Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 250008125
ILOT DE TOMBELAINE

(n° régional : 00070018)

Commentaires généraux

Le rocher de Tombelaine est le seul îlot inhabité de la baie du Mont Saint-Michel. De par sa position dans la baie et l'histoire dont il est empreint, il offre un intérêt paysager et culturel indéniable.

FAUNE

A la confluence du chenal des rivières Sées, Sélune et Couesnon, Tombelaine est d'un grand intérêt sur le plan ornithologique. Site de nidification important pour le Goéland brun (Larus fuscus), le Goéland marin (Larus marinus), le Goéland argenté (Larus argentatus), l'Aigrette garzette (Egretta garzetta) et le Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), l'îlot accueille aussi quelques couples de petits passereaux nicheurs tels le Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) ou l'Accenteur mouchet (Prunella modularis).

En dehors de la période de reproduction, Tombelaine est un lieu d'hivernage et de passage pour de nombreuses espèces. Ainsi, environ 75 espèces ont été recensées depuis la création de la réserve libre, parmi lesquelles on remarque des espèces à forte valeur patrimoniale tels le Hibou des marais (Asio flammeus), les Busards des roseaux (Circus aeruginosus) et Saint-Martin (Circus cyaneus), le Faucon pélerin (Falco peregrinus), le Fulmar (Fulmarus glacialis), l'Eider à duvet (Somateria mollissima), le Bruant des neiges (Plectrophenax nivalis), le grand Corbeau (Corvus corax)... Tombelaine constitue un dortoir important pour les grands Cormorans (Phalacrocorax carbo).

FLORE

Une belle zonation de lichens saxicoles halophiles est observable à la base de l'îlot. Plus haut, la végétation arbustive domine mais de nombreux secteurs de pelouse sont encore présents.

Environ 92 espèces de plantes ont été recensées sur cet îlot, parmi lesquelles quelques raretés, dont certaines bénéficient d'une protection au niveau régional (*). Citons la Capillaire marine (Asplenium marinum*), le Statice occidental (Limonium occidentale), la Renoncule à petites fleurs (Ranunculus parviflorus), le Trèfle aggloméré (Trifolium glomeratum), la Rue odorante (Ruta graveolens*), la Scrofulaire à feuilles de Germandrée (Scrophularia scorodonia), le Maceron (Smyrnium olusatrum), l'Orpin d'Angleterre (Sedum anglicum), l'Orobanche du Lierre (Orobanche hederae), le Rosier pimprenelle (Rosa pimpinellifolia), le Pavot cornu (Glaucium flavum)...

Commentaires sur la délimitation

Îlot rocheux accueillant des espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial.