Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Linario cymbalariae - Soleirolietum soleirolii Segal 1969

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Association nitrophile aérohygrophile des bases de murs ou des murs bas frais sous climat eu-atlantique.

Nom cité du syntaxon

Linario cymbalariae - Soleirolietum soleirolii Segal 1969 (Ecological notes on wall vegetation: 218); la correction en ‘Cymbalario muralis…’ par Géhu (2006a, Bull. Soc. Bot. Centre-Ouest, NS, 37: 162) n’est pas nécessaire (art. 30).

Synonymes

Cymbalario muralis - Soleirolietum soleirolii Géhu 2005 (Bull. Soc. Bot. Centre-Ouest, NS, 36: 222) nom. illeg. (art. 22).

Type nomenclatural

Rel. 1 du tab. 45 in Segal (1969, Ecological notes on wall vegetation: 221) désigné in Brullo and Guarino (1998, Ann. Bot. (Roma) LVI (1): 124).

Physionomie

Végétation microphylle formant de fins tapis souvent assez denses de Soleirolia soleirolii à la base des murs humides.

Combinaison caractéristique d'espèces

Soleirolia soleirolii, Cymbalaria muralis (= Linaria cymbalaria).

Synchorologie

- territoire d’observation: syntaxon eu-atlantique décrit de Grande-Bretagne (Segal 1969; Brullo and Guarino 1998), puis du Massif armoricain, surtout littoral (Géhu 2005, 2006a), mais aussi connu de l’intérieur (Basse-Normandie océanique) et du Pays basque (Saint-Jean-.de-Luz, inédit, juillet 2013) ;
- sous-associations ou variantes géographiques: -.

Axes à développer

Soleirolia soleirolii est un taxon endémique cyrnobaléarosarde; son biotope primaire, qui est rare, est constitué par des rochers ombragés en bordure de cours d’eau. Mais il se trouve aussi en Corse sur de vieux murs humides, au sein d’une association proche de celleci non décrite (J.-M. Royer, courriels août et décembre 2013).

Bibliographie

de Foucault B., 2014. Contribution au prodrome des végétations de France : les Parietarietea judaicae Rivas-Mart. in Rivas Goday 1964. Acta Botanica Gallica, 161 (4) : 403-427. (Source)

Brullo S. and Guarino R. 1998

Géhu J.-M. 2005, 2006a

Segal S. 1969.