Logos SINP

ZNIEFF 220013937
BOIS DE LIOMER

(n° régional : 80VIM115)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Situé au sud de la vallée du Liger, le « Bois de Liomer » s'étend sur des formations résiduelles à silex et sur des limons de plateau. Un vallon sec, attenant à la vallée du Liger, traverse le « Bois Brunet » selon un axe de direction ouest-est. De nombreux layons séparent les parcelles et morcellent la forêt. La gestion forestière est menée en taillis sous futaie. Les coupes d'éclaircies et de régénération offrent des milieux plus ouverts, de recolonisation de la forêt mésophile.

Les végétations forestières sont relativement diversifiées et comprennent des hêtraies acidophiles à Houx (Ilici aquifolii-Fagetum sylvaticae), des hêtraies-chênaies acidoclines de plateau à Jacinthe des bois du Lonicero-Carpinion (Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae), des fragments de forêts de ravin à Fougères (Lunario redivivae-Acerion pseudoplatani, ponctuel) et des frênaies-acéraies de pente.

Quelques prairies pâturées et des vergers occupent certaines marges du bois.

INTERET DES MILIEUX

Les boisements accueillent plusieurs espèces remarquables de la faune et de la flore. Plusieurs milieux présentent un intérêt européen et relèvent de la directive "Habitats" de l'Union Européenne :

- les hêtraies acidophiles à Houx de l'Ilici aquifolii-Fagetum sylvaticae ;

- les hêtraies-chênaies pédonculées atlantiques/subatlantiques à Jacinthe des bois du Hyacinthoido non-scriptae-Fagetum sylvaticae ;

- les frênaies-acéraies neutrocalcicoles de pente du Mercuriali perennis-Aceretum campestris ;

- les forêts de ravin à Fougères à affinités submontagnardes du Lunario redivivae-Acerion pseudoplatani, ponctuelles sur le site.

Les prairies sont favorables à l'entomofaune (lépidoptères) et sont complémentaires des végétations forestières.

INTERET DES ESPECES

Flore remarquable :

- l'Airelle myrtille (Vaccinium myrtillus), espèce montagnarde exceptionnelle dans le département de la Somme ;

- le Polystic à soies (Polystichum setiferum), espèce subatlantique assez rare en Picardie ;

- le Polystic à aiguillons (Polystichum aculeatum), espèce subcontinentale assez rare en Picardie ;

- l'Epiaire des Alpes (Stachys alpina), espèce assez rare en Picardie, typique des clairières ensoleillées ;

- le Rosier tomenteux (Rosa tomentosa), espèce thermophile assez rare en Picardie ;

- la Dryoptéride écailleuse (Dryopteris affinis), assez rare en Picardie.

Par ailleurs, le bois présente un cortège d'espèces acidoclines à acidophiles remarquable pour le département de la Somme. Il présente les espèces suivantes : la Callune commune (Calluna vulgaris), la Laîche pâle (Carex pallescens), la Laîche à pilules (Carex pilulifera), la Houlque molle (Holcus mollis), la Digitale pourpre (Digitalis purpurea), la Canche flexueuse (Deschampsia flexuosa).

Faune remarquable :

Pour l'avifaune, signalons la nidification du Busard Saint-Martin (Circus cyaneus), espèce inscrite à l'annexe I de la directive "Oiseaux".

En ce qui concerne l'entomofaune, citons la présence du Fluoré (Colias australis) et de l'Azuré bleu céleste (Polyommatus bellargus), deux lépidoptères en régression en Picardie.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

- Des déchets sont déposés en lisière nord-ouest du « Bois de Liomer ».

- La réalisation de coupes à blanc n'est pas compatible avec une biodiversité optimale.

Commentaires sur la délimitation

Le site corresppond au Bois de Liomer et à ses marges (prairies, vergers...). Ce bois accueille des milieux, une flore et une faune remarquables pour la Picardie. Les cultures ont été exclues.