1110-7 - Sables grossiers et fins graviers sous influence des courants de fonds (Méditerranée)

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Cet habitat est constitué de sables grossiers pratiquement dépourvus de phase fine. Il s'étend le plus communément entre 3 à 4 m et 20 à 25 m de profondeur, mais peut, localement, descendre jusqu'à 70 m de profondeur. Il se rencontre donc aux étages infra- et circalittoral. Il est fréquent dans les passes entre les îles, où il est soumis à de fréquents et violents courants ; ceux-ci constituent le principal facteur nécessaire à son existence. On le retrouve aussi dans les chenaux dits «d'intermattes » creusés par les courants dans les herbiers à Posidonies (Posidonia oceanica).

Variabilité

Cet habitat strictement soumis aux courants de fonds ne peut persister qu'en leur présence, et de grandes périodes de calme sont susceptibles de mettre son existence en péril. Son extension en profondeur, dans l'étage circalittoral, est liée à des phénomènes hydrodynamiques particulièrement intenses, soit à l'aplomb de bancs rocheux du large (banc des Blauquières), soit dans des détroits (bouches de Bonifacio). Il peut, dans ces conditions, présenter des modifications tant qualitatives que quantitatives de son peuplement habituel. Les fluctuations saisonnières sont marquées par des différences d'abondance et des remplacements d'espèces.

Espèces "indicatrices"

Annélides polychètes : Sigalion squamatum, Armandia polyophthalma, Euthalenessa oculata (= dendrolepis).
Mollusques bivalves : Venus casina, Glycymeris glycymeris, Laevicardium crassum, Donax variegatus, Dosinia exoleta.
Echinodermes : Ophiopsila annulosa, Spatangus purpureus.
Crustacés : Cirolana gallica, Anapagurus breviaculeatus, Thia polita.
Céphalochordé : Branchiostoma lanceolatum.

Confusions possibles

En raison de sa localisation (dans les passes), de la qualité de son sédiment (sables grossiers et fins graviers pratiquement dépourvus de fraction fine), la
confusion avec un autre habitat paraît extrêmement difficile.
En profondeur, au-delà de 30 m, lorsque des conditions hydrodynamiques exceptionnelles autorisent son existence, il est souvent mélangé à la biocénose circalittorale du détritique côtier.

Correspondances

Typologie ZNIEFF-Mer (1994) : III.5.4.
Typologie EUNIS (1999) : A4.1

Dynamique

La dynamique du peuplement est liée à l'existence, à la fréquence et à la force des courants linéaires.

Habitats associés ou en contact

Les habitats en contact avec les sables grossiers et fins graviers sous influence des courants de fonds sont soit l'herbier de Posidonies (UE : 1120*), la biocénose peuple alors les chenaux d'intermatte, soit les substrats durs (UE : 1170) peuplés de la biocénose à algues photophiles ou par le Coralligène. En profondeur, l'habitat est en contact (et souvent mélangé) avec la biocénose circalittorale du détritique côtier et, en particulier, son faciès à maërl.

Répartition géographique

Habitat présent dans les grandes passes : Porquerolles, bouches de Bonifacio, mais aussi dans certaines entrées de calanques, entre les petites îles, en face des pointes battues où l'hydrodynamisme est violent (côtes Povence-Alpes-Côte d'Azur et de Corse).

Valeur écologique et biologique

Ce type de milieu présente une valeur patrimoniale certaine par la présence de l'Amphioxus (Branchiostoma lanceolatum), espèce rare en Méditerranée. L'habitat, dont le sédiment présente une grande quantité d'anfractuosités, est très riche en meiofaune et en mesopsammon, groupes écologiques très mal connus mais qui ont une grande importance dans l'alimentation des autres organismes.

Tendances et menaces

Habitat ne supportant pas le moindres degré d'envasement, la qualité des eaux et particulièrement de la quantité de matière en suspension est de grande importance.

Potentialités intrinsèques de production

Absence de données.

Modes de gestion recommandés

Compte tenu des conditions hydrodynamiques régnantes, des surfaces occupées en général réduites, et de la profondeur éventuellement, l'habitat n'est guère susceptible de subir des dégradations particulières telles que l'extraction des graviers. Les mesures générales appliquées en vue d'une gestion durable du littoral et de la qualité des eaux paraissent suffisantes.

Axes de recherche

Absence de données.

Fiche du cahier d'habitats (format pdf)
Bibliographie

 Bensettiti F., Bioret F., Roland J. & Lacoste J.-P. (coord.), 2004. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 2 - Habitats côtiers. MEDD/MAAPAR/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 399 p. + cédérom. (Source)

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

PICARD J., 1965. Recherches qualitatives sur les biocoenoses marines des substrats meubles dragables de la région marseillaise. Rec. Trav. Sta. mar. Endoume, 52 (36), :1-160, 10.

ROS J.-D., ROMERO J., BALLESTEROS E., GILI J.-M., 1985. Diving in blue water. The benthos. :233-295. In: Western Mediterranean, Margalef, R. Ed. Pergamon Press.