Logos SINP

ZNIEFF 910015977
Plateau de Vendres

(n° régional : 00003053)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 849

Centroïde calculé : 43.2972563934217° - 3.23691066889852°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
02 -  Répartition et agencement des habitats
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

Le contexte général de déprise viticole est plutôt favorable au développement d'une nouvelle mosaïque de milieux agricoles et naturels. Il peut permettre de restaurer des zones humides temporaires et des milieux herbacés au sein des parcelles de cultures viticoles.

Des actions comme la restauration du fonctionnement hydrologique de la mare principale du plateau et la création d'une dépression à inondation temporaire ont permis l'installation du cortège végétal typique des mares temporaires méditerranéennes (Cf DOCOB « Mare du plateau de Vendres «).

Des aménagements importants comme le drainage complet du plateau dans le cadre du remembrement de la fin des années 1990 a très fortement impacté le fonctionnement hydrologique du plateau.

On peut souligner des conflits de gestion entre les milieux naturels de type mares temporaires et les parcelles cultivées notamment pour la vigne, puisque l'un vise l'inondation des mares et l'autre l'assainissement.

Fossés de drainage, infrastructures routières (D 37), pression urbanistique, cabanisation en dur ou mobile, Zone d'Aménagement Concertée (ZAC), pollutions diffuses ou accidentelles (engrais, produits phytosanitaires) sont autant de menaces à la conservation du patrimoine du plateau de Vendres.

Pour concilier le maintien des zones humides temporaires et le développement d'un territoire viticole/pastoral, il semble nécessaire de restaurer localement le fonctionnement hydrologique du site et d'adapter les pratiques culturales en réduisant les apports de fertilisants et phytosanitaires sur les zones humides et dans leur bassin versant. Il faudra éviter l'envahissement de ces dépressions par des ligneux ou autres plantes envahissantes.

Pour favoriser les populations d'oiseaux (Outarde canepetière et autres espèces insectivores) il faudra :

- maintenir une mosaïque parcellaire en favorisant la diversification des cultures et des parcelles agricoles de petites surfaces (réserver 15% de milieux herbacés dans l'assolement) ;

- privilégier un enherbement interrang permanent dans les vignes, gérer les friches de plus de 5 ans par gyrobroyage, planter des cultures de légumineuses, adapter les pratiques culturales en supprimant les apports d'engrais et phytosanitaires, afin d'augmenter les ressources alimentaires.

Enfin, d'une manière générale l'implantation d'infrastructures ou d'aménagements lourds (linéaires routiers, TGV, ZAC...) est à proscrire.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
Aucune information disponible
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
16 - Oiseaux
39 - Autre Faune (préciser)
41 - Insectes
42 - Floristique
45 - Ptéridophytes
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible