Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

9530-2 - Pinèdes (sub-)méditerranéennes de pins noirs endémiques : Pinus nigra subsp. laricio var. corsicana

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractères généraux

Le Pin laricio est présent en Corse sur plus de 45 000 ha (peuplements purs et en mélange) dont 21 000 ha de futaie pure ou à laricio prédominant (sur 212 920 ha de forêts dont 56 780 ha de résineux).
Les peuplements continus existent surtout à l’ouest d’une ligne Saint-Florent ; Corte ; Solenzara ; il est absent du cap Corse et seulement présent, en peuplements peu étendus et localisés dans le massif du San Petrone.
Dans cette aire, il est surtout présent à des altitudes comprises entre 800 m et 1 500 m mais peut descendre, en conditions topographiques fraîches jusqu’à moins de 400 m et monter localement au-dessus de 1 800 m ; en adret il descend rarement en dessous de 1 000 m-1 100 m, c’est-à-dire en terme d’étages de végétation :
- étage supraméditerranéen, avec descente en mésoméditerranéen ;
- étage montagnard avec remontées dans le subalpin.
À l’intérieur de cette aire la pluviosité annuelle est comprise entre 800 mm et 1 800 mm ; la pluviosité estivale moyenne est souvent inférieure à 100 mm et peut arriver à 70-80 mm. Le Pin laricio supporte trois semaines à deux mois de sécheresse estivale en condition de bonne humidité atmosphérique.
Les températures moyennes annuelles sont comprises entre 6 et
12°C. Il est essentiellement installé sur roches cristallines (plus rarement sur les schistes lustrés) : granites, rhyolithes et ignimbrites. Elles sont à l’origine d’arènes pauvres en argiles, à pierrosité fréquemment accentuée.
Les sols sont variés : sols bruns acides, sols lessivés, sols légèrement podzoliques, ranker de pente…
Cette essence a été très avantagée par les pratiques forestières anciennes :
- exploitations génoises des Chênes caducifoliés et du Sapin, favorisant l’extension du Pin laricio ;
- depuis 1768, intérêt important pour le Pin laricio privilégié aux dépens des autres essences.
De plus, il reconquiert des espaces pastoraux abandonnés. Les types de peuplements sont variés :
- futaies équiennes pures très fréquentes ;
- peuplements mélangés : laricio-hêtre-sapin ;
- peuplements mélangés : laricio-pin maritime-chênes ;
- peuplements mélangés : laricio-bouleau.
Au niveau des forêts de Pin laricio on rencontre vingt-huit espèces d’oiseaux (type d’habitat forestier le plus riche en espèces). En particulier elles hébergent la Sittelle corse (seule espèce d’oiseau endémique de France) : les couples creusent le bois tendre de pins morts ou endommagés pour créer une loge et installer leur nid.
Le Pin laricio est présent en Corse sur plus de 45 000 ha (peuplements purs et en mélange) dont 21 000 ha de futaie pure ou à laricio prédominant (sur 212 920 ha de forêts dont 56 780 ha de résineux).
Les peuplements continus existent surtout à l’ouest d’une ligne Saint-Florent ; Corte ; Solenzara ; il est absent du cap Corse et seulement présent, en peuplements peu étendus et localisés dans le massif du San Petrone.
Dans cette aire, il est surtout présent à des altitudes comprises entre 800 m et 1 500 m mais peut descendre, en conditions topographiques fraîches jusqu’à moins de 400 m et monter localement au-dessus de 1 800 m ; en adret il descend rarement en dessous de 1 000 m-1 100 m, c’est-à-dire en terme d’étages de végétation :
- étage supraméditerranéen, avec descente en mésoméditerranéen ;
- étage montagnard avec remontées dans le subalpin.
À l’intérieur de cette aire la pluviosité annuelle est comprise entre 800 mm et 1 800 mm ; la pluviosité estivale moyenne est souvent inférieure à 100 mm et peut arriver à 70-80 mm. Le Pin laricio supporte trois semaines à deux mois de sécheresse estivale en condition de bonne humidité atmosphérique.
Les températures moyennes annuelles sont comprises entre 6 et
12°C. Il est essentiellement installé sur roches cristallines (plus rarement sur les schistes lustrés) : granites, rhyolithes et ignimbrites. Elles sont à l’origine d’arènes pauvres en argiles, à pierrosité fréquemment accentuée.
Les sols sont variés : sols bruns acides, sols lessivés, sols légèrement podzoliques, ranker de pente…
Cette essence a été très avantagée par les pratiques forestières anciennes :
- exploitations génoises des Chênes caducifoliés et du Sapin, favorisant l’extension du Pin laricio ;
- depuis 1768, intérêt important pour le Pin laricio privilégié aux dépens des autres essences.
De plus, il reconquiert des espaces pastoraux abandonnés. Les types de peuplements sont variés :
- futaies équiennes pures très fréquentes ;
- peuplements mélangés : laricio-hêtre-sapin ;
- peuplements mélangés : laricio-pin maritime-chênes ;
- peuplements mélangés : laricio-bouleau.
Au niveau des forêts de Pin laricio on rencontre vingt-huit espèces d’oiseaux (type d’habitat forestier le plus riche en espèces). En particulier elles hébergent la Sittelle corse (seule espèce d’oiseau endémique de France) : les couples creusent le bois tendre de pins morts ou endommagés pour créer une loge et installer leur nid.

