Logos SINP

FR9301996 - Cap Ferrat

Site de la directive "Habitats, faune, flore"

Base de référence : octobre 2018.

Mise à jour annuelle de la liste SIC - publication au JO UE : 12/12/17 (à partir de la base : septembre 2016)

Identification du site

Type : B (pSIC/SIC/ZSC)

Code du site : FR9301996

Compilation : 31/05/2008

Mise à jour : 21/03/2014

Appelation du site : Cap Ferrat

Dates de désignation / classement :

  • pSIC : première proposition : 31/05/2008
  • pSIC : dernière évolution : 30/10/2008
  • SIC : Première publication au JO UE : 22/12/2009
  • SIC : Dernière publication au JO UE : 22/12/2009
  • ZSC : premier arrêté : 24/11/2015
  • ZSC : Dernier arrêté : 24/11/2015
Texte de référence
Arrêté de création du 24 novembre 2015 portant décision du site Natura 2000 Cap Ferrat (zone spéciale de conservation)

Localisation du site
Coordonnées du centre (WGS 84) :
  • Longitude : 7,35389 (E 7°21'14'')
  • Latitude : 43,66083 (N 43°39'38'')
Superficie : 8 959 ha.
Pourcentage de superficie marine : 100 %
Altitude :
  • Min : -1 263 m.
  • Max : 0 m.
  • Moyenne : -500 m.
Régions biogéographiques :
Méditerranéenne : 100%
.

Carte de localisation

Description du site

Caractère général du site

Classes d'habitats Couverture
Mer, Bras de Mer 100%

Autres caractéristiques du site

Site marin.

Qualité et importance

Centrée sur le Cap Ferrat et la baie de Beaulieu à Cap d’Ail, cette entité est constituée d'habitats rocheux remarquables, en particulier les tombants et pentes (parfois abruptes) de la tête de canyon du Paillon et le plateau du Cap d'Ail. Il convient de souligner également les portions encore préservées d'herbiers de Posidonies ou de Cymodocées.
Le canyon du Paillon entaille profondément la marge continentale (jusqu’à -1500 m) et conditionne les remontées d’eau froide, riches en nutriments. Ses pentes sont susceptibles d'abriter des formations à coraux profonds, à expertiser.
Ce secteur est régulièrement fréquenté par des troupes de taille variable de grands dauphins. La zone plus au large, au niveau des ruptures de pentes et des grands fonds est très régulièrement exploitée par plusieurs autres espèces de mammifères marins (rorqual commun, cachalot, dauphin bleu et blanc).

Vulnérabilité

* Présence des algues Caulerpes (taxifolia et racemosa).
* Forte fréquentation touristique et de loisirs, comme sur l'ensemble du littoral de la région PACA.
* Présence de nombreux mouillages forains sur la zone qui impactent fortement l’herbier à posidonies, en particulier en Rade de Beaulieu.
* Envasement des habitats de l’infra et du circalittoral dans la Rade de Beaulieu.