Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Rubo idaei - Hypericetum hirsuti Oberd. ex B. Foucault, Catteau & J.‑M. Royer 2015

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Végétation de coupe forestière neutrophile, mésophile, sur sols argileux à mull, en lien avec des chênaiescharmaies, sous climat collinéen à montagnard.

Nom cité du syntaxon

Rubo idaei - Hypericetum hirsuti Oberd. ex B. Foucault, Catteau & J.‑M. Royer ass. nov. hoc loco.

Synonymes

Hypercicum hirsutum - Gesellschaft Oberd. 1978 (Pflanzensoziologie 10 (2e ed.) : 313) nom. inval. (art. 3c).

Type nomenclatural

Typus nominis, rel. 3 du tab. 3 in B. Foucault & Catteau 2015.

Physionomie

Végétation assez dense, de taille moyenne, d’optimum estival.

Variations

Notre tableau 3 révèle deux variations encore provisoires :
- une typique différenciée par Dryopteris filix‑mas, D. carthusiana, Stachys sylvatica, Euphorbia amygdaloides subsp. a., Torilis japonica subsp. j., Epilobium montanum…, des chablis intraforestiers ;
- la seconde différenciée par Clinopodium nepeta subsp. sylvaticum, Dactylis glomerata subsp. g., Medicago lupulina var. l., Daucus carota subsp. c., Verbascum lychnitis, plutôt liée aux chemins forestiers perturbés par les travaux d’exploitation.
En Allemagne, selon les données d’Oberdorfer (1978), d’après les espèces, il semble exister une variation plus hygrophile et une variation plus montagnarde.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon d’affinités plutôt continentales décrit initialement et provisoirement d’Allemagne (von Rochow, 1951 ; Oberdorfer, 1978), présent dans l’est de la France (notre tableau 3) ;
- sous‑associations ou variantes géographiques : ‑.

Axes à développer

Syntaxon dont la connaissance plus fine exige le rassemblement de nouveaux relevés.

Bibliographie

Oberdorfer E., 1978 ; von Rochow M., 1951.

Bibliographie

de Foucault B. & Catteau E., 2015. Contribution au prodrome des végétations de France : les Epilobietea angustifolii Tüxen & Preising in Tüxen 1950. J. Bot. Soc. Bot. France, 70 : 1‑26. (Source)