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)

AMANDIER L. et al., 1984 - Éléments pour un zonage agro-sylvo-pastoral de la Corse. Dossier SODETEG.

ARBEZ M. & MILLIER C., 1971 - Contribution à l’étude de la variabilité géographique de Pinus nigra Arn. Ann. de Sc. Forest., 28 (1) p. 23-49

BARBERO M., LOISEL R., QUEZEL R., 1995 - Les essences arborées des îles méditerranéennes : leur rôle écologique et paysager. Actes du colloque « Connaissance et conservation de la flore des îles de la Méditerranée ». Écol. Méditerr. XVI, p. 53-69.

BARRY J.-P. & MANIERE R., 1975 - Histoire et végétation d’une commune rurale corse de la vallée du Tavignano, Poggio di Venaco, de 1843 à nos jours. Université de de Nice. UERDM, p. 44.

BARTOLI M. & GILBERT J.-M., à paraître - Orientations et directives locales d’aménagement pour les forêts de l’étage montagnard corse. ONF Corse.

BECK N., 1992 - Conservation de la sittelle corse, sa place dans les aménagements forestiers. Trav. Sc. Parc. Nat. Rég. Rés. Nat. de Corse. Mémoire université de Corse, PNRC.

BONNIN A., 1994 - Effets des éclaircies résineuses. Modèles de production et propositions de sylviculture du Pin laricio en Corse. Mémoire MST Valoris. Ress. Nat. Univ. de Corse, 26 p.

BOULLAY P., 1955 - La longévité du Pin laricio de Corse. RFF n° 12, p. 853-855.

BOURCET J., 1996 - Aperçu sur deux siècles d’histoire forestière en Corse. RFF n° 6, p. 563-580.

BOYER, A. et al. 1983 – Les chênaies à feuillage caduc de Corse. Écol. Méditerr. 9(2), p. 41-58.

BRIQUET J., 1901 - Prodrome de la flore corse. Volume 1 H. Georg, Genève, Bâle et Lyon. Bull. Soc. Bot. de France 1974. Corse. 95e Session extraordinaire. N° spécial.

CONRAD M., 1990 - Les monuments végétaux de la Corse. Le Monde des plantes, n° 438.

DEBAZAC E.-F., 1964 - Le Pin laricio de Corse dans son aire naturelle. RFF n° 3, p. 188-215.

DOUMET-ANDERSON N., 1972 - Sur les forêts de la Corse et la destruction déplorable des Laricios archi-séculaires qu’elles renferment. Bull. Soc. Bot. de France. Session extraordinaire, Paris, 19, p. 80-84.

