Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Sparganio emersi - Potametum pectinati Hilbig ex H.E. Weber 1976

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. héliophile des rivières à courant lent et moyennement profondes (1-2 m) sur substrat envasé, neutre à faiblement basique, mésotrophile à méso-eutrophile, polluotolérante. Ce gr. traduit une eutrophisation des cours d’eau ou des modifications du substrat et de la charge en particules de l’eau liées à des perturbations mécaniques.

Nom cité du syntaxon

Sparganio emersi - Potametum pectinati Hilbig ex H.E. Weber 1976 (Osnabrücker naturwiss. Mitt. 4 : 151, tab. 3-IV).

Synonymes

Sparganium emersum - Potamogeton pectinatus- Ges. Hilbig 1971 (Hercynia NF 8 : 27, tab. 5, col. 5) (art. 3c) ; Sparganio emersi - Potametum pectinati Hilbig ex Reichhoff & Hilbig 1975, nom. illeg. (Natusch. Natukundl. Heimatforsch. Bez. Halleu. Magdeburg 11/12 : 59) (art. 36 : Reichhoff & Hilbig donnent deux rel. sans Sparganium emersum qu’ils rapportent au gr. de Hilbig (1971) ce qui ne permet pas de retenir un relevé-type et prête à confusion avec le Potametum pectinati (cf. fiche n° 55-52)) ; Sparganio - Elodeetum Weber-Oldecop 1977, nom. nud. ; Butometum vallisneriifolii Schmidt 1981 : 63 (art. 3l, 3o) ; Potamogeton pectinatus interruptus-Ges. Pott 1980 (art. 3c) ; gr. à Oenanthe fluviatilis et Nuphar lutea Toussaint et al. 2003 (art. 3c). Pseudonyme (Rec. 46J) : Ranunculetum fluitantis Allorge 1921 sparganietosum sensu Weber-Oldecop 1971, nom. inval. (art. 4a) (Int. Revue ges. Hydrobiol. 56 (1) : 100) non Koch 1926 : 41 ; Sagittario - Sparganietum emersi sensu Odasowski 2009 (photo p. 160) non Tüxen 1959.

Type nomenclatural

Rel. 10 (lectotypus nominis), tab. 3-IV in Weber, 1976 (Osnabrücker naturwiss. Mitt. 4 : 151). Aucun des deux rel. de Reichhoff & Hilbig ne peut être retenu comme lectotype en l’absence de Sparganium emersum (art. 16).

Physionomie

Végétation vivace habituellement paucispécifique, parfois dense et plus ou moins stratifiée (cf. photo in Catteau, Duhamel et al., 2009). La strate supérieure est formée par des accommodats rhéophiles de Stuckenia pectinata (potamide) et d’hémicryptophytes : Sparganium emersum et Sagittaria sagittifolia, accompagnés de pleustophytes (Lemna minor, L. gibba) au-dessus d’une strate submergée représentée par des potamides (Stuckenia pectinata, Potamogeton crispus) et par des accommodats rhéophiles de Potamogeton natans, Nuphar lutea, Callitriche platycarpa, C. obtusangula (nupharides).

Combinaison caractéristique d'espèces

Formes rhéophiles de Stuckenia pectinata, Sparganium emersum, Callitriche platycarpa.

Variations

a- typicum ; incl. variante à Ranunculus peltatus subsp. peltatus (cf. Weber-Oldecop, 1971 : 95, tab. XIII) ;
b- sagittarietosum sagittifoliae Felzines 2016
Diff. /typicum : formes rhéophiles de Sagittaria sagittifolia, Nuphar lutea ; Potamogeton friesii, Luronium natans.
Lectotypus nominis : rel. 5, tab. 16 in Mériaux & Wattez, 1983 (Colloq. Phytosoc. X : 400).
Remarques :
- se rattachent à cette association : un gr dépourvu de Stuckenia pectinata avec Callitriche cophocarpa (Pott, 1980 : tab. 16 ; Odasowki, 2009, photo p. 160) ; un gr. contenant à l‘état relictuel les formes rhéophiles de Myriophyllum alterniflorum et Ranunculus peltatus subsp. peltatus (cf. Wiegleb, 1983, tab. 2 et 3) et qui dérive du Callitricho hamulatae - Myriophylletum alterniflori par eutrophisation des eaux. Le gr. à Potamogeton pectinatus sans Sparganium emersum (Wiegleb 1979 : tab. 1 et 2) représente un appauvrissement de cette association ;
- une convergence physionomique peut parfois se produire entre le faciès à Nuphar lutea du sagittarietosum sagittifoliae et la variante plus ou moins rhéophile du Nupharetum luteae mais ils se différencient dans les tableaux par la différence des fréquences pour certaines espèces (cf. fiche n° 55-60) : prédominance des espèces caractéristiques de l‘ass. pour sagittarietosum, notamment pour Callitriche platycarpa ; absence des espèces des Charetea.

Synchorologie

Distribution médio-européenne subatlantique.
Bretagne [Morbihan (Haury, 1994) ; dans le Blavet (photo Le Driant, 2012)] ; Franche-Comté (à rechercher) ; Languedoc-Roussillon [Gard : dans le Vistre (Réseau RNB, 2006)] ; Lorraine (Decornet, 1979 : tab. 95) ; Picardie [vallée de la Somme (Mériaux & Wattez, 1983 : tab. 16)] ; Nord-Pas-de- Calais (Catteau, Duhamel et al., 2009).

Bibliographie

Allorge P, 1921 ; Carstensen U., 1955 ; Catteau E., Duhamel F. et al., 2009 ; Decornet J.-M., 1979 ; Haury J., 1994 ; Hilbig W., 1971 ; Mériaux J.-L. & Wattez J.-R., 1983 ; Oberdorfer E., 1957 ; Osadowski Z., 2009 ; Pott R., 1980 ; Reichhoff L. & Hilbig W., 1975 ; Toussaint B. et al., 2003 ; Tüxen R., 1953 ; Weber H.E., 1976 ; Weber-Oldecop D.W., 1971, 1977 ; Wiegleb G., 1979, 1983.
Site Internet :
Le Driant, 2012, http://www.florealpes.com/fiche_sparganiumemersum.php-photonum= 4&PHPSESSID=f815d9685ad6265cc9af-6fa9a9d2b3c1#visuphoto
Réseau RNB DIREN Languedoc-Roussillon, 2006, http://www.languedoc-roussillon.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_IBMR-etude-LR-RNB-2006_cle725766.pdf

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)