Logos SINP

ZNIEFF 220004996
MARAIS DE LA VALLÉE DE LA SOMME ENTRE AILLY-SUR-SOMME ET YZEUX

(n° régional : 80VDS110)

Commentaires généraux

Ce tronçon appartient à la grande vallée tourbeuse alcaline de la Somme, unique en Europe. L'éventail des habitats aquatiques, amphibies, hygrophiles à mésohygrophiles, est particulièrement développé. L'ensemble de la vallée joue un rôle de corridor fluviatile. Sur le plan géomorphologique, la Somme présente ici un exemple typique et exemplaire de large vallée tourbeuse en "U" à faible pente.

Entre l'ouest d'Amiens et Breilly, les très nombreux plans d'eau, aux formes géométriques, résultent de l'exploitation récente de granulats. Des végétations aquatiques et amphibies remarquables s'y développent néanmoins. Dans les espaces hors plans d'eau, quelques roselières, des mégaphorbiaies et des fragments de bas-marais tourbeux se partagent le territoire. Ce secteur présente de fortes potentialités qui ne sont pas complètement exprimées actuellement, compte tenu de l'utilisation du site.

Entre Breilly et Yzeux, le paysage est plus complexe : une mosaïque de mares, d'étangs, de roselières, de mégaphorbiaies, de prairies humides, de bas-marais tourbeux et de boisements hygrophiles occupe l'espace. Globalement, le fond de vallée conserve un caractère plus naturel que sur le précédent secteur. Les plans d'eau trouvent leur origine dans l'exploitation ancienne de la tourbe.

Commentaires sur la délimitation

La zone englobe les marais de la vallée de la Somme entre l'ouest d'Amiens et Yzeux. Ces marais sont reconnus de niveau d'intérêt européen de par leur inscription à la directive "Oiseaux" (Zone d'Importance Communautaire pour les Oiseaux) et à la directive "Habitats". A l'Est du site, une zone d'anciennes gravières se distingue de la partie centrale et Ouest par son artificialisation. Néanmoins, cette zone recèle plusieurs habitat d'intérêt écologique (herbiers à characées, herbiers à Potamot coloré et utriculaires, Herbiers à Myriophylle verticillé) et espèces déterminantes (Potamogeton coloratus, Samolus valerandi, Utricularia gr. vulgaris, Myriophyllum verticillatum). Le Blongios nain (Ixobrychus minutus) été observé à plusieurs reprises et est nicheur probable sur la zone de même que le Martin pécheur d'Europe (Alcedo Atthis). Parmi les odonates déterminants, la présence de Ceriagrion tenellum est à noter autour des gravières.