Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820030920
Partie aval de la Cance

(n° régional : 07010003)

Commentaires généraux

La vallée de la Cance parcourt le Haut-Vivarais, de l'ouest à l'est, avant de se jeter dans le Rhône en amont de Sarras. Cette vallée relativement encaissée est alimentée par de nombreux cours d'eau. La partie aval de la Cance est occupée par le Castor d'Europe. Il se signale à quelques troncs rongés en bord de rivière. Sa pérennité est liée le plus souvent à la présence permanente d'eau et au développement d'une végétation riveraine importante d'arbres de la famille des saules. Creusant son nid dans le talus des berges meubles, le Martin-pêcheur d'Europe se signale par les sifflements stridents qu’il émet lorsqu'il survole l'eau. Dans les rochers en surplomb vivent d’autres oiseaux non moins intéressants. Le Grand-duc d'Europe, plus grand rapace nocturne d’Europe, avec une envergure de 1,6 à 1,9 m, s’y tient caché pendant le jour. Il n’est pas rare d’observer aussi en vol le Circaète-Jean-le-Blanc, petit aigle chasseur de reptiles. L'Hirondelle des rochers y construit son nid de boue séchée qu'elle fixe contre la paroi à l'abri d'un surplomb rocheux. Le Lézard hispanique, répandu dans la péninsule ibérique, remonte le long de la vallée rhodanienne, et l'on peut l’observer ici. Dans ces mêmes rochers, dans les parties ombragées, pousse la Marguerite de Montpellier. C’est une composée aux feuilles très découpées et aux capitules larges aux fleurs externes blanches.

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible