Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 530006291
TOURBIERE DE KERNEBET

(n° régional : 00000235)

Commentaires généraux

Zone de source du ruisseau Le Quillidien, affluent du Dourduff.

Les habitats tourbeux occupent la moitié de la surface en partie Nord. La rive droite du ruisseau est

occupée par une saulaie dense, parfois tourbeuse.

La bordure Sud est en pente plus marquée. Elle est occupée par des boisements méso-hygrophiles

auxquels des bovins ont accès : ils ont fait disparaître toute végétation herbacée et compacté la litière

forestière.

La partie amont, en rive gauche, est encore entretenue par pâturage bovin. Si son impact est localement

excessif (zone de surpiétinement et mise du sol à nu), il est cependant préférable à l’abandon de gestion

des parcelles riveraines qui se font progressivement envahir par les saules.

Les prairies humides à joncs de la partie aval (Ouest) et les secteurs à Succise des prés, qui hébergent

peut-être encore le Damier (Euphydrias aurinia), sont encore assez diversifiées, mais, faute d’entretien,

ils se ferment progressivement par envahissement des saules.

Liens écologiques et fonctionnels avec d’autres ZNIEFF : des éléments existent entre la lande et la

tourbière de Coat Lescoat Keravel située 500 mètres au Nord du site et la vallée du Douron proche.

DESCRIPTION SYNTHETIQUE :

La zone est occupée à plus de 50 % par un ensemble tourbeux continu d'amont en aval, composé de groupements végétaux différents plus ou moins imbriqués, dont la diversité biologique est encore accentuée par plusieurs actions humaines en certains endroits. Une grande marge un peu plus élevée topographiquement mais encore méso-hygrophile, dans la partie Sud de la zone est composée de secteurs boisés (bas du Bois de Quillidien), de landes, et de prairies humides.

MILIEUX :

-La tourbière : la lande tourbeuse domine largement, il y a absence de gestion dans la partie Ouest où elle reste assez élevée - lande tourbeuse à Callune, Molinie et sphaignes, pâturage dans la partie centrale présentant des ouvertures et des mares - groupement à Rhynchospore blanc, ruisselets et gouilles à Potamot et Millepertuis aquatique, fauchage dans la partie Est - Lande tourbeuse basse, oligotrophe, à Bruyères, Scirpe cespiteux et sphaignes en partie sous pinède. cette lande est entrecoupée en plusieurs endroits par des groupements tourbeux plus actifs - groupement à Narthécies et sphaignes - et des bandes boisées marécageuses - saulaie tourbeuse.

-Les prairies humides à Joncs sont assez diversifiées particulièrement l'une d'elles sur l'aval qui reste fortement marquée par des éléments de lande humide.

-autres milieux : Les landes mésophiles, lisières forestières humides et bois feuillus participent à la forte diversité biologique observée sur l'ensemble de la zone et assurent sur le versant Sud une protection notable de la zone humide.

ESPECES :

Des compléments d'inventaires sont souhaitables pour tous les groupes.

-Flore : 2 espèces végétales protégées en France : Le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) et le Rossolis à feuilles intermédiaires (Drosera intermedia). Plusieurs espèces rares ou peu communes : le Platanthère à 2 feuilles (Platanthera bifolia), le Rhynchospore blanc (Rhynchospora alba)...

-Faune : présence de 2 invertébrés protégés en France et d'intérêt communautaire inscrits dans la directive "Habitats" : l'Escargot de Quimper (Elona quimperiana) et le papillon Damier de la succise (Euphydrias aurinia).

CONDITIONS ACTUELLES DE CONSERVATION :

Elles sont encore très bonnes, la diversité biologique observée est en partie liée aux différentes actions humaines positives qui s'exercent sur le milieu. Mais la cessation de ces actions, des défrichements de lande, du drainage ou de nouvelles plantations sont des menaces plausibles qui pourraient dégrader voire détruire ce site qui possède une valeur régionale. La tourbière doit être inscrite en Zone Naturelle à la prochaine révision du POS de Plouigneau comme le règlement de ce dernier le prévoit, elle ne doit pas être considérée comme une zone boisée ou à boiser.

Les opérations de dégagement de la végétation sous la ligne électrique ne respectent pas bien la sensibilité du milieu.

LIENS ECOLOGIQUES ET FONCTIONNELS AVEC D'AUTRES ZNIEFF :

Des éléments communs existent entre la lande et la tourbière de Coat Lescoat - Keravel située immédiatement au Nord du site, et la vallée du Douron proche.

Commentaires sur la délimitation

Le périmètre prend en compte l’ensemble des habitats

humides de la partie amont de la zone de source du

ruisseau Le Quillidien. Les bois mésophiles du flanc Sud

ont aussi été intégrés, pour le rôle qu’ils peuvent jouer

comme habitat de la faune (avifaune)

- Le contour cartographique englobe tous les habitats naturels humides composant les sources du ruisseau le Quillidien en amont du lieu-dit Lannigou. Sont incluses 2 petites parcelles de prairie méso-hygrophile enclavées dans la zone humide. (2 et 3)

-N'ont pas été compris dans la zone le secteur haut du Bois de Quillidien qui est plus banal et dont le sous bois est très dégradé par un pâturage de bovins, ainsi que les praires artificielles et cultures bordant directement le site. (4)

- La forte diversité spécifique en chaque point de la zone et la présence d'espèces végétales et animales protégées et / ou menacées dans la zone humide sont des critères importants. (1)