9180-11 - Tillaies sèches à Érables sycomore et plane du nord-est de la France

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Type d’habitat se rencontrant à l’étage collinéen du nord-est de la France (Lorraine, Haute-Marne…) sous un climat assez arrosé (précipitations supérieures à 800 mm) et relativement froid.
Sur plateaux calcaires au niveau de faciès compacts des calcaires.
Hauts de versants d’adret, dans les vallées.
Installé sur substrat rocailleux, avec sol superficiel alternant avec des affleurements rocheux, ou sur éboulis grossiers (blocs, cailloux non totalement stabilisés).
Sols riches en calcaires, à bilan hydrique déficitaire.

Variabilité

Variations géographiques :
- enrichissement du nord au sud en espèces thermophiles (Chêne pubescent, Alisier torminal, Tamier, Buis…).

Variations selon le bilan hydrique :
- variante sèche à Dompte-venin (Vincetoxicum hirundinaria) ;
- variante à Seslérie bleue sur sols un peu plus riches en graviers, sables, terre fine… ;
- variante à Podagraire dans des expositions intermédiaires.

Physionomie, structure

Les peuplements arborescents sont dominés par le Tilleul à grandes feuilles, l’Érable sycomore, l’Érable plane, l’Orme de montagne et le Frêne commun.
La strate arbustive est structurée par le Noisetier accompagné de nombreux autres arbustes.
La strate herbacée est souvent peu recouvrante avec des populations dispersées d’espèces xérophiles, calcicoles et neutrophiles.
La strate muscinale est souvent limitée à Ctenidium molluscum couvrant des blocs.

Confusions possibles

Avec les faciès à Tilleul de hêtraies-chênaies, hêtraies, installées sur des sols plus riches en terre fine.
Avec les faciès à Tilleul d’érablaies à Scolopendre installées en stations froides.

Dynamique

Spontanée :
Végétation herbacée pionnière ou pelouse ouverte --> Fruticée à Noisetier, Dompte-venin, Clématite, Cornouillers… --> Installation lente des essences nomades : Tilleul, Érables, Frêne, Alisier blanc --> Maturation progressive par densification des ligneux.

Liée à la gestion :
Taillis, taillis sous futaie (exploitation pou le bois de feu).
Dégradation possible.

Habitats associés ou en contact

Habitats pionniers sur éboulis (UE : 8120).
Habitats de fentes de rochers et de falaises (UE : 8210).
Hêtraies-chênaies à Aspérule odorante (UE : 9130).
Hêtraies-chênaies sèches à Seslérie bleue (UE : 9150).
Lisières sèches (UE : 6210).
Îlots de chênaies pubescentes.

Répartition géographique

Aire limitée aux plateaux calcaires jurassiques du nord-est de la France (Lorraine, Haute-Marne…).
À rechercher au nord du Jura, en Alsace…

Valeur écologique et biologique

Type d’habitat présentant une aire réduite en France (plus répandu en Allemagne, en Suisse…) ; représenté par des individus de faible étendue.
Statut relictuel : végétation sans doute beaucoup plus répandue à l’Atlantique, avant l’arrivée du Hêtre, sous un climat plus chaud et plus sec qu’actuellement.
Participe à des mosaïques d’habitats du plus grand intérêt.

États de conservation

États à privilégier :
- Futaies irrégulières mélangées.
- Taillis sous futaie, taillis.

Tendances et menaces

Type d’habitat occupant une faible surface qui tend à se maintenir, restauration lente de la structure du fait d’une baisse de la pression sylvicole.
Peu de menaces potentielles compte tenu de la faible fertilité de ces stations : desserte forestière…

Potentialités intrinsèques de production

Fertilité médiocre à moyenne.
Le Tilleul à grandes feuilles et l’Érable plane sont les essences potentielles mais le milieu présente des potentialités très moyennes : arbres présentant souvent une mauvaise conformation, blessures par chutes de pierres et terrain inaccessible —› une réelle exploitation n’est pas envisageable.

Axes de recherche

Type d’habitat encore peu étudié : réaliser de nouvelles prospections et relevés phytoécologiques pour bien préciser les caractères, la variabilité et l’aire de distribution exacte de ces deux types d’habitats élémentaires.

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 1. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 339 p. + cédérom. (Source)