Logos SINP

ZNIEFF 910011253
Lido de Gruissan-Plage

(n° régional : 11291008)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 597

Centroïde calculé : 43.03° - 3.06°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

L'intérêt écologique des étangs de la Narbonnaise au sein desquels se trouve le Lido de Gruissan, est reconnu à travers divers classements dont les retombées portent notamment sur la protection et la gestion.

Les aléas naturels de type tempête et coup de mer sont favorables localement pour la dynamique de cet écosystème, ils engendrent des intrusions marines par rupture du premier cordon dunaire dans les secteurs les plus exposés. Ces phénomènes sont le moteur naturel de l'installation et de la pérennité des milieux dunaires et arrières-dunaires et méritent de ne pas être bloqués ou freinés.

Malgré les interdictions (Loi Littoral et Loi du 3 janvier 1991 notamment), le lido est utilisé pour le stationnement des véhicules à moteur (camping-cars et camping « sauvage «) et la pratique des sports motorisés, ce qui entraîne des dégradations écologiques (érosion des sols, piétinement de la végétation, dérangement des oiseaux nicheurs) et sanitaires (vidanges d'eaux usées), sur des espaces déjà fragilisés.

L'augmentation de la consommation d'espaces par l'urbanisation et l'artificialisation des milieux menacent directement la ZNIEFF. Le Port maritime de Port-la-Nouvelle, spécialisé dans le transit d'hydrocarbures présente un risque industriel majeur pour le front de mer. Par ailleurs, certaines plantes invasives exotiques, comme le Faux indigo (Amorpha fruticosa) et la Canne de Provence (Arundo donax), peuvent menacer directement les dunes et la végétation associée.

Pour conserver le patrimoine de la ZNIEFF il faudra intervenir au minimum sur le front de mer pour laisser agir les aléas naturels. On veillera à maintenir la zone tampon (prés salés arrières-dunaires et lagune) pour permettre la submersion en cas d'élévation marine. ans le cadre du programme Plage-Vivante, et pour assurer la quiétude des laro-limicoles pendant leur période de reproduction, des filets sont posés autour des zones de nidification afin d'en empêcher l'accès. Ce procédé devra être maintenu. Les efforts réalisés en matière de gestion de la fréquentation humaine, par les différents acteurs du territoire (Commune de Gruissan et Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée) doivent être poursuivis : canalisation de la circulation des véhicules à moteur, passages piétonniers aménagés et mise en défens des zones sensibles par exemple. L'application des obligations en matière d'urbanisme et de circulation des véhicules à moteur favorisera la conservation du patrimoine de la ZNIEFF. Enfin, il faudra contrôler l'extension des espèces végétales envahissantes.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
12 - Périmètre d'acquisition approuvé par le Conservatoire de l'Espace Littoral
61 - Zone de Protection Spéciale (Directive Oiseaux)
72 - Convention de RAMSAR (zones humides)
80 - Parc Naturel Régional
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
16 - Oiseaux
42 - Floristique
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible