Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages
Senecioni sylvatici - Epilobietum angustifolii Tüxen 1937

Prodrome des végétations de France décliné (PVF2)

Synécologie

Végétation de coupe forestière acidiphile mésophile collinéenne à montagnarde, plutôt sur moder, sous climat continental, en lien avec des forêts du Quercion roboris et du Luzulo ‑ Fagion sylvaticae.

Nom cité du syntaxon

Senecioni sylvatici - Epilobietum angustifolii Tüxen 1937 (Mitt. Florist.‑Soziol. Arbeistgem. Niedersächsen 3 : 36), incl. Corydalis claviculata - Epilobium angustifolium - Ass. Hülbusch & Tüxen 1968 (Mitt. Florist.‑Soziol. Arbeitsgem. 13 : 224).

Synonymes

Senecio - Epilobium angustifolium - Ass. Hueck 1931 (Beitr. Naturdenkmalpflege 14 : 202) nom. inval. (art. 2b, 7) ; Carici piluliferae - Avenelletum flexuosae H. Passarge 1984 (Folia Geobot. Phytotax. 19 (4) : 345) p.p. (excluant le type).

Type nomenclatural

Neotypus nominis, rel. 8 du tab. in Hülbusch & Tüxen (1968, Mitt. Florist.‑Soziol. Arbeitsgem. 13 h.t.) ; les données de Tüxen (1937) sont synthétiques et celles de Hueck (1931) ne comportent pas Senecio sylvaticus (art. 16).

Physionomie

Végétation souvent élevée, en forme de mégaphorbiaie, à phénologie estivale marquée par les vives floraisons d’Epilobium angustifolium.

Variations

Dans sa synthèse pour l’Allemagne du sud, Oberdorfer (1978) reconnaît :
- typicum, faiblement différencié par Prenanthes purpurea, Hypericum pulchrum et, dans une variante, Calamagrostis arundinacea, plutôt mésophile ;
- juncetosum effusi Oberd. 1978 (Pflanzensoziologie 10, II : 308), synonyme postérieur du deschampsietosum cespitosae Tüxen 1937 (Mitt. Florist.‑Soziol. Arbeistgem. Niedersächsen 3 : 37), non typifié (données synthétiques), différencié par le taxon éponyme, Carex leporina var. l., C. pallescens, Deschampsia cespitosa subsp. c., Agrostis stolonifera s.l., plus hygrophile, sur sol hydromorphe à pseudogley oligotrophe ; ce syntaxon pourrait être le vicariant continental du Molinio caeruleae - Epilobietum angustifolii ;
- cirsietosum arvensis Oberd. 1978 (Pflanzensoziologie 10, II : 307), non typifié (données synthétiques), différencié par le taxon éponyme et Fragaria vesca, eutrophile.
Dans le tableau de leur Corydalis claviculata - Epilobium angustifolium - Ass., Hülbusch & Tüxen (1968) reconnaissent un rumicetosum acetosellae.

Synchorologie

- territoire d’observation : syntaxon continental décrit initialement d’Allemagne, entre 100 et 1 300 m d’altitude (Hueck, 1931 ; Tüxen, 1937, 1950 ; Oberdorfer, 1957, 1978 ; Hülbusch & Tüxen, 1968 sub Corydalis claviculata - Epilobium angustifolium - Ass.), indiqué dans l’est de la France (Royer et al., 2006) ;
- sous‑associations ou variantes géographiques : ‑.

Axes à développer

Validation de deux sous‑associations ; une synthèse et une révision des variations seraient souhaitables.

Bibliographie

Hueck K., 1931 ; Hülbusch K.H. & Tüxen R., 1968 ; Oberdorfer E., 1957, 1978 ; Passarge H., 1984 ; Royer J.‑M. et al., 2006 ; Thébaud G. et al., 2014 ; Tüxen R., 1937, 1950.

Bibliographie

de Foucault B. & Catteau E., 2015. Contribution au prodrome des végétations de France : les Epilobietea angustifolii Tüxen & Preising in Tüxen 1950. J. Bot. Soc. Bot. France, 70 : 1‑26. (Source)