Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

Nymphaeetum candidae Pohjala 1933

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Ass. des eaux stagnantes calmes, de profondeur moyenne (1-2 m) sur substrat vaseux riche en matière organique ; acidicline à basicline (pH 6-8), oligomésotrophile–mésophile à oligodystrophile.

Nom cité du syntaxon

Nymphaeetum candidae Pohjala 1933 (Ann. Bot. Soc. Vanamo 3 (3) : 72.
Nom original : Nymphaea candida- assosiaatio.

Synonymes

Potamogeton natans - Nymphaea candida-Ass. Hejný 1948, nom. ined. ; Nymphaeetum albo - candidae H. Passarge 1957 (Abh. Ber. Naturkunde Mus. Görlitz 35 : 146) ; Nymphaeetum candidae Miljan 1958 : 133, nom. illeg. (art. 31) ; Potamo natantis - Nymphaeetum candidae Hejný & Husák in Dykyjová & Květ (1948) 1978, nom. illeg. (art. 29c).
Corresp. syntax. : Myriophyllo verticillati - Nupharetum W. Koch 1926, nom. nud., faciès à Nymphaea candida Miljan 1933 (sub ‘nymphaeosum’ albae : 37 corr. candidae : 97), nom. inval. (art. 3c).

Type nomenclatural

Rel. unique (holotypus : art. 18a), tab. 27 in Pohjala, 1933 ; compte-tenu de l’antériorité donnée à Pohjala, la typification faite par Passarge, 1992b : 261 est illégitime.

Physionomie

Végétation vivace à feuilles flottant à la surface, paucispécifique, largement dominée par Nymphaea candida, à floraison blanche estivale, associée à Potamogeton natans, Nuphar lutea (nymphaeides) ; quelquefois une strate inférieure est présente avec Myriophyllum verticillatum (myriophyllide) et Ceratophyllum demersum (cératophyllide).

Combinaison caractéristique d'espèces

Nymphaea candida, Ranunculus circinatus.

Variations

a- typicum ; incl. Elodea-Subass. H. Passarge 1957 : 146 ;
b- utricularietosum minoris (Jeckel ex H. Passarge 1992) Felzines 2016.
Basionyme : Utriculario - Nymphaeetum candidae Jeckel ex H. Passarge 1992 (Tuexenia 12 : 265). (syn. : Nymphaea candida - Sphagnum cuspidatum-Ges. Reimers & Hueck 1929, nom. inval. (art. 3c) (Abh. Bayer. Akad., Suppl. 10 : 419). Lectotypus nominis (art. 27c) : rel. 1, tab. 1 in Jeckel, 1981 (Tuexenia 1 : 190), désigné par Passarge, 1992b : 265 pour l’Utriculario - Nymphaeetum candidae.
Diff. /typicum : Utricularia minor, U. ochroleuca, Juncus bulbosus, Nymphaea ×borealis (= N. alba × N. candida), Sphagnum cuspidatum, S. inundatum.

Synchorologie

Distribution eurosibérienne continentale. La présence de l’ass. reste à confirmer en France où Nymphaea candida, très rare, a été citée comme indigène en Franche-Comté (Haute-Saône) et en Lorraine (Moselle) (Hoff, 2013).

Axes à développer

À chercher car l’espèce est présente en Allemagne et en Suisse.

Bibliographie

Hejný S. & Husák S., 1978 ; Hoff M., 2013 ; Jeckel G., 1981 ; Miljan A., 1933, 1958 ; Oberdorfer E., 1957 ; Passarge H., 1957, 1992b ; Pohjala L., 1933 ; Reimers H. & Hueck K., 1929.

Bibliographie

 Felzines J.-C., 2016. Contribution au prodrome des végétations de France : les Potametea Klika in Klika & V. Novák 1941. Colloq. phytosoc., série 3, 3 : 218-437. (Source)