Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 310013254
La Plaine alluviale de la Scarpe entre Flines-lez-Râches et la confluence avec l’Escaut

(n° régional : 00070000)

Commentaires généraux

La plaine alluviale de la Scarpe forme, dans sa partie aval, une large dépression à fond argilo-sableux renfermant localement des lits de Tourbe. Elle est bordée au sud et à l’est par les collines de l’Ostrevent. La faible altitude et les pentes peu marquées associées à un réseau hydrographique d’une extrême densité sont les caractères physiques dominant de cette plaine alluviale encore aujourd’hui composée de nombreux espaces naturels d’une grande richesse biologique. La Plaine de la Scarpe apparaît comme une entité écologique majeure de la région Nord-Pas de Calais. Hormis quelques milieux industriels particuliers (terrils, pelouses métallicoles…) ce sont le caractère humide et la proximité de la nappe qui sont à l’origine de la spécificité de la plupart des habitats. Ecosystème autrefois beaucoup mieux individualisés et plus indépendants, ces habitats naturels ont été modelés par une histoire écologique et humaine commune qui les a rendus de plus en plus vulnérables aux aménagement. Or, la Plaine alluviale de la Scarpe abrite des sites d’un intérêt remarquable voire exceptionnel et aussi différents que les tourbières de Vred et Marchiennes, le complexe forestier de Saint-Amand-Raismes-Wallers, les landes tourbeuses de la sablière de Lièvre, la mare à Goriaux ou les nombreux marais et plaines inondables du cœur le plus humide de la vallée (marais de Wandignies-Hamage, marais du Vivier…). Les pratiques agricoles et sylvicoles ancestrales associées à la dynamique naturelle de la végétation se sont ainsi traduites par une grande diversité de biotopes conférant à cette plaine alluviale une valeur paysagère et une richesse biologique de premier ordre : une soixantaine de communautés végétales dont certaines rarissimes et beaucoup d’autres en régression composent les paysages de cette plaine alluviale près d’une centaine d’espèces végétales sont plus ou moins rares dont au moins 40 sont aujourd’hui protégées Toute l’avifaune régionale des zones humides et des grands ensembles boisés est présente avec un cortège important d’espèces rares et menacées dans le Nord-Pas de Calais mais aussi en France.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre a été maintenu tout en s’assurant que l’entièreté des ZNIEFF de type I soit incluse dans la ZNIEFF de type II.