Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

III.6.1.19. - Association à Cystoseira spinosa

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

C’est une espèce pérennante dont les thalles peuvent atteindre 20-50 cm de hauteur. La variété compressa se localise dans l’infralittoral inférieur dans des eaux limpides où règne un hydrodynamisme notable. Cette variété ainsi que la variété spinosa ne supportent pas l’augmentation de la sédimentation. Par contre, la variété tenuior tolère une certaine instabilité du milieu et elle se répartit dans tout l’infralittoral ; en Méditerranée orientale et en Adriatique, elle peut remplacer, Cystoseira sauvageauana et s’associer à Cystoseira brachycarpa et Cystoseira foeniculacea dans l’infralittoral supérieur et moyen.

Localisation

Endémique méditerranéenne, Cystoseira spinosa se rencontre, dans toute la Méditerranée, dans l'étage infralittoral où elle peut descendre jusqu'à 40 m.

Principaux critères de reconnaissance

Cystoseira spinosa : non cespiteuse, tophules sphériques ou oblongs, épineux , "feuilles""épines", absence d'aérocystes, tige principale longue (jusqu'à 30 cm) épineuse. Sommet de tige non saillant, très épineux. Parfois rameaux foliacés. Stations abritées et en profondeur. Conceptacles épais sur les feuilles, puis groupés en réceptacles terminaux.

Confusions possibles

La confusion de Cystoseira spinosa est possible avec certaines autres espèces du même genre.

Intérêt pour la conservation

Cette association, se trouvant normalement dans des zones propres et parfois au voisinage des herbiers à Cymodocea nodosa et Halophila stipulacea, participe : à l'équilibre du milieu, le maintien de la biodiversité, le refuge de la petite faune vagile qui sert au nourrissage des poissons. La production y est importante.

Tendances et menaces

La pollution, le chalutage et le surpâturage par les Echinodermes constituent les principales menaces et expliquent la raréfaction de l'espèce dans plusieurs endroits de la côte française ainsi que dans d'autres ailleurs. L'intensité de la menace est sérieuse dans une grande partie de l'aire méditerranéenne et le statut de cette espèce est considéré comme vulnérable.

Gestion et statut de conservation

Au contraire de Cystoseira spinosa var. tenuior, les deux autres variétés Cystoseira spinosa var. spinosa et Cystoseira spinosa var. compressa sont en regression en Méditerranée. D'où la surveillance des activités anthropiques et la qualité des eaux littorales s'avèrent nécessaire. Le chalutage au niveau de cette association doit être interdit et sanctionné.

Auteurs de la fiche

G. BITAR

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

BARCELÓ MARTI M. C., GALLARDO GARCÍA T., GÓMEZ GARETA A., PÉREZ-RUZAFA I.M., RIBERA SIGUAN M.A., RULL LLUCH J., 2001. Flora phycologica iberica. Vol.1: Fucales. GÓMEZ GARETA A. (edit.), Universidad de Murcia, Spain: 192 p.

BEN MAÏZ N., 2000. Menaces sur les espèces végétales marines en Méditerranée occidentale. Proceedings of the first Mediterranean Symposium on marine vegetation : 19-33.

CABIOCH J., FLOCH J.Y., LE TOQUIN A., BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., VERLAQUE M., 1992 - Guide des algues des mers d’Europe, Manche, Atlantique, Méditerranée. Ed. Delachaux et Niestlé, Paris, 231 p.

GIACCONE G., BRUNI A., 1971. Le Cistoseire delle coste italiane. I Contributo. Annali dell’Università di Ferrara, N.S., Sez. IV – Botanica, 4 (3): 45-70.

GIACCONE G., BRUNI A., 1973. Le Cistoseire e la vegetazione sommersa del Mediterraneo. Atti Ist. Ven. Sci. Lett. Arti Venezia, 131: 59-103.

SALA E., BOUDOURESQUE C.F., HARMELIN-VIVIEN M., 1998. Fishing, trophic cascades, and the structure of algal assemblages : evaluation of an old but untested pardigm. Oikos, 82: 425-439.