Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220014040
BOCAGE DE BEAUCAMPS-LE-VIEUX

(n° régional : 80VIM114)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le site comprend un secteur bocager bien conservé autour du village de Beaucamps-le-Vieux, au sein d'une vallée sèche très encaissée ("Le Bout de la Vallée"), adjacente à la vallée du Liger. Les haies constituent un réseau dense qui s'intègre parfaitement au village, en formant une trame harmonieuse avec le bâti. Les diverses haies sont soit basses avec des hauts-jets régulièrement disposés, soit entretenues en haut-jet, ou encore en cépée. Des arbres isolés sont conservés au sein des prairies et constituent un patrimoine remarquable de par leur aspect visuel : houx élevés (strate arborescente), frênes, chênes et charmes au houppier étoffé...

Les prairies sont pâturées de manière relativement intensive (Cynosurion cristati). Quelques vergers subsistent localement. Des jardins d'agrément (potagers...) sont également présents dans la zone.

Le site comprend trois bois de faible surface qui se composent de chênaies-charmaies du Carpinion betuli, de hêtraies à Houx de l'Ilici aquifolii-Fagion sylvaticae, de hêtraies et de frênaies-acéraies de pente exposées à l'ouest. Le bois du « Bout de la Vallée » présente un ourlet préforestier calcicole sur sa marge ouest, entretenu par les lapins.

INTERET DES MILIEUX

Les milieux bocagers sont en grande régression en Picardie de manière globale. Celui de Beucamps-le-Vieux constitue l'un des bocages les plus remarquables du département de la Somme. Il est encore relativement bien conservé et recèle des mares et abreuvoirs qui hébergent des batraciens remarquables. Certaines haies présentent une tonalité atlantique marquée par la présence du Houx (Ilex aquifolium). On dénombre plus de trente espèces au sein de ces haies, diversité qui témoigne de l'ancienneté du bocage.

Par ailleurs, les hêtraies à houx sont des boisements remarquables, inscrits à la directive "Habitats" de l'Union Européenne.

INTERET DES ESPECES

Faune :

Pour la batrachofaune, citons la présence du Triton alpestre (Triturus alpestris), espèce vulnérable au niveau national, et de l'Alyte accoucheur (Alytes obstetricans), espèce assez rare en Picardie.

Concernant l'avifaune, signalons la nidification du Faucon hobereau (Falco subbuteo), assez rare en Picardie et de la Chouette chevêche (Athene noctua), espèce en régression au niveau national et inscrite sur la liste des oiseaux nicheurs menacés de Picardie.

Pour ce qui est de l'entomofaune, signalons la présence de l'Azuré bleu-céleste (Polyommatus bellargus), espèce en régression en Picardie.

Flore :

Parmi les espèces les plus remarquables, citons l'Hordélyme d'Europe (Hordelymus europaeus), espèce très rare et en danger en Picardie. Il y a moins de cinq stations actuellement connues de cette espèce dans le département de la Somme.

Plusieurs espèces assez rares en Picardie ont également été observées : l'Epiaire des Alpes (Stachys alpina), la Dryoptéride écailleuse (Dryopteris affinis), le Polystic à soies (Polystichum setiferum), et le Dompte-venin officinal (Vincetoxicum hirundinaria).

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

- Les prairies sont souvent pâturées intensivement (forte charge en bétail, utilisation d'engrais et de produits phytosanitaires), ce qui est néfaste à la flore et à la qualité des eaux des mares prairiales.

- Les haies jouent un rôle fonctionnel non négligeable. Elles permettent notamment de diminuer l'érosion en limitant le ruissellement. Il est souhaitable de conserver les haies et les brise-vents et d'assurer leur renouvellement.

- Le bocage de Beaucamps-le-Vieux apparaît comme un secteur témoin de pratiques agropastorales traditionnelles qu'il conviendrait de maintenir, dans un souci de préservation de la qualité écologique et paysagère. Par ailleurs, le bocage de Beaucamps-le-Vieux permet une connexion écologique importante entre les forêts de Beaucamps-le-Jeune et d'Arguel.

Commentaires sur la délimitation

Le site intègre un bocage relictuel, bien conservé et groupé autour du village de Beaucamps-le-Vieux. Il exclut de la zone les cultures intensives.