Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

III.6.1.16. - Association à Cystoseira crinita

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

En Méditerranée occidentale, cette association se trouve dans des biotopes photophiles superficiels aussi bien dans les endroits battus que calmes (0 à 0,5 m de profondeur). Dans les endroits à hydrodynamisme réduit, elle tolère la sédimentation. En mer Egée, elle est connue dans des stations aussi bien exposées qu’abritées alors qu’en Syrie, elle peut descendre jusqu’à 3 m sur un substrat subhorizontal exposé. Dans d’autres parties de la Méditerranée, on trouve ses vicariantes : Cystoseira mediterranea (en Méditerranée occidentale), Cystoseira crinitophylla et Cystoseira sedoides dans le Détroit de Sicile, Cystoseira sedoides en Algérie, en Tunisie et à Pantelleria, Cystoseira barbata dans la lagune de Venise. En Méditerranée orientale, il y a Cystoseira barbatula et Cystoseira corniculata et d’autres ayant une répartition ponctuelle comme Cystoseira susanensis, Cystoseira hyblaea, Cystoseira rayssiae.

Localisation

Endémique de la Méditerranée, l'association à Cystoseira crinita se trouve dans l'infralittoral supérieur à partir de la surface jusqu'à deux mètres de profondeur dans des endroits protégés. Elle a été décrite pour la première fois en Corse.

Principaux critères de reconnaissance

Cystoseira crinita est une algue cespiteuse, non épineuse, dépourvue de tophules et d'aérocystes ou peu sur certains individus, tiges principales longues (10-30 cm) et nues. Sommet de tige saillant et épineux. Nombreux rameaux adventifs très longs disposés latéralement sur les axes. Réceptacles terminaux compacts, bosselés, cylindriques ou ovales. En été, l'algue est réduite et il ne reste que sa partie basale.

Confusions possibles

La confusion de Cystoseira crinita est possible avec certaines autres espèces du même genre.

Intérêt pour la conservation

Cette association participe au refuge de la petite faune vagile et par là au nourrissage des poissons.
Elle contient des algines et des substances antibactérienne et antivirale.

Tendances et menaces

L'espèce Cystoseira crinita est sensible d'une part à la pollution d'origine anthropique et d'autre part à l'augmentation de la sédimentation.

Les menaces étant:
- l'aménagement du littoral représenté par la construction, le bétonnage, l'enrochement, les remblais sédimentaires et le déplacement de sédiments.
- toutes sortes de rejets aboutissant à la pollution du milieu et par conséquence au déséquilibre des biocénoses.
- la récolte, à la dynamite ou au marteau piqueur, des espèces commerciales comme par exemple la datte de mer Lithophaga lithophaga qui entraîne la destruction des biotopes et l'altération des Associations.
- l'introduction volontaire ou involontaire d'espèces étrangères au milieu qui dans certains cas s'adaptent aux nouvelles conditions de ce milieu et deviennent par la suite des espèces invasives. C'est le cas de Caulerpa taxifolia en Méditerranée occidentale et Stypopodium schimperi en Méditerranée orientale.

Auteurs de la fiche

G. BITAR

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

BARCELÓ MARTI M. C., GALLARDO GARCÍA T., GÓMEZ GARETA A., PÉREZ-RUZAFA I.M., RIBERA SIGUAN M.A., RULL LLUCH J., 2001. Flora phycologica iberica. Vol.1: Fucales. GÓMEZ GARETA A. (edit.), Universidad de Murcia, Spain: 192 p.

CABIOCH J., FLOCH J.Y., LE TOQUIN A., BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., VERLAQUE M., 1992 - Guide des algues des mers d’Europe, Manche, Atlantique, Méditerranée. Ed. Delachaux et Niestlé, Paris, 231 p.

FANELLI G., PIRAINO S., BELMONTE G., GERACI, BOERO F., 1994. Human predation along Apulian rocky coasts (SE Italy): desertification caused by Lithophaga lithophaga (Mollusca) fisheries. Mar. Ecol. Prog. Ser., 110 : 1-8.

HUVE E., 1972. Aperçu sur la distribution en mer Egée de quelques espèces du genre Cystoseira (Phéophycées, Fucales). Soc. Phycol de France, 17: 22-37. MAYHOUB H., 1976. Recherches sur la végétation marine de la côte syrienne. Étude expérimentale sur la morphogénèse et le développement de quelques espèces peu connues. Thèse de Doctorat d’État. Université de Caen: 1-286.