Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 820031148
Lac de Chailloux

(n° régional : 01210018)

Commentaires généraux

Le Bugey, situé sur le côté est du département de l'Ain, constitue la partie méridionale du massif du Jura. Les précipitations sont particulièrement abondantes dans cette région puisqu'on relève souvent plus de 1500 mm sur l'année. Le substrat calcaire date du secondaire et a été soulevé au tertiaire, préfigurant les reliefs actuels. On accède le plus directement au lac de Chailloux (335 m d'altitude) par le hameau de Boissieu sur la route de Belley. L'une des originalités de ce lac résulte de sa situation topographique. En effet, il occupe un petit bassin versant fermé dans une échancrure du plateau de Contrevoz qui s'est formée par érosion superficielle et souterraine de ces couches calcaires. Cette configuration permet ainsi à des formations végétales d'écologie opposée de se côtoyer, avec en particulier la présence de prairies sèches (Meso et Xerobromion) et de chênaies pubescentes au contact des prairies humides et des communautés aquatiques. D'orientation nord-sud, la cuvette est subdivisée en deux grandes zones. La partie nord, au pied de la corniche calcaire, correspond au site du lac proprement dit. D'après Magnin (1904), sa longueur est de 180m, sa largeur de 120 m, pour une profondeur maximum de 13 m. L'alimentation en eau se ferait en grande partie par des sources de fond (Magnin A., 1904). Les berges de l'extrémité septentrionale sont pierreuses en raison de la présence de la corniche, mais dès que celle-ci s'écarte, le substrat est tourbeux. La flore lacustre présente classiquement une distribution en zones concentriques plus ou moins régulières. On distingue ainsi:-

Commentaires sur la délimitation
Aucune information disponible