Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

III.5.1.2. - Ecomorphose du récif barrière de l'herbier

Typologie des biocénoses benthiques méditerranéennes de la Convention de Barcelone

Description

Dans le fond des baies abritées, la croissance verticale des rhizomes conduit à une surélévation de la matte permettant à l’herbier d’atteindre la surface ; cette structure est désignée sous le terme de « récif-frangeant ». Entre le front d’émersion du récif et la côte, les conditions deviennent défavorables (fortes variations de salinité, de température), l’herbier meurt laissant apparaître une sorte de « lagon », séparé du large par un « récif-barrière ». Ce lagon est généralement occupé par des petites magnoliophytes (Cymodocea nodosa et Zostera noltii) se développant sur matte morte. Au niveau du récif-barrière, qui peut atteindre plusieurs mètres de largeur, les feuilles émergent et s’étalent à la surface de l’eau, notamment au printemps et en été. Le récif se prolonge en pente douce vers le large où il constitue un herbier de fond continu. La forme classique de ces récifs, sous forme d’un front parallèle au rivage, est la plus répandue ; toutefois des structures particulières plus étendues (plattes-formes récifales) ont été signalées en Sicile et en Corse.

Localisation

Les récifs constitués par l'herbier à Posidonia oceanica se développent dans des fonds de baies abritées. Moins d'une vingtaine de ces structures ont été recensées au cours de ces dernières décennies, principalement en Méditerranée occidentale (Espagne, France, Italie, Algérie, Tunisie).

Principaux critères de reconnaissance

La présence d'un récif matérialisé par l'émersion des feuilles en surface, séparé de la côte par un lagon peu profond.

Confusions possibles

Aucune confusion possible.

Intérêt pour la conservation

Les quelques structures identifiées à ce jour, dans des secteurs très localisés et peu anthropisés, sont sans commune mesure avec l'extension passée de cette écomorphose. Il est clair que la majorité des récifs-barrières à Posidonia oceanica ont aujourd'hui disparu alors qu'ils constituent une structure unique dans la biosphère. Ces structures sont également à l'origine de la mise en place de biotopes eurythermes et euryhalins (avec la biocénose qui leur est associée) tout à fait particuliers (lagons).

Tendances et menaces

Dans des conditions de milieu optimales ces structures seraient amenées à s'étendre vers le large ; toutefois compte tenu de leur fragilité (équilibre sédimentaire et hydrodynamique) et de leur situation en bordure de littoral leur maintien est fortement compromis si aucune mesure n'est envisagée.

Gestion et statut de conservation

Cette écomorphose a payé un lourd tribut à l'aménagement du littoral depuis très longtemps. En effet, zones de mouillage recherchées, la majorité des fonds de baies abrités ont été inexorablement occupés par des ports qui ont recouvert la quasi totalité des récifs-barrières existants. Les quelques récifs encore présents présentent tous une dynamique régressive du fait des nombreuses agressions dont ils sont l'objet (plaisance, pollution, aménagements). Egalement inscrite dans le « Livre rouge Gérard Vuignier des végétaux, peuplement et paysages marins menacés de Méditerranée » cette écomorphose « relique » doit faire l'objet d'un statut spécifique sous peine de disparaître définitivement des rivages méditerranéens.

Auteurs de la fiche

G. PERGENT

Bibliographie

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Classification des biocénoses benthiques marines de la région Méditerranéenne. CAR/ASP, Tunis, 13 p. (Source)

PNUE, PAM, CAR/ASP, 2006. Liste de référence des types d’habitats pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la conservation. CAR/ASP, Tunis, 4 p. (Source)

 PNUE, PAM, CAR/ASP, 2007. Manuel d’interprétation des types d'habitats marins pour la sélection des sites à inclure dans les inventaires nationaux de sites naturels d’intérêt pour la Conservation. Pergent G., Bellan-Santini D., Bellan G., Bitar G. et Harmelin J.G. eds., CAR/ASP publ., Tunis, 199 p. (Source)

AUGIER H., BOUDOURESQUE C.F., 1970 - Végétation marine de l'île de Port-Cros (Parc National).VI. Le récif-barrière de Posidonies. Bull. mus. hist; nat. Marseille, 30 : 221-228.

AUGIER H., NIERI M., 1988. Cartographie, balisage et dynamique du récif-barrière à Posidonia oceanica de la baie de Port-Cros (Parc national). Sci. Rep. Port-Cros natl. Park, 14 : 29-40 + 1 pl. H.T.

BOUDOURESQUE C.F., MEINESZ A., LEFEVRE J.R., 1985. Cartographie des peuplements benthiques marins de Corse : I. La formation récifale à Posidonia oceanica de Saint-Florent. Ann. Inst. océa­nogr., 61(1) : 27-38.

BOUMAZA S., 1995. Phénologie, biomasse, lépidochronologie et production primaire de l’herbier à Posidonia oceanica (L.) Delile de l’anse de Kouâli, Tipasa (Algérie). Thèse Ecologie marine, Int. Sciences de la mer et de l’Amènagement du littoral, Algérie : 1-125 + 137p Ann.

BUSSOTTI S., GUIDETTI P., MATRICARDI G., 1998. Morphological analysis of Posidonia oceanica flowers from a reef formation and a shallow water meadow of the Ligurian Sea (North-western Mediterranean). Vie et Milieu, 48(1) : 55-62.

CALVO S., FRADA ORESTANO C., 1984. L’herbier à Posidonia oceanica des côtes siciliennes : les formations récifales du Stagnone. International Workshop Posidonia oceanica Beds, Boudouresque C.F., Jeudy de Grissac A. et Olivier J. edit., GIS Posidonie publ., Fr., 1 : 29-37.

PASQUALINI V., PERGENT-MARTINI C., PERGENT G., 1995. Etude de la formation récifale de St-Florent (Haute-Corse) - Cartographie et évolution. Contrat DIREN/GIS Posidonie, GIS Posidonie - Centre de Corse édit. : 1-49.

PERGENT G., PERGENT C., 1985. Cartographie de l’herbier à Posidonia oceanica de la baie d’Urla- Iskele (Turquie). Rapp. P.V. Réun. Commiss. internation. Explor. sci. Médit., 29(6) : 231-232.

RIBERA G., COLOREU M., RODRIGUEZPRIETO C., BALLESTEROS E., 1997. Phytobenthic assemblages of Addaia Bay (Menerca, western Mediterranean): Composition and distribution. Botanica Marina, 40(6) : 523-532.

THELIN I., GIORGI J., 1984. Production de feuilles dans un herbier superficiel à Posidonia oceanica, évaluée par une méthode dérivée de la méthode de Zieman. International Workshop Posidonia oceanica Beds, Boudouresque C.F., Jeudy de Grissac et Olivier J. edit., GIS Posidonie publ., 1 : 271­276.

TOCCACELI M., 1990. Il récif-barrière di Posidonia oceanica (L.) Delile della Baia di Carini (Sicilia Nord-Occidentale). Oebalia, 16 suppl. 2 : 781-784.

TORRES J., GARCIA-CARRASCOSA A.M., BENEDITO V., ESTEBAN J.L., GINER., CAPACCIONI R., 1990. Posidonia oceanica barrier-reefs at spanish eastern coasts. Preliminary data. Rapp. Comm. int. Mer Médit., 32(1) : 9.