1330-2 - Prés salés du schorre moyen

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Substrat limono-argileux à limono-sableux, consolidé, souvent en plateau disséqué de chenaux, baigné par des eaux halines, subissant une inondation régulière lors des grandes marées hautes, se ressuyant rapidement.

Variabilité

Variabilité écologique :
- variabilité liée aux sols organo-minéraux, piétinés par le bétail : association à Aster maritime (Aster tripolium) et Puccinellie fasciculée (Puccinellia fasciculata) (Astero tripolium-Puccinellietum fasciculatae) ;
- variabilité liée aux plateaux de vase bien drainés du schorre moyen : association à Bostriche scorpioïde (Bostrichia scorpioides) et Obione faux-pourpier (Halimione portulacoides) (Bostrichio scorpioidis-Halimionetum portulacoidis).

Physionomie, structure

Végétation vivace herbacée à ligneuse, basse, à recouvrement le plus souvent important.

Confusions possibles

Possibilité de confusion avec la végétation de prés salés du bas schorre (fiche : 1330-1) et du haut schorre (fiche : 1330-3).

Dynamique

Spontanée :
Dynamique spontanée relativement faible.

Liée à la gestion :
Le pâturage intensif entraîne une destructuration des végétations vivaces ligneuses du schorre moyen, au profit d’une puccinelliaie maritime secondaire.

Habitats associés ou en contact

En fonction de la microtopographie, les contacts inférieurs ou latéraux suivants peuvent être observés :
- prés à Spartina (Spartinion) (UE : 1320), contact illustré figure 2, page 49 ;
- prés salés du bas schorre (fiche : 1330-1) ;
- présence en mosaïque des végétations annuelles pionnières à Salicornia (UE : 1310).
Contacts supérieurs : prés salés du haut schorre (fiche : 1330-3).

Répartition géographique

Cet habitat est fréquent le long des côtes atlantiques françaises.

Valeur écologique et biologique

Cet habitat contribue à la fixation des sédiments fins des fonds de baie ou de rias.
Le cortège floristique, assez paucispécifique, ne présente aucune espèce rare ou menacée à l’exception de la Puccinellie fasciculée (Puccinellia fasciculata), à l’intérieur des digues.

États de conservation

États à privilégier :
L’optimum de ce type d’habitat dépend de la dynamique sédimentaire naturelle.

Autres états observables :
Pratique de la fauche en baie de l’Aiguillon.

Tendances et menaces

Dans certains sites, la spartinaie anglaise se développe en concurrence avec cet habitat. De même que la phragmitaie, dans les milieux estuariens ou au niveau de suintements phréatiques latéraux.
Vulnérabilité face à la modification des phénomènes sédimentaires liée à des travaux d’urbanisation du littoral (ports de plaisance, digues…).
Destruction de l’habitat après des remblaiements des vasières littorales à des fins d’aménagements portuaires, piscicoles ou conchylicoles.
Pâturage trop intensif de certaines zones sans connaissance préalable de la répartition des habitats les plus rares et/ou les plus sensibles.
La circulation d’engins dans les zones conchylicoles, de véhicules de tourisme ou de plaisance peut constituer une menace pour cet habitat.

Axes de recherche

Suivi à long terme de la dynamique de la spartinaie néophyte anglaise sur les sites où elle entre en concurrence avec la végétation des prés salés.
La puccinelliaie fasciculée peut présenter un caractère éphémère ; il serait intéressant de suivre la dynamique de la végétation des quelques sites où elle est recensée.
Meilleure connaissance des systèmes estuariens soumis à la problématique du pâturage (baie de Somme, baie du Mont-Saint-Michel…), avec cartographie à petite échelle des habitats, évaluation des surfaces occupées par chacun d’eux et mise en place de suivis fins pour mieux connaître les effets du pâturage des prés salés et proposer des modalités optimales de gestion (à moyen terme) : charges de pâturage, durée, époque…
Nécessité de réaliser des expérimentations dans le cadre de protocoles élaborés et des suivis par des structures scientifiques en relation avec les gestionnaires locaux.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)