Logos SINP

ZNIEFF 910030060
Garrigues de la Lauze

(n° régional : 34293020)

Identification du site

Région : LANGUEDOC-ROUSSILLON  

Type de zone : 1

Rédacteur de la fiche : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Description du site

Altitude (m) :
minimale : 0
maximale : 0

Superficie (ha) : 581

Centroïde calculé : 43.5693928759235° - 3.81502751930089°

Carte de localisation

Critères de délimitation de la zone
01 -  Répartition des espèces (faune, flore)
Facteurs d'évolution de la zone
Aucune information disponible

Au sein d'un environnement fortement urbanisé, cette ZNIEFF constitue aujourd'hui un des seuls espaces naturels de la périphérie de l'agglomération montpelliéraine. En outre, la ripisylve de la Mosson joue un rôle de zone tampon important.

Dans un environnement en pleine mutation, aux portes de Montpellier, la ZNIEFF subit une très forte pression foncière. La pression d'artificialisation constitue une réelle menace pour cette ZNIEFF. En effet, elle provoque en particulier un morcellement et une fragmentation de cet espace après la destruction de ses habitats. Y participent :

- l'augmentation de l'urbanisation avec la présence de nombreux quartiers urbanisés en périphérie de la ZNIEFF ;

- la multiplication de la cabanisation déjà fortement présente au sein de la ZNIEFF ;

- la pression d'artificialisation avec les nombreuses voies de communication et les aménagements (Zones d'Aménagement Concerté, Zones Industrielles...).

En outre, l'inscription au Plan Local d'Urbanisme (communes de Saint-Jean-de-Védas et Villeuneuve-les-Maguelonne) des zones périphériques au sein de la ZNIEFF en « zones d'activités futures « laisse présager de projets d'aménagements.

Le tracé du futur projet de ligne TGV (reliant Marseille à Barcelone) aura un fort impact sur le patrimoine de cette ZNIEFF.

Cette artificialisation s'accompagne aussi d'autres dégradations diverses comme le dépôt d'ordures, une fréquentation plus intense du site, des rejets des stations d'eaux usées plus importants, etc.

La tendance à la fermeture des garrigues ouvertes au profit de formations boisées plus fermées et moins riches en espèces patrimoniales est un phénomène naturel qui, à terme, pourrait être négatif pour la ZNIEFF.

Pour préserver le patrimoine de cette ZNIEFF, il faudra :

- veiller à limiter l'urbanisation, les aménagements et l'artificialisation de cet espace naturel ;

- maintenir les milieux ouverts par la réhabilitation du pâturage par exemple ;

- conserver la ripisylve (proscrire la destruction massive d'arbres et la modification des berges...) et veiller à la qualité de l'eau alimentant la Mosson.

Il sera primordial de réduire au maximum l'impact du projet ferroviaire sur le patrimoine de la ZNIEFF.


Compléments descriptifs
Géomorphologie  :
Aucune information disponible
Activités humaines  :
Aucune information disponible
Statut de propriété  :
Aucune information disponible
Mesure de protection  :
32 - Site classé selon la loi de 1930
Critères d'intérêts
Patrimoniaux  : Fonctionnels  : Complémentaires  :
12 - Faunistique
16 - Oiseaux
42 - Floristique
46 - Phanérogames
Liaisons écologiques avec d'autres ZNIEFF
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 2 incluante
Aucune information disponible
ZNIEFF de type 1 incluses
Aucune information disponible