1110-6 - Sables fins bien calibrés (Méditerranée)

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Etendues de sable fin faisant suite en profondeur à la biocénose des sables fins de haut niveau (fiche : 1110-5) ; le sédiment est généralement de granulométrie homogène et d'origine terrigène. La biocénose débute vers 2-2,5 m et peut atteindre la profondeur de 25 m, elle occupe parfois de très grandes superficies le long des côtes ou dans les baies larges.

Variabilité

La biocénose des sables fins bien calibrés tolère localement une légère dessalure des eaux, au voisinage des estuaires et sur le pourtour de certains étangs méditerranéens. Elle présente alors un certain appauvrissement, compensé par la présence de quelques espèces euryhalines. Lorsque le mode est trop battu, la biocénose peut aussi être appauvrie.
Localement, la phanérogame Cymodocea nodosa est susceptible de s'installer et de constituer un faciès d'épiflore. La présence, assez localisée sur les côtes françaises, de Caulerpa prolifera détermine la formation d'un faciès particulier.

Espèces "indicatrices"

Annélides polychètes : Sigalion mathildae, Onuphis eremita, Exogone hebes, Diopatra neapolitana.
Mollusques bivalves : Acanthocardia tuberculata (= Cardium tuberculatum), Mactra corallina (= stultorum), Tellina fabula, T. nitida, T. pulchella, Donax venustus.
Mollusques gastéropodes : Acteon tornatilis, Nassarius (= Nassa) mutabilis, Nassarius pygmaea, Neverita josephinia.
Crustacés décapodes : Macropipus barbatus ; amphipodes : Ampelisca brevicornis, Hippomedon massiliensis, Pariambus typicus ; isopode : Idothea linearis.
Echinodermes : Astropecten spp., Echinocardium cordatum.
Poissons : Gobius microps, Callionymus belenus.

Confusions possibles

La confusion ne peut être qu'altitudinale : le passage des sables fins de haut niveau (fiche : 1110-5) aux sables fins bien calibrés (fiche : 1110-6) n'est pas tranché et constitue souvent une zone de mélange, en particulier lors d'épisodes hydrodynamiques contrastés et importants (aussi bien hydrodynamisme élevé que calme prolongé).

Correspondances

Typologie des ZNIEFF-Mer (1994) : III.3.6.
Typologie EUNIS (1999) : A4.2 et A4.5

Dynamique

La dynamique du peuplement est liée aux saisons. Lors des périodes de fort hydrodynamisme avec déferlement en tempête, le sable est fortement remanié jusqu'à plusieurs mètres de profondeur.
La zone est soumise à un cycle d'apport de détritus provenant souvent de l'herbier à Posidonies (Posidonia oceanica), qui vient enrichir en matière organique le peuplement, mais aussi apporter des supports à une microflore et à une microfaune qui constituent une source alimentaire utilisable dans l'ensemble du réseau trophique local.

Habitats associés ou en contact

Au-dessus de l'habitat se trouvent les sables fins de haut niveau (fiche : 1110-5). L'herbier de Posidonies (UE : 1120*) est parfois en contact ; souvent, des touffes d'herbiers se sont fixées sur le sable.

Répartition géographique

Habitat présent dans toutes les anses et plages sableuses du Languedoc-Roussillon, où il est très répandu, sur les côtes de Camargue, dans les anses de la partie est des côtes de Provence et en Corse, notamment sur la côte orientale de l'île.

Valeur écologique et biologique

Habitat participant au maintien de l'équilibre des plages : son dégraissement lors de la formation des courants de retour met en péril la moyenne et la haute plage, son engraissement les conforte.
Zone de nourrissage de poissons plats.

Tendances et menaces

L'habitat est soumis aux apports et à la sédimentation des particules fines provenant des cours d'eau. L'hydrodynamisme n'est généralement plus assez fort pour empêcher cette sédimentation.

Potentialités intrinsèques de production

Zones où peut s'exercer une pêche aux poissons plats, notamment sur les côtes languedociennes.

Modes de gestion recommandés

L'habitat doit être préservé face aux activités humaines qui affectent le littoral : pollutions, rejets d'eaux turbides, aménagements mal conduits.
Il est également nécessaire de veiller à une bonne gestion de la pêche artisanale qui s'y pratique. Le chalutage, qui constitue une pratique illégale dans cet habitat, doit être sanctionné.

Axes de recherche

Suivi du cycle biologique et de l'équilibre de la biocénose dans les zones les plus soumises l'anthropisation (pollution, pêche, tourisme).

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)

MASSÉ H., 1972- Contribution à l’étude de la macrofaune de peuplements des sables fins infralittoraux de côtes de Provence. Bulletin de la Société d’Ecologie, 3(1) : 11-20.

MASSÉ H., 1972- Contribution à l’étude de la macrofaune de peuplements des sables fins infralittoraux de côtes de Provence. VII. Discussion, comparaison, et interprétation des données quantitatives. Téthys. 4(2) : 397-422.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

PICARD J., 1965. Recherches qualitatives sur les biocoenoses marines des substrats meubles dragables de la région marseillaise. Rec. Trav. Sta. mar. Endoume, 52 (36), :1-160, 10.

ROS J.-D., ROMERO J., BALLESTEROS E., GILI J.-M., 1985. Diving in blue water. The benthos. :233-295. In: Western Mediterranean, Margalef, R. Ed. Pergamon Press.