale (Alsace -) sur des sables aux caractéristiques semblables.

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Nardetea strictae Rivas Goday in Rivas Goday & Rivas-Mart. 1963. J. Bot. Soc. Bot. France, 59 : 241-344. (Source)

Bensettiti F., 2005

Jouanne P., 1926

Kuhn K., 1937

Muller S., 1986, 1989a

Oberdorfer E., 1957, 1978.