Logo SINP - Système d'information sur la nature et les paysages

92A0-6 - Peupleraies blanches

Liste hiérarchisée et descriptifs des habitats des Cahiers d'habitats

Caractéristiques stationnelles

Type d’habitat propre à la région méditerranéenne (étage méso- méditerranéen surtout).
Lit majeur sur alluvions temporairement inondées, là où l’allu- vionnement est intense.
Bon développement là où le terrain est en pente douce jusqu’au rivage.
Litière constituée seulement de feuilles entières ; horizon humi- fère ; horizon sous-jacent avec sables fins mêlés de limons et d’argiles.
—› Sols alluviaux légèrement évolués.
Présence d’une nappe permanente au-delà d’un mètre ; fluctuation importante au-dessus, au cours de l’année.

Variabilité

Variations géographiques :
- restant à mettre en évidence.

Variations liées au niveau de l’habitat par rapport à la nappe :
- peupleraie blanche à Saule blanc des niveaux inférieurs, avec nombreux saules et présence d’espèces nitrophiles ;
- peupleraie blanche à Peuplier blanc, Peuplier noir et Garance voyageuse (Rubia peregrina) des niveaux supérieurs ;
- variante des lieux souvent inondés (sols limoneux ou sableux, remaniés souvent par le courant) ; végétations arbustive et herbacée souvent pauvres en espèces.
Faciès de dégradation :
- à Brachypode des bois (Brachypodium sylvaticum) : bois clairiérés.
- à Brachypode de Phénicie (Brachypodium phoenicoides) sur pentes assez fortes.
- à Ronce bleue (Rubus caesius) ou Ronce à feuilles d’orme

Physionomie, structure

Strate arborescente dominée par le Peuplier blanc, l’Orme cham- pêtre, le Frêne oxyphylle, avec le Saule blanc possible dans les parties basses.
Strate arbustive avec divers Saules (pourpre, drapé, fragile…), Cornouiller sanguin, Fusain, Troène, Noisetier…
Strate herbacée avec dominance de la Ronce bleue (Rubus cae- sius), Ortie (Urtica dioica), Gaillet gratteron (Galium aparine)…

Confusions possibles

Avec les saulaies blanches sous-jacentes où le Peuplier blanc peut entrer.

Dynamique

Phase initiale avec Peuplier blanc.
Puis développement du Frêne oxyphylle, Orme champêtre, Cornouiller sanguin, Aubépine monogyne, Fusain, Ronce bleue…
Diverses successions peuvent s’observer :
- Grèves limoneuses --> Végétation à Paspalum et Agrostis semiverticilla --> Saulaie à Saule pourpre --> Peupleraie blanche.
- Roselière --> Cariçaie à Leucojum aestivum --> Prairie à Holoschoenus --> Pelouse à Brachypodium phoenicoidis --> Phase à Cornouiller --> Populetum albae --> Chênaie à Frêne oxyphylle.

Habitats associés ou en contact

Végétation pionnière herbacée des alluvions caillouteuses (UE : 3250).
Végétation à Paspalum et Agrostis semiverticilla (UE : 3280).
Prairies à Holoschoenus (UE : 6420).
Roselières, cariçaies. Saulaies arbustives.
Diverses formations forestières riveraines (UE : 92A0).
Forêts zonales : chênaies pubescentes, yeuseraies (UE : 9340)…

Répartition géographique

Assez largement réparti sur l’ensemble de la région méditerranéenne.

Valeur écologique et biologique

Type d’habitat résiduel encore bien représenté sur l’ensemble de la région méditerranéenne.
Végétation forestière souvent perturbée ; individus en bon état plus rares.
Présence d’espèces rares à l’échelle de la région méditerranéenne (espèces de l’Europe tempérée infiltrées du fait du bilan hydrique).
Participation à des mosaïques de grand intérêt compte tenu des contrastes des conditions offertes.
Rôle de protection efficace le long de cours d’eau pouvant pré- senter de fortes crues.

États de conservation

États à privilégier :
Peuplements mûrs largement développés.
Linéaires, bosquets résiduels.
Formes de dégradation susceptibles d’être regradées.

Tendances et menaces

Étendue de l’habitat ayant plutôt tendance à diminuer (aménagements divers…).
Les menaces résident dans certaines actions anthropiques :
- gestion brutale par coupe rase ;
- introduction d’espèces allochtones : Platane d’Orient, Mûrier, Faux-Indigo buissonnant (Amorpha fruticosa)…

Potentialités intrinsèques de production

Peuplier blanc, Frêne oxyphylle. Populiculture, plantation de feuillus précieux.

Axes de recherche

Inventaires complémentaires à réaliser en vue de préciser les connaissances sur l’habitat (flore, faune) et sa répartition.
Importance du suivi des espèces envahissantes.

Bibliographie

Bensettiti F., Rameau J.-C. & Chevallier H. (coord.), 2001. « Cahiers d’habitats » Natura 2000. Connaissance et gestion des habitats et des espèces d’intérêt communautaire. Tome 1 - Habitats forestiers. Volume 2. MATE/MAP/MNHN. Éd. La Documentation française, Paris, 423 p. + cédérom. (Source)