Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Potamo perfoliati - Ranunculetum fluitantis Allorge ex W. Koch 1926

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. rhéophile (vitesse du courant 0,5-1 m.s-1), héliophile, venant à profondeur moyenne (1-3 m) dans des rivières à substrat limono-sableux à graveleux souvent calcarifère ; neutrophile à légèrement basiphile (pH 7,5-7,8), mésotrophique à eutrophique. Lorsque l’eutrophisation devient plus forte l’évolution se fait vers le Sparganio emersi - Potametum pectinati (cf. fiche 55-16).

Nom cité du syntaxon

Potamo perfoliati - Ranunculetum fluitantis Allorge ex W. Koch 1926 (Jb. St. Gall. Naturwiss. Ges. 61 : 39).
Incl. (art. 25) : Potametum perfoliato - crispi Bellot 1951 (Trab. Jard. Bot. Santiago 4 : 11) [syn. : Potametum perfoliati Bellot 1951, nom. nud. (Anales Jard. bot. Madrid 10 (1) : 422) ; neotypus : rel. 3, tab. 1 in romero buján & amigo vázquez (Lazaroa 16 : 188), désigné p. 186. Contrairement à la position de Bellot Rodriguez, 1968 : 91, il n’est pas un synonyme du Potametum pectinato - perfoliati Hartog & Segal 1964 : 387, nom. nud. (= Potametum perfoliati Miljan 1933 cf fiche n° 55-48).
Incl. Nupharo - Ranunculetum fluitantis H. Passarge (1955) 1992 (Phytocoenologia 20 : 497) ; lectotypus : rel. 11, tab. 1 in Passarge, 1955 : 198 désigné par Passarge, 1992 : 498 ; Callitricho platycarpae - Ranunculetum fluitantis Grube ex H. Passarge 1992 (Phytocoenologia 20 : 501) (art. 19a : la typification est illégitime car Passarge : 499 a pris un néotype (rel. 5, tab. 16 in Pott, 1980 : 77) et non un lectotype disponible dans Grube, 1975).

Synonymes

Ass. à Ranunculus fluitans Allorge 1921, nom. nud. (Rev. Gén. Bot. 33 : 606) ; Ass. à Ranunculus fluitans et Sparganium simplex Jouanne 1927 : 861, nom. nud. ; Oenanthe fluviatilis - Ranunculetum fluitantis Carbiener & Ortscheit 1987, nom. inval. (art. 3o). Corresp. syntax. : Ranunculetum fluitantis Allorge ex Lang 1967, nom. illeg. (art. 31 : nom donné auparavant de façon valide par Imchenetzky) potametosum helvetici (Arch. Hydrobiol. 32 : 487).

Type nomenclatural

Rel. unique (im rhein bei neuhausen) (holotypus : art. 18a) in Koch, 1926 (Jb. St. Gall. Naturwiss. Ges. 61 (2) : 40). Les autres rel. se rattachent au groenlandietosum densae in Felzines 2016.

Physionomie

Végétation polyspécifique et bien structurée, caractérisée par des espèces et des écomorphoses adaptées à un courant plus ou moins rapide ; habituellement dominée par des myriophyllides : touffes submergées vert sombre et à floraison blanche vernale de Ranunculus fluitans (fréquemment remplacée par R. penicillatus subsp. pseudofluitans ou Ranunculus peltatus subsp. peltatus polluotolérante), forme rhéophile de Myriophyllum spicatum ; diverses variantes se constituent avec Sparganium emersum (vallisnéride), des potamides (Potamogeton perfoliatus, Stuckenia pectinata) et des nymphaeides (formes submergées de Nuphar lutea et de Potamogeton natans ; P. nodosus à feuilles flottant en surface) ; en strate inférieure se trouvent Elodea canadensis, Groenlandia densa (élodéides), Potamogeton crispus (parvopotamide). Près des berges et sur les petits dépôts alluviaux provoqués par la présence des touffes de renoncule (Haslam, 1978 ; Chaïb, 1992) se développent les formes submergées d’hélophytes (Schoenoplectus lacustris, Sparganium erectum) et d’hémicryptophytes (Sagittaria sagittifolia, Berula erecta, Oenanthe fluviatilis, Helosciadium nodiflorum, Sium latifolium).

