Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Petasitetum hybridi Oberd. 1949

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Mégaphorbiaie nitrophile montagnarde continentale des lits majeurs étroits de ruisseaux et rivières.

Nom cité du syntaxon

Petasitetum hybridi Oberd. 1949 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschland VIII : 30) ; en cas de nom. ambig., un nom plus précis serait celui de Carduo personatae - Petasitetum hybridi Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 201, ‘Personato...’ art. 41b).

Synonymes

Chaerophyllo hirsuti - Petasitetum hybridi Gams apud Hegi 1929 (non consulté) nom. inval. (art. 2b, 7) ; Chaerophyllo hirsuti - Petasitetum hybridi Holzner et al. 1978 (Verh. Zool.-Bot. Gesellsch. Wien 116-117 : 105) nom. illeg., Personato - Petasitetum hybridi Oberd. 1957 (Pflanzensoziol. 10 : 201) nom. illeg. (art. 22) ; Phalarido arundinaceae - Petasitetum hybridi sensu Tüxen 1967 (Contr. Bot. Univ. "Babes-Bolyai" Cluj-Napoca : 439) non Schwick. 1933.

Type nomenclatural

Rel. 60 du tab. 4 in Oberdorfer 1949 (Beitr. Naturk. Forsch. Südwestdeutschland VIII : 30), à valeur de lectotype plutôt que le Rel. 6 du tab. 14 proposé par Balátová-Tulácková & Hübl (1985a : 39), à valeur de néotype.

Physionomie

Mégaphorbiaie dense, dominée par le feuillage de Petasites hybridus et plusieurs ombellifères sociales : Chaerophyllum hirsutum, C. aureum, C. aromaticum, Aegopodium podagraria… ; illustration in Balátová-Tulácková & Hübl (1985a : photo 4).

Combinaison caractéristique d'espèces

Chaerophyllum hirsutum, Aegopodium podagraria, Petasites hybridus, Galium aparine, Filipendula ulmaria, Phalaris arundinacea subsp. a., Urtica dioica subsp. d., Angelica sylvestris subsp. a., Cirsium oleraceum, Carduus personata.

Variations

Au sein de son Phalarido arundinaceae - Petasitetum hybridi non Schwickerath 1933, en fait la présente association, Tüxen (1967) reconnaît les variations suivantes : typicum, différencié négativement ; calystegietosum sepium, différencié par le Liseron éponyme et Geranium pratense ; alliarietosum officinalis, différencié par le taxon éponyme ; stellarietosum aquaticae, différencié par Myosoton aquaticum (= Stellaria aquatica), Aconitum napellus s.l., Artemisia vulgaris, Poa palustris.
De son côté, Kopecky (1969) valide les suivantes :
- typicum Kopecky 1969 (Folia Geobot. Phytotax. 4 (3) : 245), typifié par le type de l’association, à Chaerophyllum aureum ou C. aromaticum, lié à des niveaux topographiques plus humides ;
- doronicetosum austriaci Kopecky 1969 (Folia Geobot. Phytotax. 4 (3) : 246), typifié par le rel 28 du tab. 2 in Kopecky 1969 (Folia Geobot. Phytotax. 4 (3) h.t.), à Doronicum austriacum et Ranunculus platanifolius, plutôt mésohygrophile.
Balátová-Tulácková & Hübl 1979 (Phytocoenologia 6 : 264) y ajoutent le cardaminetosum amarae Bal.-Tul. & Hubl 1979, typifié par le relevé in Balátová-Tulácková & Hübl 1979 (Phytocoenologia 6 : 264), dont les différentielles ne sont pas clairement indiquées en dehors du taxon éponyme, pas plus que l’écologie (contact avec une microphorbiaie de bord de ruisseau -).

Synchorologie

- territoires d’observation : décrit d’Europe centrale (Oberdorfer, 1948-.49, 1957 ; Moor, 1958 ; Görs & Müller, 1969 ; Kopecky, 1969 ; Holzner et al., 1978 ; Tüxen, 1967 ; Balátová-Tulácková & Hübl, 1979, 1985a,b ; parfois sub Phalarido arundinaceae - Petasitetum hybridi Schwick. 1933), cité en France (Collectif, 2002) ;
- sous-associations ou variantes géographiques : -.

Axes à développer

À étudier en France ; variations reconnues par Tüxen à confirmer, à confronter à celle de Kopecký et éventuellement à typifier.

Bibliographie

de Foucault B., 2011. Contribution au prodrome des végétations de France : les Filipendulo ulmariae – Convolvuletea sepium Géhu & Géhu-Franck 1987. J. Bot. Soc. Bot. France, 53 : 73-137 (Source)

Balátová-Tulácková E. & Hübl E., 1979, 1985a,b

Collectif, 2002

Görs S. & Müller T., 1969

Holzner W. et al., 1978

Kopecky K., 1969

Moor M., 1958

Oberdorfer E., 1948-.49, 1957

Tüxen R., 1967.