Logos SINP

ZNIEFF 220014329
HAUTE VALLÉE DU RÉVEILLON

(n° régional : 60VFR104)

Identification du site

Région : PICARDIE  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire d'espaces naturels de Picardie (LEBRUN, J. FRANÇOIS R.)

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 80
maximale : 136

Superficie (ha) : 306

Centroïde calculé : 49.242747270841° - 1.87153723354827°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
03 -  Fonctionnement et relation d'écosystèmes
04 -  Degré d'artificialisation du milieu ou pression d'usage
Facteurs d'évolution de la zone
210 -  Rejets de substances polluantes dans les eaux
310 -  Comblement, assèchement,drainage, poldérisation des zones humides
410 -  Mises en culture, travaux du sol
420 -  Débroussaillage, suppression des haies et des bosquets, remembrement et travaux connexes
430 -  Jachères, abandon provisoire
450 -  Pâturage
470 -  Abandons de systèmes culturaux et pastoraux, apparition de friches
500 -  Pratiques et travaux forestiers
620 -  Chasse

L’absence d’entretien sur la majorité des pelouses et des ourlets provoque leur fermeture progressive par boisement spontané. L'action des trop rares lapins et des chevreuils ne compense que peu cet embroussaillement, qui génère une banalisation à la fois biologique, cynégétique et paysagère de ces anciens espaces ouverts originaux et précieux.

Sur certains coteaux néanmoins, un pâturage équin permet de maintenir des secteurs ouverts favorables aux végétations et aux espèces heliophiles. Parallèlement, ce pâturage globalement bénéfique peut générer localement une dégradation des habitats par surpâturage (certaines pelouses et fond de vallon notamment).

La plantation de vastes surfaces de marais en peupliers a contribué à banaliser la richesse tant paysagère que biologique du Marais de Reilly.

La valorisation des fonds humides par le pâturage permet de conserver des paysages et des milieux prairiaux de très grande valeur.

L’ensemble de la zone humide est fortement dépendant de la gestion du bassin versant (pentes et plateau) notamment en termes de pratiques agricoles (fertilisation)


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
21 - Ruisseau, torrent
29 - Source, résurgence
30 - Mare, mardelle
31 - Etang
57 - Vallon
59 - Coteau, cuesta
Activités humaines  :
01 - Agriculture
02 - Sylviculture
03 - Elevage
05 - Chasse
Statut de propriété  :
00 - Indéterminé
01 - Propriété privée (personne physique)
Mesure de protection  :
14 - Zone de préemption du département
17 - Zone ND du POS
18 - Espace Classé Boisé
81 - Zone sous convention de gestion
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
2 - Ecologique
12 - Faunistique
14 - Amphibiens
15 - Reptiles
16 - Oiseaux
17 - Mammifères
39 - Autre Faune (préciser)
41 - Insectes
42 - Floristique
46 - Phanérogames
66 - Auto-épuration des eaux
75 - Fonction d'habitat pour les populations animales ou végétales
62 - Fonctions de régulation hydraulique
63 - Expansion naturelle des crues
64 - Ralentissement du ruissellement
70 - Role naturel de protection contre l'érosion des sols
78 - Zone particulière d'alimentation
83 - Paysager
84 - Géomorphologique
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible