Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

ZNIEFF 930012684
CLUE DU RIOLAN

(n° régional : 06146119)

Commentaires généraux

Description de la zone

Le torrent du Riolan, affluent de l’Estéron, a profondément creusé le plateau calcaire en créant l’une des plus belles clues de la région. Les clues représentent des zones de transition entre les vallées au nord de l’Estéron à affinités montagnardes et la vallée de l’Estéron oriental très méditerranéenne.

Flore et habitats naturels

La végétation de ces gorges sinueuses est riche en biotopes rupicoles favorables à l’installation et au maintien de formations végétales riches en endémiques. Les grandes falaises calcaires sont colonisées par le Ballotetum frutescentis, association thermophile caractérisée par la Ballote buissonnante (Ballota frutescens) et la Campanule blanchâtre (Campanula albicans), micro-endémique de la vallée de l’Estéron. Des balmes abritées des précipitations sont favorables au développement de l’orpin odorant (Sedum fragrans). Les pentes rocheuses xérophiles sont colonisées par de magnifiques matorrals à genévrier rouge (Juniperus phoenicea). A l’ombre des buissons et dans des lapiaz thermophiles de crête s’observe la Fraxinelle (Dictamnus albus).

Faune

Sept espèces animales d’intérêt patrimonial toutes remarquables ont été recensées dans ce secteur.

L’avifaune est représentée par des espèces remarqaubles comme le Circaète-Jean-le-Blanc Circaetus gallicus, la Bondrée apivore Pernis apivorus, le Cincle plongeur Cinclus cinclus, liée aux cours d’eau froids, propres et bien oxygénés, à courant plutôt vif, entre 100 et 2 400 m. d’altitude, le Monticole bleu Monticola solitarius, espèce rupicole d’affinité méditerranéenne, se rencontrant dans les zones de falaises et d’escarpements rocheux, les gorges, les ruines, les garrigues claires rocailleuses, jusqu’à 1 600 m. d’altitude, et le Bruant fou Emberiza cia, passereau d’affinité à la fois méridionale et montagnarde, propre aux milieux ouverts et rocailleux, secs et ensoleillés, de 300 à 2 600 m. d’altitude. Les amphibiens comprennent notamment le Spélerpès de Strinatii Speleomantes strinatii, également appelé Hydromante, espèce remarquable peu abondante à répartition très localisée en région P.A.C.A., correspondant à un endémique franco italien présent en France uniquement dans deux départements (Alpes Maritimes essentiellement et Alpes de Haute Provence), recherchant les milieux humides, frais et ombragés (forêts, grottes, cavernes, éboulis) de 0 à 2 400 m. d’altitude.

Commentaires sur la délimitation

La znieff suit les gorges du Riolan depuis la clue jusqu’au Pont du Riolant. Elle comprend également la Barre des Molières située à l’est de la clue.