Logos SINP

ZNIEFF 250008421
DUNES DE LINDBERGH

(n° régional : 00440005)

Commentaires généraux

Ce vaste ensemble dunaire, situé au sud de l'estuaire de Portbail, en grande partie propriété du Conservatoire du Littoral, est très intéressant sur le plan écologique et biologique. Il est constitué de nombreux habitats depuis le haut de plage jusqu'aux boisements de transition vers le continent, en passant par les communautés de dune embryonnaire, de dune mobile à Oyat, de dune fixée, puis de dune grise et de dépressions dunaires. Les pelouses dunaires, habitat d'intérêt européen, sont bien représentées, et des fourrés caducifoliés parsemant ces habitats conférent à l'ensemble une dimension paysagère supplémentaire.

Notons enfin que ce secteur fait partie de la ZCS FR2500082 "Littoral ouest du Cotentin de Saint-Germain-sur-Ay au Rozel" au titre du dispositif Natura 2000.

FLORE

Les dunes abritent une belle diversité botanique avec de nombreuses plantes peu communes à très rares dont certaines sont protégées au niveau national (**) ou régional (*).

La dune embryonnaire est remarquable par son étendue et par la présence de l'Elyme des sables (Lemus arenarius**).

Le massif dunaire fixé mérite une attention toute particulière. D'une vaste étendue, il constitue une mosaïque d'habitats de la dune grise avec notamment le Buplèvre du Mont Baldo (Bupleurum baldense), le Bec-de-grue glutineux (Erodium glutinosum), l'Euphraise à quatre angles (Euphrasia tetraquetra), le Silène conique (Silene conica), la Pensée naine (Viola kitaibeliana), le Trèfle occidental (Trifolium occidentale), l'Hutchinsie des pierres (Hornungia petraea), l'Armérie (Armeria alliacea), le Lotier à feuilles tenues (Lotus tenuifolius), le Spiranthe d'automne (Spiranthes spiralis), la Claytonie perfoliée (Claytonia perfoliata), le Rosier pimprenelle (Rosa pimpinellifolia), l'Argousier (Hippophae rhamnoides), l'Ophioglosse vulgaire (Ophioglossum vulgatum), la Laîche à trois nervures (Carex trnervis), la Sagine noueuse (Sagina nodosa), l'Alsine du Midi (Minuartia mediterranea), le Mouron délicat (Anagallis tenella)...Ajoutons à cette liste une espèce rare dans la Manche, l'Ophrys araignée (Ophrys sphegodes).

La topographie accidentée des dunes comprend des  dépressions à l'humidité variable suivant le niveau de la nappe phréatique sous-jacente. Celles-ci accueillent, entre autres, l'Epipactis des marais (Epipactis palustris), la Pyrole des dunes (Pyrola rotundifolia var. arenaria**), le Choin noirâtre (Schoenus nigricans), la Germandrée des marais (Teucrium scordium ssp. scordioides*)...

Sur le plan mycologique, quelques espèces intéressantes ont été recensées, dont Cuphophyllus virgineus.

Notons enfin qu'une bryophyte très rare a été découverte sur ce site : Bryum marratii.

FAUNE

L'intérêt ornithologique de ce site tient notamment à la nidification du Grand gravelot (Charadrius hiaticula), du Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus), de l'Hirondelle de rivage (Riparia riparia), du Tadorne de belon (Tadorna tadorna) et, de façon irrégulière, du Rossignol philomèle (Luscinia megarhyncos).

Signalons également la présence du Bécasseau sanderling (Calidris alba), pouvant aller jusqu'à deux cent individus migrateurs et trois cent en hivernage.

Douze espèces d'amphibiens et quatre de reptiles ont été recensées sur le site. Signalons en particulier celles qui sont déterminantes pour la Basse-Normandie. Pour les amphibiens : le Triton crêté (Triturus cristatus), le Triton marbré (Triturus marmoratus), le Triton ponctué (Triturus vulgaris), le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus), et le Crapaud calamite (Bufo calamita). Et en reptiles, la Vipère péliade (Vipera berus).

Le nombre d'espèces d'invertébrés recensées sur le site s'élève à cinq cent trente deux, dont seize d'araignées.

Signalons tout d'abord la présence, assez rare sur ce site, de deux gastéropodes, le Cornet méditerranéen (Cochlicella barbar), et la Veloutée moine (Ashfordia granulata), cette dernière connue seulement de quelques localités normandes.

Citons la présence de trois araignées : l'Epeire fasciée (Argiope bruennichi), la Mygale à chaussette (Atypus affinis) et une espèce de Lycose, Arctosa perita.

Parmi les Orthoptères les plus typiques, le Gomphocère tacheté (Myrmeleotettix maculatus) et l'Oedipode turquoise (Oedipoda caerulescens) ont été observés.

Une espèce d'Hémiptère rare, associée aux dunes littorales, a été signalée : le Scutelleridé Odontoscelis lineola.

Les Diptères sont bien représentés avec des hôtes typiques du milieu tels que Dysmachus trigonus et Philonicus albiceps.

L'ordre des Hyménoptères est très conséquent sur ce site. A signaler une nouvelle espèce pour le département, l'Hoplocampa fulvicornis. On note la présence d'une Tenthrède nordique liée aux saules rampants à forte valeur patrimoniale, Pontania collactanea, dont la station des dunes de Lindbergh fut en son temps la première découverte en France.

Les Coléoptères sont également très nombreux sur ce site, parmi lesquels il est intéressant de noter la présence récente dans le département de l'Hyphydrus aubei observé dans les mares de Lindbergh. Deux autres espèces, longtemps restées inconnues dans la Manche, fréquentent le site : Sitona gressorius et Stenoria analis.

Enfin, de nombreux papillons fréquentent ces dunes. Il convient de mentionner la présence du grand Nacré (Speyeria aglaja), rare dans l'ouest de la Normandie et connu dans seulement quelques localités de la Manche. L'apparition de Machaon (Papilio machaon) est relativement récente sur le site. Mentionnons la présence du Point-de-Hongrie (Erynnis tages), de la Grisette (Carcharodus alceae), de l'Agreste (Hipparchia semele), du Plantain (Melitaea cinxia) et de l'Ennychie zone blanche (Pyrausta cingulata).

Commentaires sur la délimitation

Ensemble d'habitats dunaires remarquables abritant de nombreuses espèces animales et végétales d'intérêt patrimonial, dont certaines sont protégées.