Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 220220014
BOIS DE LA GARENNE À GOUSSANCOURT

(n° régional : 02BRI103)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

Le « Bois de la Garenne » est situé au sud du village de Goussancourt. Il est installé sur un versant exposé au sud, dominant un vallon dans lequel coule un ru. Le plateau, non inclus dans la zone, est installé sur les limons couverts de cultures intensives.

La toposéquence, du haut vers le bas du versant, est typique de la région naturelle de la Brie.

En haut de versant, les calcaires de Brie et les argiles à meulière déterminent des niveaux acides. Ces niveaux s'expriment sur la partie sommitale du bois, les groupements végétaux correspondants étant nettement acidoclines à acidophiles. Le boisement dominant est constitué d'une hêtraie à Grande Luzule (Luzula sylvatica) de caractère submontagnard (Lonicero-Fagetum). Les layons forestiers, lorsqu'ils sont engorgés en eau, présentent des groupements acidophiles hygrophiles, se rattachant au Carici demissae-Agrostietum caninae et des groupements mésophiles à Scorzonère humble (Scorzonera humilis) et à Tormentille (Potentilla erecta), à rattacher au Violion caninae.

A mi-pente, les marnes supragypseuses et les gypses de Champigny (Ludien) déterminent des groupements moins acides et relativement frais. Le type de boisement dominant est alors une hêtraie à Jacinthe des bois, se rattachant au Hyacinthoido-Fagetum, dont le caractère frais est bien marqué par des espèces telles que l'Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum). Les layons ensoleillés abritent des groupements végétaux marnicoles à Laîche tomenteuse (Carex tomentosa).

A l'ouest du bois, une pâture en voie d'abandon présente des niveaux de résurgence d'eaux oligotrophes, chargées en carbonates de calcium. Il s'agit d'un bas-marais tuffeux embryonnaire à Laîche bleuâtre (Carex panicea) et Cratoneuron commutatum (groupement du Cratoneurion commutati). La charge trop élevée en intrants ne permet pas à ce groupement d'exprimer toutes ses potentialités.

Le bas du versant est installé sur un niveau de calcaires de Saint-Ouen (Marinésien) qui détermine la présence d'une frênaie-charmaie méso-eutrophe à Noisetier (Mercurialo-Carpinion). La forte hygrométrie atmosphérique, à proximité du ru, permet la présence de groupements de bryophytes épiphytes, du Radulo complanatae-Cryphaetum heteromallae.

Les bords du ru sont installés dans les sables de Beauchamp (Auversien), le fond du ru étant dallé de graviers gréseux.

INTERET DES MILIEUX

Les groupements forestiers les plus intéressants sont les suivants :

- hêtraie à Grande Luzule (Luzula sylvatica), de caractère submontagnard (Lonicero-Fagetum), menacée et inscrite à la directive "Habitats" de l'Union Européenne ;

- hêtraie à Jacinthe des bois (Hyacinthoido-Fagetum) et Ornithogale des Pyrénées, également inscrite à la directive "Habitats".

Les layons forestiers présentent également des groupements en régression en Picardie :

- le groupement du Carici demissae-Agrostietum caninae ;

- le groupement à Scorzonère humble (Scorzonera humilis) et à Tormentille (Potentilla erecta), du Violion caninae.

Le bas-marais tuffeux embryonnaire à Laîche bleuâtre (Carex panicea) et Cratoneuron commutatum (groupement du Cratoneurion commutati) est tout à fait remarquable, car presque disparu de la région. Ce groupement est inscrit à la directive "Habitats".

Enfin, le groupement de bryophytes épiphytes du Radulo complanatae-Cryphaetum heteromallae est exceptionnel en Picardie.

INTERET DES ESPECES

Parmi les plantes de grand intérêt présentes sur la zone, signalons :

- la Scorzonère humble (Scorzonera humilis), espèce oligotrophe acidophile, assez rare en Picardie ;

- l'Ornithogale des Pyrénées (Ornithogalum pyrenaicum), présent essentiellement dans le sud de l'Aisne ;

- la Laîche bleuâtre (Carex panicea), espèce assez rare en Picardie ;

- l'Epiaire d'Allemagne (Stachys germanicus), espèce très rare en Picardie.

FACTEURS INFLUENCANT L'EVOLUTION DE LA ZONE

L'absence de labourage des layons, à l'image de la gestion actuelle, est favorable à l'expression des groupements végétaux typiques de ces chemins.

Le rétablissement d'un pâturage extensif et une diminution des intrants permettraient au bas-marais tuffeux embryonnaire d'exprimer pleinement ses potentialités.

Commentaires sur la délimitation

Les contours de la zone englobent le bois de Goussancourt, le ru passant dans la talweg et les prairies attenantes.