Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 730030439
Coteaux de Montégut

(n° régional : Z2PZ1033)

Commentaires généraux

Les coteaux de Montégut se situent dans la partie nord-est d’un grand ensemble de coteaux calcaires thermophiles qui se développe au sud et à l’est d’Auch.

Ces coteaux d’expositions variées, où le calcaire affleure un peu partout (quelques anciennes extractions de calcaires sont présentes çà et là, certaines étant comblées par des remblais), offrent une mosaïque de milieux méso- à xérothermophiles. S’y développent ainsi des landes calcaires, des pelouses marneuses à Cardoncelle molle (Carduncellus mitissimus) riches en orchidées et des formations de recolonisation sur calcaire avec Herbe de Biscaye (Convolvulus cantabricus), Ail rose (Allium roseum) ou encore Pallénis épineux (Asteriscus spinosus).

Les parcelles agricoles accueillent également quelques plantes messicoles intéressantes comme le Miroir de Vénus hybride (Legousia hybrida), peu fréquente dans le département.

Toutefois, ces milieux ouverts sont en régression, et l’abandon depuis plusieurs années de toute pratique pastorale conduit à une fermeture progressive de la végétation et au passage à la chênaie thermophile à Chênes pubescent et sessile.

Enfin, une petite prairie humide accueillant une bonne population de Bellevalia romana, la Jacinthe romaine, protégée au niveau national, vient compléter la diversité du secteur.

Outre l’intérêt floristique de ces coteaux, ces landes ouvertes accueillent une importante diversité entomologique concernant les orthoptères et les lépidoptères.

La présence de la Coronelle girondine est également à mentionner, et traduit l’intérêt de ces coteaux pour les reptiles.

L’avifaune y est aussi très diversifiée avec un cortège d’espèces agropastorales (Pie-grièche écorcheur, Alouette lulu, Huppe fasciée...).

Commentaires sur la délimitation

Les critères de délimitation de la zone sont principalement basés sur la répartition des espèces et des habitats naturels à haute valeur patrimoniale (prairies humides, landes sèches...).

La zone se présente comme une mosaïque imbriquée de milieux diversifiés allant de cultures extensives à la chênaie pubescente en passant par différents stades de milieux herbeux à landes.