DRAF Corse, 1987 - Les orientations régionales forestières pour la région Corse. Préf. de la région Corse. Comm. Rég. de la Forêt et des Produits forestiers, 33 p.

DUPIAS G., et al. 1965 - Carte de la végétation de la France, n° 80-81, Corse, CNRS Paris.

EHRIG F.R., 1971 - Reale vegetation und natürlichen Wald auf Korsika. Diss. Universität München.

FRANCK G.A., 1986 - Bestandestypen der Korsïchen Schwarzkiefer im Forêt d’Aïtone, Corse. Diplomarbeit. BOKU Wien.

GAMISANS J., 1969 - Les formations sylvatiques dans la région de Cavello-Vizzavona (Corse). Ann. Fac. Sc. Marseille, 42, p. 97-110.

GAMISANS J., 1970 - Les vestiges de formations sylvatiques dans le mas- sif de Tenda (Corse). Bull. Soc. Sci. Hist. Nat. Corse., 90 (597) p.39-65.

GAMISANS J., 1976-1978 - La végétation des montagnes corses. I. Phytocoenologia 3, (4), 1976, p. 425-498 ; II. ibid. 4(1) 1977, p. 35-135 ; III. ibid. 4(2) 1977, p. 133-179 ; IV. ibid. 4(3) 1977, p. 317-376 ; V. ibid. 4(4) 1978, p. 377-432.

GAMISANS J., 1981 - Hêtre, sapin, bouleau et pin laricio en Corse. RFF XXXIII, 4, p. 259-277.

GAMISANS J., 1999 - La végétation de la Corse. Réédition, Édisud, 391 p. GAMISANS J., GRUBER M., 1979 - La végétation du Niolu (Corse) Écol. Méditerr. n° 4, p. 141-156.

GAUSSEN H., 1933 - Géographie des plantes, ed. I. Paris.

LEBRETON P., MURACCIOLE M., à paraître - Contribution chimiotaxo- nomique à l’étude de l’endémisme des conifères de Corse. Bull. Soc. Hist. Nat. Corse.

LITARDIÈRE R. (de) & MALCUIT G., 1926.- Contributions à l’étude phytosociologique de la Corse. Le massif du Renoso. Paul Lechevalier, Paris, 143 p.

LITARDIÈRE R. de, 1928 - Contribution à l’étude phytosociologique de la Corse. Les montagnes de la Corse orientale entre le Golo et le Tavignano. Archiv. Bot., Mém., 2 (4) : 1-184.

MAYER H., 1988 - Die Wälder Korsikas Wanderungen durch ein Waldparadis. Gustav. Fischer. Stuttgart ; 90 p.

REILLE M., 1975 - Contribution pollenanalytique à l’histoire de la végéta- tion tardiglaciaire et holocène de la montagne corse. Thèse Aix-Marseille- III, 206 p.

REILLE M., 1977 - Quelques aspects de l’activité humaine en Corse durant le subatlantique et ses conséquences sur la végétation. Suppl. au Bull. AFEQ n° 47, p. 329-342.

ROL R., 1955 - La végétation forestière de la RFF n° 12, p. 841-852.

ROTA M.-P., 1991 - Les forêts de la Corse et la politique internationale de la république de Gênes aux XVIe et XVIIe : un problème de géographie historique. Cahier Corsica 144, Bastia, p. 21.

SALICETI M., 1926 - Étude sur le Pin laricio de Corse. REF n° 5, p. 78. SEGUIN J.-F., THIBAULT J.-C., 1996 - Programme d’étude « sittelle corse », PNRC, 6 p.

SAÏD S., 1996 - Réflexions méthodologiques en vue d’une typologie phytoécologique et phytodynamique des forêts de Pin laricio en Corse ; DEA Aix-Marseille. ENGREF, 67 p.

THIBAULT J.-C., 1983 - Les oiseaux de la Corse. Histoire et répartition aux XIXe et XXe siècles. PNRC Gerfau, Paris, 255 p.

VARESE P., 1998 - Les forêts de Pin laricio en Corse : éléments pour une gestion durable. LIFE Pin laricio.