Combinaison caractéristique d'espèces

Ranunculus fluitans, Potamogeton perfoliatus, Fontinalis antipyretica, formes rhéophiles de Sparganium emersum, Sagittaria sagittifolia. il est probable que Ranunculus penicillatus subsp. pseudofluitans a remplacé Ranunculus fluitans dans certains cours d’eau.

Variations

Koch cite deux sous-associations :
- Potametum perfoliati potametosum lucentis, nom. nud. et nom. inval. (art. 3e : P. perfoliati pro subass.) qui correspond au Potametum lucentis des eaux stagnantes et qui est donc exclu ;
- Ranunculetum fluitantis sparganietosum dont il donne un tableau (tab. iv p. 42). Le nom de ce syntaxon n’est pas valide (art. 3e : R. fluitantis pro subass.) mais le contenu du tableau peut être alors attribué au Potamo perfoliati - Ranunculetum fluitantis groenlandietosum densae in Felzines 2016 (cf. tab. 3, col. 22 in Felzines 2016). Néanmoins, le nom de l’association est valide car la diagnose inclut un relevé p. 41, holotype de typicum subass. nov.
La même année, Imchenetzky (cf. synonymes) a décrit de façon valide sous forme d’une liste synthétique une ass. à Ranunculus fluitans qui apparaît comme un gr. appauvri par rapport à celui de Koch mais qui se différencie par la présence de Ranunculus trichophyllus subsp. trichophyllus et la fréquence assez élevée de Groenlandia densa. Cette ass. a été retenue comme basionyme du groenlandietosum densae.
a- typicum in Felzines 2016
b- groenlandietosum densae (Imchenetzky 1926) in Felzines 2016. basionyme : Ranunculetum fluitantis Imchenetzky 1926 (Les associations… de la vallée de la Loue : 16) ; nom original : ass. à Ranunculus fluitans.
Syn. : Ranunculetum fluitantis Allorge ex Koch 1926 sparganietosum, nom. inval. (art. 3e : R. fluitantis pro subass.) ; Ranunculetum fluitantis sparganietosum auct. [Tüxen, 1937 ; Vollmar, 1947], nom. illeg. (art. 31) ; Ranunculetum fluitantis Allorge 1921 potametosum nodosi Soó 1957 : 324, nom. nud. ; Ranunculetum fluitantis Allorge ex Lang 1967 typicum et nupharetosum (Arch. Hydrobiol. 32 : 487), nom. illeg. (art. 31).
Corresp. syntax. : Sparganio - Ranunculetum fluitantis W. Koch ex Oberd. 1957 (Süddeutsche Pflanzengesellschaften 10 : 123), nom. illeg. car oberdorfer a établi sa liste synthétique avec les rel. du Ranunculetum fluitantis sparganietosum Vollmar 1947 en y ajoutant (+) Ranunculus fluitans et Potamogeton nodosus ; Ranunculo - Sietum erecti T. Müll. 1962 (Veröff. Landesstelle Naturschutz Baden-Württemberg 30 : 155) [sub ‘…– Sietum erecti submersi’ : l’épithète infraspécifique ‘submersi’ n’est pas retenue car elle n’est pas valide] ; Potamogeton densus-gruppe (Zone b) in Kohler, brinkmeier & vollrath, 1974 : 36 (tab. 6, Zone b) (art. 3c : les résultats obtenus par ces auteurs l’ont été selon une méthodologie très différente de celle de Braun-Blanquet (cf. Wiegleb, 1983 : tab. 1) ; ils n’ont pas été intégrés dans les tableaux in Felzines 2016) ; Ranunculo trichophylli - Groenlandietum densae Kohler, brinkmeier & vollrath ex H. Passarge 1994 : 354, nom. inval. (Déf. i note ; art. 3o, 5 : Passarge n’a fait que reprendre les données de Kohler et al., 1974) ; Potametum nodosi Vuillemenot & Hans 2006, nom. ined.
Non : Potametum pectinato - nodosi R. Knapp & Stoffers ex H. Passarge 1994 des eaux stagnantes.
Neotypus nominis : rel. 1, tab. 18 in Lang, 1967 (Arch. Hydrobiol. 32 : 556).
Diff. /typicum : Potamogeton nodosus, Groenlandia densa, Ranunculus trichophyllus subsp. trichophyllus, Stuckenia filiformis, S. helvetica.
Le gr. s’installe dans les endroits où le courant devient plus faible (amont des radiers, près des rives, zones d’atTerrissements (avec des variantes : à Stuckenia filiformis, à Veronica beccabunga, à Berula erecta).
Le gr. à Ranunculus penicillatus subsp. pseudofluitans, Potamogeton nodosus et Vallisneria spiralis (art.1, 2b) observé dans la garonne Aquitaine en amont de la réole (Docob-3, 2012 : 127) représente probablement une variante.

