Callitricho hamulatae - Ranunculetum fluitantis Oberd. 1957

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. héliophile, neutrophile à basicline, mésotrophile à méso- eutrophile, polluotolérante, des rivières peu profondes (< 1 m) mais à courant assez fort (< 1,5 m.s-1), sur substrat sablonneux- graveleux à caillouteux siliceux à faiblement calcarifère.

Nom cité du syntaxon

Callitricho hamulatae - Ranunculetum fluitantis Oberd. 1957 (Süddeutsche Pflanzengesellschaften : 123) (art. 41c).
Nom original : Callitricho - Ranunculetum (fluitantis). Les épithètes avaient été citées dans Callitricho (hamulatae) - Ranunculetum (fluitantis) Oberd. 1956 : 17, nom. nud.

Synonymes

Callitrichetum hamulatae Oberd. (1957) 1970 p.p., nom. nud. ; Ranunculo - Callitrichetum hamulatae Oberd. 1957 nom. invers. T. Müll. in Oberd. 1977 (Süddeutsche Pflanzengesellschaften Teil I : 98), nom. amb. (art. 36 : Müller a réuni Ranunculus fluitans et R. penicillatus s.l. sous la forme non valide « Ranunculus fluitans*penicillatus ») ; Ranunculus fluitans-Ges. et Callitriche hamulata-Ges. Grube 1975 : 442 (art. 3c) ; Batrachio aquatilis - Callitrichetum hamulatae Husák & Rydlo 1992 p.p., nom. illeg. (art. 32d).

Type nomenclatural

Rel. 8 (neotypus), tab. 21 in Grube, 1975 (Arch. Hydrobiol. Suppl. 45 (4) : 410).

Physionomie

Végétation vivace habituellement paucispécifique caractérisée par des touffes submergées allongées dans le sens du courant (parfois en coussins) de Ranunculus fluitans, en mosaïque avec les touffes vert clair de Callitriche hamulata (péplide) ou vert foncé d’Elodea canadensis (élodéide), cette dernière apparaissant lorsque le courant devient moins fort.

Combinaison caractéristique d'espèces

Callitriche hamulata, Ranunculus fluitans, Fontinalis antipyretica.

Variations

Variante à Callitriche platycarpa ; corresp. syntax. : Callitricho platycarpae - Ranunculetum fluitantis Grube ex H. Passarge 1992 (Phytocoenologia 20 : 501) (art. 19a : la typification est illégitime car Passarge : 499 a pris un néotype (rel. 5, tab. 16 in Pott, 1980 : 77) et non un lectotype disponible dans Grube, 1975).

Synchorologie

Distribution médio-européenne, atlantique à subatlantique. Auvergne [Allier : forêt de Tronçais (Docob-1, 2013) ; Champagne-Ardenne [Ardennes : vallée de la Semoy (de Foucault, 2012)] ; Centre [Sologne (Docob-2, 2010 : 84)] ; Basse-Normandie (Delassus & Zambettakis, 2010) ; Haute-Normandie (Chaïb, 1992).

Axes à développer

Vérification des données chorologiques par le réexamen des renoncules aquatiques et du degré de substitution de Ranunculus fluitans par R. penicillatus subsp. penicillatus ou R. p. subsp. pseudofluitans.

Bibliographie

CBN Brest, 2009 ; Delassus L. & Zambettakis C., 2010 ; Foucault B. (de), 2012 ; Grube H.J., 1975 ; Husák Š. & Rydlo J., 1992 ; Müller T., 1977 ; Oberdorfer E., 1956, 1957, 1970 ; Passarge H., 1992a ; Pott R., 1980.
Sites Internet :
Docob-1 : Site de la forêt de Tronçais « FR 8301021 ». Annexe 1, 2013, http://www. auvergne.developpement-durable.gouv.fr/fr8301021-foretde-troncais-a601.html
Docob-2 : « Sologne », 2010, http://www.donnees.centre.developpement-durable. gouv.fr/Natura2000/docob_Fr2402001/2-1habit.pdf

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)