Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Veronico beccabungae - Callitrichetum stagnalis Oberd. ex T. Müll. 1962

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. héliophile des eaux stagnantes claires, peu profondes (0,1-0,8 m), parfois faiblement courantes (ruisseaux, fossés, mares alimentées par des sources) ou temporaires en région méditerranéenne ; s’installe sur substrat sablo-graveleux ou vaseux ; acidicline à neutrophile, mésotrotrophile à eutrophile, polluotolérante.

Nom cité du syntaxon

Veronico beccabungae - Callitrichetum stagnalis Oberd. ex T. Müll. 1962 (Veröff. Landstelle Naturschutz Landschaft. Baden-Württemberg 30 : 157 et tab. p. 161, col. 19).
Incl. (art. 25) : Ranunculo hederacei - Callitrichetum stagnalis Pérez Latorre & Cabeduzo in Pérez Lattore et al. 2002 (Acta Bot. Malac. 27 : 202) (holotypus : rel. 5 in tab. 7 p. 206) comme variante (sans Veronica beccabunga).

Synonymes

Veronica beccabunga - Callitriche stagnalis-Ges. Oberd. 1957 (Süddeutsche Pflanzengesellschaften : 123), nom. inval. (art. 3c) ; Callitrichetum stagnalis Segal 1965, nom. nud. ; Callitrichetum stagnalis Segal ex Mériaux 1978 : 152, nom. illeg. (art. 29c) ; Lemna - Callitriche stagnalis-Ges. Wegener 1992, nom. inval. (art. 3c).

Type nomenclatural

Rel. unique (= rel. 4) (neotypus) in Görs, 1968 (Die Natur- und Landschaftsschutzgebiete Baden Württembergs 5 : 259) désigné par Passarge, 1992a : 493.

Physionomie

Végétation submergée paucispécifique annuelle à vivace, dense, dominée par Callitriche stagnalis avec parfois C. hamulata (péplides), formant des touffes denses vert clair où se mêlent les formes aquatiques d’hémicryptophytes (Veronica beccabunga, V. anagallis-aquatica, Helosciadium nodiflorum, Montia fontana) et aussi quelques parvopotamides (Potamogeton crispus, Stuckenia pectinata) et Lemna minor (pleustophyte). En période estivale, Callitriche stagnalis forme assez fréquemment des rosettes de feuilles caractéristiques à la surface de l’eau et le gr. peut subir une exondation temporaire.

Combinaison caractéristique d'espèces

Callitriche stagnalis, Veronica beccabunga, Veronica anagallis-aquatica.

Variations

- stellarietosum alsines W. Pietsch 1983 considéré ici comme une variante locale ;
- Des gr. de mares temporaires de Corse sans Veronica beccabunga mais avec Cotula coronopifolia et Helosciadium nodiflorum (Lorenzoni et al., 1993 : 129 ; Lorenzoni et al., 1994 : 282, tab. 54) et de Sardaigne avec Ranunculus peltatus subsp. baudotii et R. ophioglossifolius (Bagella et al., 2009 : 14) peuvent être rattachés à cette ass. ;
- *Variante ibérique à Ranunculus hederaceus, au bord de mares temporaires forestières (corresp. Ranunculo hederacei - Callitrichetum stagnalis Pérez Latorre & Cabeduzo in Pérez Lattore et al. 2002). Remarque : Chaïb (1992 : 177) cite un gr. acidicline et oligotrophile à Callitriche stagnalis et Ranunculus trichophyllus (subsp. trichophyllus corr. in Felzines 2016, non eradicatus) des fossés et mares forestiers peu profonds sur substrat organique mal décomposé. Par exondation en période estivale, il passe au Callitricho stagnalis - Polygonetum hydropiperis qui appartient aux Juncetea bufonii (de Foucault, 2013 : 85, fiche n° 34b-09).

Synchorologie

Distribution médio-européenne atlantique-subatlantique et méditerranéenne. Ass. peu citée en France où elle est méconnue et plus ou moins fragmentaire : Auvergne : Limagne, partie occidentale de la région (Thébaud et al., 2014) ; Bourgogne [Morvan (Robbe, 1993 : 25)] ; Bretagne (CBN Brest, 2009) ; Nord-Pas-de-Calais [Nord (Mériaux, 1978 : 151, tab. 27) ; Pas-de-Calais : marais de Roussent (Julve, 2007)] ; Haute-Normandie [estuaire de la Seine (Julve, 2007)] ; Basse-Normandie [Calvados, Pays d’Auge (Delassus & Zambettakis, 2010 ; Gouel, 2010 : 17) ; Haute-Normandie (Chaïb, 1992)]

Axes à développer

À chercher en région méditerranéenne, sur le Massif central, les Vosges.

Bibliographie

Bagella S. et al., 2009 ; CBN Brest, 2009 ; Delassus L. & Zambettakis C., 2010 ; de Foucault B., 2013 ; Chaïb J., 1992 ; Görs S., 1968 ; Gouel S., 2010 ; Grube H.-J., 1975 ; Lorenzoni C. et al., 1993, 199 ; Mériaux J.-L., 1978 ; Müller T., 1962 ; Oberdorfer E., 1957 ; Pérez Latorre A.V., 1999 ; Robbe G., 1993 ; Segal S., 1965 ; Thébaud G. et al., 2014 ; Wegener K.A., 1992.
Site Internet :
Julve, 2007, http://www.tela-botanica.org/page:liste_projets-id_projet=18&act=documents&id_repertoire=15403

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)