Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Chenopodietum botryos G. Phil. ex Sukopp 1973

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Friche des substrats industriels à forte concentration saline.

Nom cité du syntaxon

Chenopodietum botryos Sukopp 1973 (Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14).

Synonymes

Chenopodium botrys Ges. G. Phil. 1971 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschland 30 (2) : 122) nom. inval. (art. 3c) ; Chaenorrhino minoris - Chenopodietum botryos Sukopp 1973 apud Oberd. 1983 (Süddeutsche Pflanzengesellschaften III : 71) nom. illeg. (art. 29).

Type nomenclatural

Rel. 15 du tab. 4 in Sukopp (1973, Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14) désigné in Dengler et al. (2003, Feddes Repert. 114 (7-.8) : 599).

Physionomie

Végétation de recouvrement très variable (30-100 %), dominée par le Chénopode éponyme, Setaria viridis et Amaranthus retroflexus.

Combinaison caractéristique d'espèces

Chenopodium botrys, Chaenorrhinum minus, Diplotaxis tenuifolia, Amaranthus blitum, A. retroflexus.

Variations

- typicum, différencié négativement ;
- chenopodietosum rubri Sukopp 1973 (Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14), typifié par le rel. 3 (lectotypus nominis) du tab. 4 in Sukopp (1973, Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14), différencié par Chenopodium rubrum, C. glaucum, en situation plus humide ;
- amaranthetosum retroflexi Sukopp 1973 (Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14), typifié par le rel. 20 (lectotypus nominis) du tab. 4 in Sukopp (1973, Verh. Bot. Ver. Prov. Brandenburg 108 : 14), différencié par le taxon éponyme, Setaria viridis, Senecio vulgaris, Capsella bursa-pastoris, en situation moins minéralisée.

Synchorologie

- territoires d’observation : décrit d’Allemagne (Philippi, 1971 ; Sukopp, 1973 ; Oberdorfer, 1983), reconnu en Roumanie (Coroi & Coroi, 2004), retenu pour la France par Julve (1993) ; des terrils en combustion du nord de la France, Petit (1980) a décrit une friche industrielle thermophile à Portulaca oleracea - Chenopodium botrys qui se rapproche de ce syntaxon, sans
toutefois s’identifier à lui ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

À étudier en France.

Remarques

À étudier en France.

Bibliographie

de Foucault B., 2012. Contribution au prodrome des végétations de France : les Sisymbrietea officinalis Korneck 1974. J. Bot. Soc. Bot. France, 58 : 55-116. (Source)

Coroi M. & Coroi A.M., 2004

de Foucault B., 2013

Dengler J., Berg C., Eisenberg M., Isermann M., Jansen F., Koska I., Löbel S., Manthey M., Päzolt J., Spangenberg A. & Timmermann T., 2003. New descriptions and typifications of syntaxa within the project ‘Plant comminities of Mecklenburg-Vorpommern and their vulnerabily’, part I. Feddes Repert. 114 (7-8) : 587-631.

Julve Ph., 1993

Oberdorfer E., 1983

Petit D., 1980

Philippi G., 1971

Sukopp H., 1973.