Synchorologie

Distribution ouest-européenne atlantique à subatlantique, à l’étage collinéen. sous-associations ou variantes géographiques :
a- typicum :
Alsace (Kapp & Sell 1965 ; Robach et al., 1997, tab. 2, p.p. ; Carbiener & Ortscheit, 1987 ; Trémolières, 2004 : 103) ; Auvergne [Puy-de-Dôme : Limagne (Delcoigne, 2006, tab. 2, col. 56)] ; Champagne-Ardenne [tous les dépt. en région calcaire (Royer et al., 2006)] ; Lorraine [(Decornet, 1979 : tab. 86) ; Moselle : vallée de la sarre (Klein et al., 2010)] ; Midi-Pyrénées [dans la Dordogne et la Cère (obs. pers., 2008 ; Heaulmé , Ratel, com. pers., 2013)] ; Picardie [Somme : vallée de l’Authie (Docob-1, 2010)] ; Haute-Normandie (Frileux, 1977 ; Chaïb, 1992) ; Nord-Pas-de- Calais [Nord : bassin de la Sambre (Géhu, 1961 : 85, tab. i)].
b- groenlandietosum densae :
Aquitaine [Dordogne : annexe de la Dordogne à st-Julien-de- Lempon (Ratel, com. pers., 2013) ; la garonne en amont de la réole (Docob-2, 2012 : 41)] ; Auvergne [Allier : dans le Cher à vallon (Duboc, 2013)] ; Bourgogne [Loire et annexes (Cornier, 2002)] ; Languedoc-Roussillon [Gard : dans les gardons (Bouchareychas, 2012, photos) ; Midi-Pyrénées [Lot : dans la Dordogne et annexes (Ratel, com. pers., 2013) ; dans le Lot à albas (Heaulmé, com. pers., 2013)] ; Picardie [vallée de la somme (Mériaux & Wattez, 1983)] ; Rhône-Alpes [Ardèche : vallée de l’ibie (LPO/FRAPNA, 2012)].

Bibliographie

Allorge P., 1921 ; Bellot F., 1951a et b ; Bolòs O. (de), 1957 ; Bellot Rodriguez F., 1968 ; Bouchareychas V., 2012 ; Carbiener R. & Ortscheit a, 1987 ; Chabrol L. & Mady M., 2012 ; Chaib J., 1992 ; Chatenet Ph. et al., 1999 ; Cornier T., 2002 ; Decornet J.-M., 1979 ; Delcoigne A., 2006 ; Duboc P., 2013 ; Frileux P.-n., 1977 ; Géhu J.-M., 1961 ; Haslam S.M., 1978 ; Imchenetzky A., 1926 ; Jouanne P., 1927 ; Kapp E. & Sell Y., 1965 ; Klein J.-P. et al., 1991 ; Koch W., 1926 ; Lang G., 1967 ; Mériaux J.- L. & Wattez J.-R., 1983 ; Müller T., 1962 ; Passarge H., 1955, 1992a ; Robach F. et al., 1996 ; Royer J.-M. et al., 2006 ; Soó R., 1957 ; Trémolières M., 2004b.
Sites internet :
Docob-1 « Prairies et marais tourbeux de la basse vallée de l‘authie », 2010, http://www.nord-pasde-calais.developpement-durable.gouv.fr/img/pdf/docob-site-npc-019.pdf
Docob-2 « Garonne en Aquitaine », 2012, http://parade1.celeonet.fr/eptb-garonne/pages/natura2000/Aquitaine/2_DoCob%20garonne%20DiagnostiC%20eCoLogiQue.pdf
LPO Ardèche & FRAPNA Ardèche, 2012, http://www.villeneuvedeberg.fr/ressources/articles/diagnostic-ecologique-464.pdf-1383649858

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)