Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 430010490
LA MORTE AUX CANONS ET LA MORTE CLAIRE

(n° régional : 14040005)

Commentaires généraux

DESCRIPTION

La zone de la Morte aux Canons et de la Morte Claire à Dole, comprise entre le pont sur la D405 et le barrage de Crissey, est enclavée en milieu péri-urbain. Ce tronçon du Doubs fait partie d'une zone de transition entre le cours moyen et la basse vallée élargie. La retenue de Crissey est la dernière de toute une série maintenant la navigabilité sur le Doubs ; associée à des protections anciennes dans la traversée de Dole, elle concourt au maintien de la ligne d'eau dans cette zone. La basse vallée du Doubs a subi de lourds aménagements depuis le XIXème siècle (endiguement, rectification du cours, extraction massive de granulats). Les impacts des travaux (érosion régressive et incision du lit mineur) se sont traduits par des perturbations physiques et des déconnexions des annexes hydrauliques. Toutefois, l'espace de mobilité inter-digue autorise encore une certaine fonctionnalité géomorphologique et l'expression d'un grand potentiel écologique.

Sur une surface relativement restreinte, cette zone comprend une grande diversité de milieux de part et d'autre du cours actif du Doubs : ripisylves, fourrés, mégaphorbiaies (formations humides de hautes herbes) et mortes s'étendant au sein de prairies humides ou mésophiles. Le long du Doubs s'étendent des boisements linéaires de saules blancs, caractéristiques des rives des cours d'eau à alluvions grossières, ainsi que des aulnaies-frênaies et frênaies-érablaies. La végétation aquatique et amphibie des mortes est diversifiée et recèle plusieurs espèces remarquables : la morène des grenouilles, le butome en ombelle et la naïade marine, ces deux dernières étant protégées au plan régional.

Ces habitats diversifiés permettent la fixation d'une avifaune riche et variée constituée d'espèces souvent peu fréquentes inféodées aux milieux humides : martin-pêcheur et hirondelle de rivage sur les berges, rousserolle turdoïde, blongios nain, bihoreau gris et gorge-bleue à miroir dans la végétation riveraine. Le potentiel piscicole des mortes est élevé : ces annexes servent de refuge en cas de crue et de zones de fraie. Ces milieux sont également favorables aux amphibiens et libellules.

 

STATUT DE PROTECTION

Ce secteur est inclus dans la zone Natura 2 000 " Basse Vallée du Doubs, de Falletans à Annoire ". En outre, la présence d'espèces végétales protégées confère indirectement un statut de protection au milieu : la législation interdit en effet de porter atteinte aux espèces et aux milieux qui les supportent (arrêté du 22/06/92).

 

 

OBJECTIFS DE PRESERVATION

Localisé juste en aval d'une zone portuaire, industrielle et commerciale et à proximité d'infrastructures de loisirs, ce site a subi des atteintes récentes (morte coupée par des remblais lors de la construction du pont sur la D405). Une extension de la zone d'activités à plus ou moins long terme paraît inéluctable. Toutefois, les difficultés d'accès assurent une protection relative ; en outre, la fonction de corridor écologique assurée par la basse vallée du Doubs autorise des connexions entre populations.

Tout en incluant les nombreuses activités humaines et surtout l'exploitation agricole, la gestion patrimoniale optimale doit s'articuler autour de deux axes :

- respect de la dynamique alluviale naturelle (préservation d'un espace de liberté latéral suffisant au titre du SDAGE) afin de limiter les conséquences physiques de l'incision du lit mineur et d'autoriser le renouvellement des écosystèmes pionniers caractéristiques ;

- maintien des prairies inondables exploitées de façon extensive et des boisements alluviaux. Les cultures et plantations de peupliers en zone humide sont à proscrire.

En l'absence d'une politique cohérente à l'échelle de l'hydrosystème, comprenant également une reconquête de la qualité de l'eau, les capacités fonctionnelles de champ d'expansion des crues, d'auto-épuration et de lutte contre l'érosion seraient diminuées. En outre, avec l'appauvrissement de la biodiversité, les valeurs halieutique (zone de fraie du brochet), cynégétique ou naturaliste seraient altérées.

 

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible