Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Erico tetralicis - Sphagnetum rubelli (Allorge 1926) Lemée ex Thébaud 2012

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Formations turfigènes mésohygrophiles à mésophiles, ombrominérotrophiles à ombrotrophiles ; hauts-marais, bombements dans les tourbières de pente, les landes tourbeuses ; parties sèches des tourbières mixtes ; peut correspondre à un stade d’évolution de la dynamique autogène des hauts-marais faisant suite aux stades plus jeunes de l’Erico - Sphagnetum magellanici.

Nom cité du syntaxon

Erico tetralicis - Sphagnetum rubelli ( Allorge 1926) Lemée ex hoc loco (Rev. Gén. Bot. 50 : 496).

Synonymes

Syn. nom. : Tetraliceto - Sphagnetum Lemée 1938 ;
Syn. syntax. : Tetralicetum sphagnosum Allorge 1926 nom. inval. (art. 3e) ; Narthecio - Spagnetum acutifolii euatlanticum P. A. Duvigneaud 1949 p.p. nomen dubium (art. 37) ; Narthecio ossifragi - Ericetum tetralicis (P. A. Duvigneaud) J. J. Moore 1968 p.p. nomen dubium (art. 37) ; Erico tetralicis - Sphagnetum acutifolii Touffet 1969 nom. ined. ; Erico tetralicis - Sphagnetum acutifolii Touffet ex Clément & Touffet 1980 ; "groupement de tourbière bombée à Narthecium ossifragum et Sphagnum papillosum" (Ghestem & Vilks, 1980).

Type nomenclatural

Lectotypus nominis hoc loco : rel. 15, tab. 50, p. 496 et 497 (Lemée, 1938).

Physionomie

Landes herbeuses sur banquettes ou buttes de sphaignes ombrotrophiles.

Combinaison caractéristique d'espèces

Abondance d’Erica tetralix ; Sphagnum rubellum, S. capillifolium, S. papillosum, Cirsium dissectum ; présence d’un cortège d’espèces de l’Ulicion minoris comme Ulex minor, Erica ciliaris, Genista anglica ; appauvrissement en circumboréales.

Variations

- 48-02-01 : typicum subass. nov. hoc loco [syn. nom. Tetraliceto - Sphagnetum Lemée 1938 ; syn. syntax. : Tetralicetum sphagnosum Allorge 1926 ; Narthecio - Spagnetum acutifolii euatlanticum P. A. Duvigneaud 1949 p. p. ; Narthecio ossifragi - Ericetum tetralicis (P. A. Duvigneaud) J. J. Moore 1968 p. p. ; groupement de tourbière bombée à Narthecium ossifragum et Sphagnum papillosum (Ghestem & Vilks, 1980)] ; d : Scorzonera humilis, Carum verticillatum, Carex echinata ; sous-association ombrominérotrophile, Perche, Orne, Mayenne.
- 48-02-02 : sphagnetosum capillifolii Touffet ex Clément & Touffet 1980 stat. et comb. nov. hoc loco : holotypus nominis : rel. n° 40, tab. 2, p. 23 (Clément & Touffet, 1980) ; [syn. nom. Erico tetralicis - Sphagnetum acutifoliiTouffet ex Clément & Touffet 1980 ; syn. syntax. : Erico tetralicis - Sphagnetum acutifolii Touffet 1969 nom. ined.] ; d : Sphagnum capillifolium ; sous-association plus oligotrophile que la précédente et strictement ombrotrophile ; Bretagne.

Synchorologie

Bretagne, et régions de plaine de l’ouest à atlanticité atténuée : Normandie, pays de Loire.

Axes à développer

La sous-association typicum a souvent été confondue avec l'Erico tetralicis-Sphagnetum magellanici (Osvald 1923) J.J. Moore 1968 ; ce dernier groupement est plus pauvre en taxons minérotrophiles du Juncion acutiflori et du Nardo strictae - Juncion squarrosi ; il est aussi plus riche en circumboréales et correspond à une association strictement ombrotrophile. Les groupements décrits par Allorge et Lemée ont été ici rapprochés de l'Erico tetralicis - Sphagnetum acutifolii Touffet ex Clément & Touffet 1980 au sein d'une seule association dont le premier nom valide est celui donné par Lemée (1938). Clément & Touffet (1980) d'ailleurs soulignent la ressemblance entre l'association de Lemée et la leur. Les différences qu'ils indiquent, sur les plans floristique et synécologique, peuvent rentrer à notre avis dans le cadre d'une sous-association ; d'où le changement de rang préconisé ici. Enfin le groupement de Duvigneaud (1949) est une entité correspondant à un complexe de groupements pour lequel il est difficile de retenir un relevé type et dont le nom doit donc être rejeté (nom. dubium art. 37).

Bibliographie

Thébaud G., 2011. Contribution au prodrome des végétations de France : les Oxycocco palustris – Sphagnetea magellanici Braun-Blanq. & Tüxen ex V. Westh., Dijk, Passchier & Sissingh 1946 (tourbières acides eurosibériennes). J. Bot. Soc. Bot. France, 56 : 69-97. (Source)

Allorge, 1926

Clément & Touffet, 1980

Duvigneaud, 1949

Ghestem & Vilks, 1980.

Lemée, 1938

Moore, 1968

Touffet, 1969