Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

III.2.3. - Biocénose des sables vaseux superficiels de mode calme

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

Habitat situé dans les criques protégées, en milieu calme, où peut s’effectuer une sédimentation fine donnant un sédiment sablo-vaseux parfois mêlé d’une faible proportion de graviers. Sa profondeur est le plus souvent voisine de 1 m et excède rarement 3 mètres. Ces zones peu profondes reçoivent des conditions de milieu très variables et peuvent présenter des faciès d’épiflore ou de développements importants d’espèces filtreuses ou fouisseuses.
Les variations du milieu sont liées aux conditions de sédimentation plus ou moins fortes, aux conditions climatiques avec de très grands écarts de température entre l’hiver et l’été et même au cours d’une même journée, aux possibilités de ruissellements d’eau de pluie ou de suintements de la nappe phréatique et à l’action anthropique.

Etage

Infralittoral

Substrat

Sable vaseux

Répartition bathymétrique

1-3m

Situation

Mer ouverte

Hydrodynamisme

Faible

Salinité

Normale, légère dessalure possible

Température

Normale

Principaux critères de reconnaissance

Qualité du sédiment, zone calme, faible profondeur.

Espèces caractéristiques/indicatrices

Les annélides polychètes : Phyloaricia foetida, Paradoneis lyra, Heteromastus filicornis.
Les mollusques bivalves : Loripes lacteus, Paphia (= Tapes) aurea, Tapes decussatus.
Les mollusques gastéropodes : Cerithium vulgatum, C. rupestre,
Les crustacés décapodes : Upogebia pusilla, Clibanarius misanthropus, Carcinus mediterraneus.
Le sipunculide : Golfingia vulgare.

Habitats associés ou en contact

Contact avec les sables fins de haut niveau (III.2.1) et les sables fins bien calibrés (III.2.2) dans des zones où l'hydrodynamique est variable dans l'espace : baies partiellement abritées par une protection naturelle ou artificielle.
Contact avec la biocénose lagunaire euryhaline et eurytherme (III.1.1) lorsqu'il y a des phénomènes de dessalure.
On peut observer enfin la présence de cet habitat en arrière d'un récif barrière de Posidonies (III.5.1), cas de figure qui n'existe plus que fort rarement dans certains pays.

Confusions possibles

Les sables vaseux de mode calme peuvent parfois être confondus avec les sables vaseux et vases lagunaires et estuariennes (II.1.1) et avec la biocénose lagunaire euryhaline et eurytherme (III.1.1) mais dans les deux cas, les habitats sont présents en milieux nettement plus dessalés. La confusion n'est possible que dans de rares situations géomorphologiques : entrée de lagune et cours d'eau se jetant dans une baie peu profonde.

Intérêt pour la conservation

Milieu nourricier pour les oiseaux. Certains faciès sont exploités soit pour les mollusques (Paphia aurea = Tapes aureus) dont la valeur marchande pour la consommation est notable, soit pour les appâts pour la pêche (Upogebia, Marphysa, Arenicola, Perinereis cultrifera, etc.).
Milieu toujours très productif, en raison notamment de développements phytoplanctoniques et microphytobenthiques très intenses. La capacité productive est souvent exploitée par l'homme (pêche de palourdes et de coques, ou collecte d'appâts).

Tendances et menaces

Disparition de l'habitat par remblaiement des surfaces.
Forte activité de pêche aux mollusques ou aux appâts (Upogebia, Marphysa, Arenicola, Perinereis) provoquant un remaniement anarchique du fond sédimentaire.
Accumulation des détritus et des polluants en raison du mauvais niveau de renouvellement des eaux et de la forte sédimentation à certaines périodes et dans certains secteurs.
Accroissement de l'eutrophisation par utilisation des sites pour la conchyliculture (Mytilus galloprovincialis).
Destruction de l'habitat par suppression des barrières naturelles ou artificielles pour faciliter la circulation des eaux ou des embarcations.

Gestion et statut de conservation

Les zones doivent faire l'objet d'une gestion de type conservatoire avec refus de tout aménagement comportant des remblais ou des modifications de type hydraulique. Les faciès à Cymodocea nodosa, Caulerpa prolifera et Zostera noltii jouissent en Méditerranée d'un statut et d'un arsenal juridiques comportant la protection de l'ensemble des phanérogames marines.
La surveillance de la qualité des eaux et en particulier de leur qualité physico-chimique (polluants en mesure de se fixer dans les sédiments peu remaniés par suite de la faiblesse de l'hydrodynamisme) est à préconiser dans ces zones de forte sédimentation.
Le nettoiement des déchets rejetés par la mer ou provenant de la terre est à effectuer avec précau­tion afin de ne pas détruire le biotope.

Faciès et associations

Les variations du milieu provoquent le développement d'une série de faciès dont les plus importants sont :
- Faciès d'épiflore à Cymodocea nodosa lorsque le renouvellement de l'eau est actif et qu'il n'y a pas de trace de dessalure (III.2.3.4.) ;
- Faciès d'épiflore à Caulerpa prolifera dans les zones les plus chaudes (III.2.3.6.) ;
- Faciès d'épiflore à Zostera noltii lorsque la sédimentation est très active et lorsqu'il y a des traces de dessalure (III.2.3.5.) ;
- Faciès à Upogebia pusilla dans des zones sans épiflore et dont le sol est compacté en profondeur permettant au crustacé la construction de ses galeries ;
- Faciès à Paphia (=Tapes) aurea plutôt situé dans les canaux et dans les étangs, avec un apport notable de matière organique ;
* - Faciès à Loripes lateus, Tapes spp (III.2.3.3.) ;
- Faciès de mélobésiées en boule.

Auteurs de la fiche

D. BELLAN-SANTINI, G. BELLAN, J. G. HARMELIN

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

 BELLAN-SANTINI D., LACAZE J.C., POIZAT C., 1994. Les biocénoses marines et littorales de Méditerranée, synthèse, menaces et perspectives. Collection Patrimoines Naturels. Secrétariat de la Faune et de la Flore/M.N.H.N., 19 : 1-246.

DAUVIN J.C., BELLAN G., BELLAN-SANTINI D., CASTRIC A., COMOLET-TIRMAN J., FRANCOUR P., GENTIL F., GIRARD A., COFAS S., MAHÉ C., NOËL P. et DE REVIERS B., (edit.), 1994 - Typologie des ZNIEFF-Mer, liste des paramètres et des biocénoses des côtes françaises métropolitaines. 2ème Edition. Collection Patrimoines Naturels. Secrétariat de la Faune et la Flore/M.N.H.N., 12 : 1-64.

 PERES J.M., PICARD J., 1964. Nouveau manuel de bionomie benthique de la Méditerranée. Rec Trav. Stat. Mar. Endoume, 31 (47) : 1-137.

PÉRÈS J.M. 1967- The Mediterranean benthos. Oceanogr. Marine Biology Annual Review. 5. 449-553.