Potentillo dubiae - Gnaphalietum hoppeani Braun-Blanq. 1948

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Végétation de combes à neige sur sol assez évolué, plus ou moins profond, issu de roche mère calcaire ou calschisteuse, mais à horizon de surface décarbonaté et enrichi en matière organique, de l’étage alpin moyen et inférieur (2300‑2600 m).

Nom cité du syntaxon

Potentillo dubiae - Gnaphalietum hoppeani Braun‑Blanq. 1948 (La végétation alpine des Pyrénées orientales… : 99).

Type nomenclatural

lectotypus nominis désigné ici, Rel. 3 du tab. 11 in Braun‑Blanquet 1948 (La végétation alpine des Pyrénées orientales... : 100).

Physionomie

Végétation formant un gazon ras de 2‑5 cm, assez dense, laissant tout de même entrevoir le cailloutis calcaire, de couleur vert terne, assez mêlée ou parfois dominée par Plantago alpina, à floraison discrète par la taille mais colorée (bleu de Soldanella alpina, Gentiana verna et des véroniques, blanc de Ranunculus alpestris, Saxifraga androsacea, Pritzelago alpina, rose de Trifolium thalii, Primula integrifolia et jaune de Potentilla brauneana et Taraxacum pyrenaicum) ; les chaméphytes sont absents ou beaucoup plus disséminés que dans le Ranunculo alpestris - Salicetum retusae (F61‑04) et le Primulo integrifoliae - Salicetum reticulatae (F61‑06).

Combinaison caractéristique d'espèces

Carex parviflora, Gnaphalium hoppeanum, Sibbaldia procumbens, Potentilla brauneana (= P. dubia), Saxifraga androsacea, Festuca glacialis, Soldanella alpina, Taraxacum pyrenaicum, Trifolium thalii, Plantago alpina, Pritzelago alpina, Gentiana verna.

Synchorologie

- territoire d’observation : Pyrénées orientales, massif de Gavarnie‑mont Perdu, massifs de la Maladeta et d’Aiguestortes ;
- sous‑associations ou variantes géographiques : ‑.

Axes à développer

Cette association est assez énigmatique et semble en tout cas très rare ; elle est connue des huit relevés originaux de Braun‑Blanquet (1948) ainsi que deux de Carrillo & Ninot (1992), dans lesquels manquent pourtant Gnaphalium hoppeanum et Potentilla brauneana, et un relevé de nous inédit, de Gavarnie, sans Potentilla brauneana ; les relevés rattachés par Rivas‑Martínez et al. (1991) sont exclus par nos traitements et appartiennent à une association différente, restreinte à l’étage alpin supérieur (voir F61‑03) ; réunir de nouveaux relevés pour mieux cerner la composition, la répartition et la variabilité du groupement.

Bibliographie

Corriol G. & Mikolajczak A., 2014. Contribution au Prodrome des végétations de France : les Salicetea herbaceae Braun‑Blanq. 1948. J. Bot. Soc. Bot. France, 68 : 15-49. (Source)

Braun‑Blanquet J., 1948

Carrillo E. & Ninot J. M., 1992.