Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220013933
BOIS DE GUIBERMESNIL À LAFRESGUIMONT-SAINT-MARTIN

(n° régional : 80VIM116)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Au sud de la vallée du Liger, à Guibermesnil, un ensemble forestier couvre trois vallées sèches adjacentes à la vallée du Liger ainsi que le plateau limoneux. L'encaissement des vallées confère au site un relief relativement accidenté. Les versants présentent diverses expositions et s'inscrivent dans la craie coniacienne, parfois couverte de formations résiduelles à silex.

La majorité des boisements correspondent à des chênaies-charmaies-hêtraies relevant du Carpinion betuli (Lonicero-Carpinenion sur les limons de plateau et Mercurialo-Carpinenion sur les versants). Les versants frais sont boisés par des frênaies-acéraies de pente. Des fragments de forêts de ravin à Fougères sont représentés.

De nombreuses plantations de résineux ont été réalisées (Picea abies, Picea sitchensis, Pinus nigra, Pinus sylvestris, Pseudotsuga menziesii,...).

Très localement, sur le versant exposé à l'est du « Bois de Béranger », persistent des lambeaux de pelouses calcicoles (Mesobromion erecti).

Le site est au contact des bocages des villages alentours de Guibermesnil, d'Orival, de Bézencourt et, dans une moindre mesure, de Lafresnoy. Cette connexion avec les systèmes bocagers permet de nombreux échanges écologiques entre ces réseaux de haies et la forêt.

INTERET DES MILIEUX

Le site accueille plusieurs espèces remarquables de la faune et de la flore. Les boisements présentent des affinités submontagnardes, qui confèrent au site un intérêt particulier. Localement, les vallons encaissés sont occupés par des forêts de ravin à Fougères, milieux remarquables pour la Picardie.

Les pelouses relèvent du Parnassio palustris-Thymetum precocis, association végétale endémique picardo-normande, inscrite à la directive "Habitats" de l'Union Européenne.

INTERET DES ESPECES

Flore :

Parmi les espèces les plus remarquables, signalons la présence de :

- la Parnassie des marais (Parnassia palustris*), espèce marnicole relativement abondante sur les reliques de pelouses ;

- l'Actée en épi (Actea spicata), espèce montagnarde rare et vulnérable en Picardie ;

- le Brome de Beneken (Bromus ramosus subsp. benekenii), taxon très rare et vulnérable en Picardie ;

- l'Aigremoine odorante (Agrimonia procera), très rare dans le département de la Somme ;

- le Rosier tomenteux (Rosa tomentosa), espèce thermophile assez rare en Picardie ;

- l'Epiaire des Alpes (Stachys alpina), assez rare en Picardie ;

- le Daphné mézéréon (Daphne mezereum), rare et en danger en Picardie.

Citons également la présence du bryophyte remarquable Rhytidiadelphus loreus, espèce acidophile oréo-atlantique.

Faune :

Le Busard Saint-Martin (Circus cyaneus) et la Bondrée apivore (Pernis apivorus), deux espèces inscrites à la directive "Oiseaux" de l'Union Européenne, se reproduisent sur le site.

Citons également le Faucon hobereau (Falco subbuteo), assez rare en tant que nicheur en Picardie.

L'Azuré bleu-céleste (Polyommatus bellargus), lépidoptère en régression en Picardie, profite des lambeaux de pelouses et des prairies extensives du site.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

- Les plantations de résineux, particulièrement importantes sur le site, ont été réalisées au détriment des végétations originelles (boisements, pelouses), entraînant une réduction de l'intérêt écologique du site.

- Les derniers espaces pelousaires ont tendance à être envahis spontanément par une végétation herbacée haute et des arbustes. Ces phénomènes risquent, à terme, de faire disparaître les pelouses et leurs cortèges floristique et faunistique remarquables.

N.B. : les espèces végétales dont le nom latin est suivi d'un astérisque sont légalement protégées.

Commentaires sur la délimitation

Le site comprend un ensemble forestier de valeur écologique, floristique et faunistique élevée. Les lambeaux de pelouses calcicoles et les ourlets thermophiles sont également remarquables. Les cultures ont été exclues.