9410-9 - Sapinières-pessières sèches à Airelle rouge

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Type d’habitat propre à l’étage montagnard de quelques massifs siliceux.
Occupe des situations d’adrets ensoleillés (mais pas les situations les plus chaudes, domaine souvent du pin sylvestre).
Installé sur des substrats siliceux particulièrement acides (grès, granites…) à sol riche en éléments grossiers et très appauvris en éléments nutritifs (ph très acide).
Sols marqués par une évolution poussée de la podzolisation (sol podzolique ou podzol).
Litière très épaisse dotée d’un horizon épais de matière organique noire qui tache les doigts.

Variabilité

La variabilité géographique reste à préciser : connu dans les Vosges, à localiser précisément dans les Alpes du nord siliceuses en situation externe ou intermédiaire.

Variations selon le niveau trophique :
- sols plus ou moins acides selon le degré de podzolisation.

Variations selon le bilan hydrique :
- stations plus ou moins sèches selon la position topographique.

Physionomie, structure

Peuplement arborescent dominé par le Sapin, l’Épicéa avec le Pin sylvestre, le Bouleau verruqueux.
La strate arbustive est pauvre en espèces et peu recouvrante (Bourdaine).
La strate basse est dense avec la Myrtille commune (Vaccinium myrtillus), la Callune (Calluna vulgaris), la Canche flexueuse (Deschampsia flexuosa), le Gaillet des rochers (Galium saxatile)…
Mais l’originalité de ce type d’habitat réside dans la richesse et le recouvrement muscinal : Bazzanie, Sphaignes, Dicrane, Hypne courroie…

Confusions possibles

Avec les sapinières (hêtraies) à Luzule blanchâtre (Luzula luzuloides) installée sur des sols moins acides ; dépourvues de Bazzanie, Plagiothécie, Sphaignes…

Dynamique

Spontanée :
Cf. schéma du cahier d'habitat.

Liée à la gestion :
Passage à des pessières ou à des peuplements de Pin sylvestre.
Zone de dégradation à bouleau.

Habitats associés ou en contact

Éboulis (UE : 8120).
Végétation de fentes de rochers (UE : 8220).
Végétation de dalles rocheuses (UE : 8230)
Pelouses à Nard raide (Nardus stricta) (UE : 6230*).
Fruticées à Genêt à balais (Cytisus scoparius).
Phase pionnière forestière à Bouleau. Pineraies de pin sylvestre xérophiles.
Sapinières-hêtraies acidiphiles à Luzule blanchâtre (Luzula luzu- loides) (UE : 9110).
Forêts riveraines (UE : 91E0*).
Landes à Callune (Calluna vulgaris) (UE : 4030).
Lisières à Fougère aigle (Pteridium aquilinum).

Répartition géographique

Vosges (sur grès vosgien).
À rechercher dans les Alpes du nord externes et intermédiaires.

Valeur écologique et biologique

Aire de répartition assez limitée, avec un développement assez restreint des habitats.
—› Type d’habitat assez rare.
Flore pouvant contenir quelques espèces rares (et/ou protégées) : Lycopodes…
Participe à des mosaïques d’habitats du plus grand intérêt par le grand nombre de conditions offertes aux espèces végétales et animales.

États de conservation

États à privilégier :
Sapinière à Épicéa ou à Pin sylvestre.
On peut penser que les sapinières pures sont une conséquence de l’aide apportée, dans un passé récent, par le sylviculteur.

Autres états observables :
Pineraie de Pin sylvestre.
Pessière de substitution.

Tendances et menaces

Surface actuellement stabilisée ;
Maturation progressive de phases pionnières à Pin ou à Épicéa par pénétration du Sapin ;
Menaces potentielles :
- dessertes diverses ;
- plantations de Pin ou d’Épicéa.

Potentialités intrinsèques de production

La productivité, mal connue est faible à moyenne (3/5 m3/ha/an -).

Axes de recherche

Inventaires encore nécessaires pour préciser l’aire de distribution dans les Alpes du nord et pour appréhender la variabilité écologique et floristique.

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)