Logos SINP
IV.3.3.a. - Faciès à Parazoanthus axinellae

Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée

Facteurs abiotiques

Etage : Circalittoral mais remontée possible en infralittoral
Nature du substrat : Rocheux, bioconstruction
Répartition bathymétrique : de 6 à 100 m voir 200 m
Situation : Mer ouverte
Hydrodynamisme : Agitation des eaux élevée
Salinité : Entre 37 et 38
Température : Variations saisonnières au cours de l’année liées à la température de l’air, à l’ensoleillement et aux conditions météorologiques et une homothermie entre 12,5 et 13,5 °C sous la thermocline.
Lumière : Eclairement moins diminué
Régime trophique : Oligotrophe

Caractéristiques stationnelles

Ce faciès se caractérise par le cnidaire colonial encroûtant jaune Parazoanthus axinellae, vivant sur substrat rocheux dans des eaux bien renouvelées avec un éclairement atténué. Toutefois, ce faciès peut admettre une luminosité relativement importante (Laborel et Vacelet, 1958). L’hydrodynamisme doit être suffisamment important pour permettre l’alimentation de ces Zoanthaires. Ce faciès est fréquent à l’entrée des grottes et est souvent retrouvé sur les parois verticales, sous les arches et sur les flancs en surplomb des gros blocs entre 6 et 100 mètres de profondeur (EUNIS, 2012). Ce faciès peut être également présent dans la biocénose du coralligène (IV.3.1.).

Variabilité

En fonction du substrat, ce faciès peut laisser la place au faciès à Corallium rubrum (IV.3.3.b). Si la luminosité devient nulle, ce faciès va tendre vers la biocénose des grottes et boyaux à obscurité totale (GO) (IV.3.4.)

Dynamique

Connaissances inexistantes par manque d’études spécifiques de ce faciès.

Espèces caractéristiques

Parazoanthus axinellae est l’espèce caractéristique de ce faciès.

Principaux critères de reconnaissance

Parazoanthus axinellae en colonie.

Habitats associés ou en contact

Biocénose des algues infralittorales (III.6.1.)
Biocénose des grottes semi-obscures (GSO) (IV.3.3.)
Faciès à Corallium rubrum (IV.3.3.b.)

Confusions possibles

Pas de confusion possible de ce faciès.

Répartition géographique

Parazoanthus axinellae est une espèce très commune sur les côtes du pourtour méditerranéen entre 1 et 100 m de profondeur (Perrin et al., 2015).

Structure et fonctions

Connaissances inexistantes par manque d’études spécifiques de ce faciès.

Intérêt pour la conservation

Connaissances inexistantes par manque d’études spécifiques de ce faciès.

Menaces potentielles

Parazoanthus axinellae est une espèce sciaphile euryphotique qui résiste bien à un hydrodynamisme élevé mais est très sensible à l'envasement (Laborel et Vacelet, 1958). Parazoanthus axinellae (espèce boréale), est assez sensible au réchauffement climatique. L’augmentation de la température de l’eau peut favoriser le développement des cyanobactéries et limiter physiquement le fonctionnement normal des polypes, en évitant leur contact avec les organismes présents dans l’eau (Cerrano et al., 2006).

Tendance évolutive

Connaissances inexistantes par manque d’études spécifiques de ce faciès.

Auteur(s)

Laura PALOMBA, Jean-Georges HARMELIN

Bibliographie

Michez N., Dirberg G., Bellan-Santini D., Verlaque M., Bellan G., Pergent G., Pergent-Martini C., Labrune C., Francour P., Sartoretto S., 2011. Typologie des biocénoses benthiques de Méditerranée, Liste de référence française et correspondances. Rapport SPN 2011 - 13, MNHN, Paris, 50 p. (Source)

Cerrano, C., Totti, C., Sponga, F. et Bavestrello, G. (2006). Summer disease in Parazoanthus axinellae (Schmidt, 1862) (Cnidaria, Zoanthidea). Italian Journal of Zoology, 73 (4), 355-361.

EUNIS (2012). Facies with Parazoanthus axinellae. http://eunis.eea.europa.eu/habitats/2149, consulté le 18 mai 2016.

Herberts, C. (1972). Contribution à l'étude biologique de quelques zoanthaires tempérés et tropicaux. Tethys, suppl., 3, 69-156.

Jourdan, É.L.A. (1880). Recherches zoologiques et histologiques sur les Zoanthaires du Golfe de Marseille (Vol. 21). G. Masson. In Herberts, C. (1972). Contribution à l'étude biologique de quelques zoanthaires temperes et tropicaux. Tethys, suppl, 3, 69-156.

 LABOREL J., VACELET J., 1958 – Etude des peuplements d’une grotte sous-marine du golfe de Marseille. Bulletin de l’Institut Océanographique de Monaco, 1120 :1-20

Perrin M., Ader D. et  Prouzet A. in : DORIS, 28/11/2015 : Parazoanthus axinellae (Schmidt, 1862), http://doris.ffessm.fr/ref/specie/508, consulté le 15 juin 2016.