Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930012418
ÉTANGS DES SALINS - POINTE DE BEAUDUC

(n° régional : 13136155)

Commentaires généraux

Commentaire général
Magnifique zone de dunes et étangs ; les dunes mobiles et en cours de construction forment un système complexe qui culmine aux environs de 5 m et se situe en avant près du littoral. Les dunes fixées se trouvent dans l’arrière zone. Il s'agit vraisemblablement des seules dunes et du seul complexe dune-étangs en bon état de la région PACA.

Flore et habitats naturels
L'ensemble des dunes de Beauduc est une rareté ; c'est le seul complexe dune-étang existant encore en état sur le littoral de la région PACA. Groupements dunaires et marécageux saumâtres très complets et très diversifiés : Elymetum farcti, Ammophiletum arundinaceae, Crucianelletum maritimae, Salicornietum fruticosae, Salicornietum radicantis, Suaedo bassietum, Artemisio limonietum virgatae, Schoeneto plantaginetum ; groupements submergés à Ruppia, Arthrocnemetum, pionnier en avant dune ; groupements à Spartine, dunes fixées à Phillyrea angustifolia. La flore qu'il abrite comporte plusieurs plantes rares et menacées : Eryngium maritimum, Echinophora spinosa, Convolvulus soldanella, Crucianella maritima, Asparagus maritimus, Pancratium maritimum, Cutandia maritima, Erianthus ravennae, Zostera noltii ainsi que la seule population camarguaise de Thymelea hirsuta.

Faune
Cette zone qui fait partie de la Camargue laguno-marine compte douze espèces déterminantes et huit espèces remarquables. Elle revêt une grande importance pour l’avifaune, et en particulier pour les laro limicoles nicheurs. Elle abrite en effet de très nombreuses colonies de Mouette mélanocéphale (Ichthyaetus melanocephalus), de Goéland railleur (Chroicocephalus genei), de Sterne hansel (Gelochelidon nilotica), caugek, pierregarin et naine (Sterna sandvicensis, S. hirundo et Sternula albifrons), d’Echasse blanche (Himantopus Himantopus) et d’Avocette élégante (Recurvirostra avocetta) ainsi que de nombreux couples de Chevalier gambette (Tringa totanus), d’Huîtrier pie (Haematopus ostralegus) et de Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus). Parmi les autres espèces remarquables d’oiseaux nicheurs, citons bien évidemment le Flamant rose (Phoenicopterus ruber), ainsi que le Tadorne de Belon (Tadorna tadorna), le Faucon hobereau (Falco subbuteo), le Guêpier d’Europe (Merops apiaster), la Nette rousse (Netta rufina), le Coucou geai (Clamator glandarius), le Traquet oreillard (Oenanthe hispanica) et la Fauvette à lunette (Sylvia conspicillata). Chez les amphibiens, une espèce probablement disparue du site : le Pélobate cultripède (Pelobates cultripes). Concernant les reptiles, le Lézard ocellé (Timon lepidus), espèce déterminante des écosystèmes ouverts et semi-ouverts à affinité méditerranéenne, a été observé sur cette zone récemment.
Enfin, chez les Mollusques, on peut citer la présence de Helicella bolenensis, taxon endémique de Provence, fréquentant les milieux secs, sablonneux ou pierreux et montant sur la végétation en périodes de sèche.

Commentaires sur la délimitation

Limites fondées sur la répartition des espèces et des habitats.