Logos SINP

ZNIEFF 830000999
GORGES DE LA MONNE

(n° régional : 00320002)

Commentaires généraux

La Monne forme des gorges encaissées, qui entaillent d'est en ouest le rebord occidental cristallin de la Limagne, avant de rejoindre la Veyre et l'Allier.

En grande partie boisés de chênaies à Chêne pédonculé, mêlées de Frêne et d'Erables, les versants abritent aussi des rochers (habitat déterminant) et des milieux ouverts plus ou moins gagnés par la friche. Sur les arènes ou sur les sols squelettiques liés aux affleurements rocheux, on remarque d'intéressantes pelouses xérothermophiles. La pelouse à Pulsatille rouge et Orchis sureau, bien répandue, et la pelouse à Armoise champêtre relèvent du Koelerio-Phleion, tandis que la pelouse à Corynéphore, localisée, relève du Thero-Airion (habitats déterminants).

Certains versants très frais abritent des formations de ravin à Tilleul et Erable (Tilio-Acerion), tandis que la bordure immédiate du ruisseau est habitée par une forêt riveraine à Aulne (habitats déterminants).

Très intéressante, la flore comporte 7 espèces protégées et 1 espèce non protégée figurant en liste rouge régionale. Plusieurs sont liées aux zones rocheuses, comme la Joubarbe d'Auvergne et la Gagée jaune, d'autres aux pelouses sèches, telle la Carline à feuilles d'Acanthe, le rare Ophrys brun, et l'Hélianthème à feuilles de Saule, ou à des pelouses plus humides comme la Sérapias langue (liste rouge seulement). Enfin les bois thermophiles abritent la rare Céphalanthère rouge, les bois frais le Lis martagon.

L'avifaune est très riche, en liaison avec la diversité des milieux. Le Hibou Grand-Duc et la rare Fauvette orphée figurent en liste rouge régionale. La Caille des blés et la Huppe fasciée (espèces en déclin) fréquentent les milieux ouverts ou semi-ouverts.

L'engoulevent d'Europe est bien représenté, le Faucon crécerelle est moins fréquent (espèces toutes deux à surveiller).

Les lépidoptères se caractérisent par un mélange d'espèces montagnardes et thermophiles.

Les mammifères comptent la Musaraigne aquatique (liste rouge régionale).

Site classé dans sa partie aval, la vallée revêt un grand intérêt patrimonial dans l'ensemble des gorges du Pays des Couzes.

Gorges forestières granitiques du Sud de Clermont-ferrand

Intégrer au texte les espèces suivantes : Cephalanthera damasonium et Vicia melanops

Commentaire sur les espèces déterminantes :

Ophrys fusca : plusieurs centaines de pieds, sur plusieurs stations

Commentaires sur la délimitation

La délimitation est fondée sur des critères fonctionnels et topographiques (forte unité des gorges) en englobant notamment les espèces déterminantes de la faune, ainsi que les habitats déterminants.